PDA

Voir la version complète : Vie Privée : Facebook se donne entièrement à Bing


Pecos
17/10/2010, 10h15
Le partenariat stratégique entre Facebook et Microsoft se concrétise et sa mise en œuvre commence, non seulement à se manifester, mais à faire couler de plus en plus d’encre surtout au niveau des militants pour la vie privée et la protection des données personnelles.

En effet, depuis hier, et comme annoncé lors du Bing Facebook Event, les données de Facebook font désormais partie de la base de données de recherche de Bing, le moteur de recherche du géant du logiciel. Cela signifie que sur les résultats de recherche, on pourra retrouver des statuts, des commentaires, des photos, des notes et même de différents contenus publiés sur le réseau social et que vos amis ont aimés ou commentés.

Les nouvelles fonctions sociales de Bing seront activées par défaut et fonctionneront si l’utilisateur effectue une recherche et il qu’il est, en même temps, connecté sur Facebook.
Il s’agit d’une première étape d’une longue série qui sera mise en œuvre au fur et à mesure tout au long des mois à venir. Cette ‘intégration entre Bing et Facebook sera de plus en plus étroite et inter-opérationnelle vise principalement à rivaliser avec l’ennemi commun, Google, qui semble être au mieux de sa forme.

Le contrôle et l’administration de cette fonction se font par l’utilisateur directement sur le panneau des préférences de Facebook, on pourra donc décider de désactiver la fonction Bing s’il y a un souci de protection de la vie. Sur un autre front, sur Bing il y aura des fenêtres pop-up qui apparaîtront à quatre reprises et si elles sont ignorées ou fermées, la fonction sera activée par défaut.

Et encore une fois, Facebook se retrouve pointé du doigt pour une affaire de vie privée. Si les données d’un réseau social vont sur un moteur de recherche on est certain que même si on a décidé de partager du contenu avec nos amis, on n’aimerait pas du tout savoir que ces données pourront éventuellement se retrouver sur une autre plateforme contre notre gré. Et même si Facebook et Microsoft affirment que le système a été construit dans le respect des utilisateurs et dans la conformité à leurs paramétrages des règles de confidentialité sur le réseau social, il y a toujours un grand risque qu’une erreur soit commise.

GNET

Cookies