PDA

Voir la version complète : Sonatrach entre dans le capital de la tunisienne SNDP-AGIL


morjane
25/03/2006, 15h12
Sonatrach qui est déja présente sur le marché tunisien est sur le point d'entrer, par le biais de sa filliale Naftal, dans le capital de SNDP-AGIL à hauteur de 35%

=====

La tunisienne de distribution des produits pétroliers (SNDP-AGIL) veut s'associer à des actionnaires étrangers. Elle vient de lancer un avis d'appel d'offres pour une ouverture partielle de son capital. La société algérienne des hydrocarbures, Sonatrach, s'y intéresse. Et, il semble qu'elle est bien placée pour remporter les trente-cinq pour cent du capital de la société en question, a rapporté jeudi dernier l'hebdomadaire tunisien Réalité, citée par l'APS.

Dans cette compétition, le groupe Sonatrach se présente sous les couleurs de sa filiale commerciale Naftal, (entreprise nationale de distribution des produits pétroliers). Elle aurait devancé ses concurrents dans ce marché, proposant, sur beaucoup de critères formulés dans le cahier des charges, mieux que d'autres soumissionnaires. Le groupe Sonatrach figurait parmi six opérateurs ayant soumissionné, en septembre dernier, pour une participation au capital de SNDP-AGIL. Ils avaient été alors pré-qualifiés. Le choix du partenaire de la tunisienne SNDP-AGIL sera connu dans les jours à venir.

Sonatrach est déjà présente sur le marché tunisien. En Algérie, la compagnie nationale des hydrocarbures est associée à des sociétés tunisiennes sur des blocs pétroliers. De plus, une somme de contrats lient sa filiale, Naftal, à des entreprises tunisiennes, dans le domaine de la distribution des produits pétroliers. Dans le Grand Maghreb, le groupe Sonatrach est également implanté en Libye et en Mauritanie. Dans le premier pays, il est sur des projets d'exploration. Dans le second, il est dans le raffinage. Sonatrach, avec cent vingt-mille travailleurs, vient en tête des entreprises africaines. Elle se classe au douzième rang des compagnies pétrolières mondiales. Elle est également deuxième exportateur de GNL et de GPL et troisième exportateur de gaz naturel. Au fil des ans, elle a réussi à cumuler de l'expérience, et dans l'amont et dans l'aval pétrolier. Le groupe dispose également de points de chute en dehors de l'Afrique. Il a des participations dans des sociétés européennes. Il est associé à des projets en Amérique du Nord mais aussi en Asie.

Par la Tribune

Thirga.ounevdhou
25/03/2006, 15h37
C’est une bonne nouvelle, c’est un des buts tracés par la Sonatrach "activer a l’extérieure du pays"…on prévoit que d’ici qqs années, 30 % de ses recettes seraient de l’extérieure.

Merci pour l'info.

auscasa
25/03/2006, 15h41
bonne nouvelle pour le maghreb et pour la tunisie et l'algerie,

je ne sais pas pourkoi ils n'ivestissent pas au maroc, puiceque le marche et ouvert, c'est biensur les socites saoudienne qui sont leader au maroc a traver la Samir, et il y a des grand groupe comme akwa holding qui est marocain, alors je crois que la sonatrac peus vraiment faire mal a ces compagny s'ils investi dans le domaine.

esperons.

humble
25/03/2006, 23h38
manque de confiance peut etre ;)

Cookies