PDA

Voir la version complète : Le TPM, un club professionnel, dites-vous


katiaret
16/10/2010, 03h32
Le représentant congolais en Champions League se veut un club professionnel en bonne et due forme. Alors là, son chargé à la communication devrait tout simplement aller refaire ses classes car ni le club dont il est censé être le porte-parole officiel ni même lui ne sont parvenus à monter sur la dernière marche de l’échelle, alors de là à atteindre le sommet, ce n’est pas demain la veille. Alors qu’au départ, l’entraîneur Lamine N’diaye a refusé toute déclaration à la presse — algérienne il faut bien le préciser — puisqu’il se le permet avec les médias étrangers qui osent même le joindre au bout du fil, aurait trouvé hier l’idée de programmer une rencontre avec les journalistes locaux quinze minutes avant le début de la séance d’entraînement qui devait avoir lieu à l’heure du match. Un créneau horaire qui n’arrange pas la presse qui, pour des obligations de bouclage, aurait souhaité tenir cette rencontre dans la journée. Or et contre toute attente, l’entraîneur Lamine N’diaye qui semble ne plus contenir la pression lourde qui pèse sur lui, avec la complicité de son chargé de la communication, aurait profité de l’absence des journalistes hier matin à l’hôtel Lala Khadîdja, au moment où son homologue de la JSK donnait un point de presse, pour livrer ses déclarations uniquement aux journalistes congolais. Nous étions les seuls à avoir fait un saut hier à 11h50 précise à l’hôtel où séjourne le TP Mazembe sans pour autant être au courant qu’un point de presse allait être organisé puisqu’aucune invitation n’a été envoyée par le préposé à la communication qui ne fait que provoquer les Kabyles, et partant, le peuple algérien depuis le match aller puisque c’est lui-même qui a porté le maillot de la sélection égyptienne au match aller. Pis encore, hier, il a même osé ordonner aux éléments de la police présents à l’hôtel de nous renvoyer et ce pour avoir commis le pêché de rater Lamine N’diaye de cinq minutes. Nos tentatives de convaincre l’entraîneur en chef, qui a essayé de se montrer plus professionnel, sont restées vaines.

Même les éléments de la police ont été provoqués
Une scène encore gravissime ayant pour auteurs des membres de la délégation congolaise s’est produite hier matin au Lala Khedidja. En effet, ayant remarqué que leur présence n’a fait aucun bruit à travers Tizi et que les supporters ont fait de leur présence un non événement, préférant laisser le soin aux joueurs kabyles de leur répondre sur le terrain, les Congolais sont allés jusqu’à provoquer les éléments de la police dépêchés à l’occasion, pour assurer leur sécurité. Un élément présent sur place nous a déclaré qu’il était préférable pour nous de ne pas tenir compte de ces agissements et de ne pas trop s’intéresser à eux, car leur crainte de perdre par un score lourd se lit clairement sur leur visage, d’où ces manœuvres visant à semer le trouble à l’intérieur de l’hôtel pour faire valoir un recours infondé.
le buteur

bledard_for_ever
16/10/2010, 09h07
c un vrai torchon ce journal

obladioblada
16/10/2010, 10h19
Il faut boycotter ce torchon, c'est pas possible !!!

Cookies