PDA

Voir la version complète : Maroc : La puissance électrique sera triplée d'ici 2020 pour répondre à la demande croissante


Raco
26/10/2010, 22h15
Mme Benkhadra a fait cette annonce dans une allocution prononcée devant SM le Roi Mohammed VI, lors de la cérémonie de signature, mardi à Ouarzazate, des conventions parachevant le cadre institutionnel de réalisation du projet intégré d'énergie électrique solaire.

La ministre a souligné que la nouvelle stratégie énergétique, qui s'inscrit dans la vision globale et intégrée du Souverain du développement durable, prévoit de construire un bouquet énergétique diversifié et équilibré où les énergies renouvelables occupent une place de choix pour, à la fois, satisfaire cette demande croissante, préserver l'environnement et réduire la dépendance énergétique de l'extérieur.

Cette stratégie intervient pour répondre au développement économique et social que connait le Royaume avec la réalisation de grands chantiers déjà lancés ou programmés dans différents secteurs, notamment dans l'agriculture, l'industrie, les infrastructures, l'habitat et le tourisme, a-t-elle poursuivi.
Elle a relevé que "cet essor sans précédant entraine la croissance des besoins en divers formes d'énergie à un rythme soutenu de 5 pc annuel en moyenne et de 7,5 pc par an, pour l'électricité, entrainant ainsi un doublement de notre consommation électrique d'ici 2020 et un quadruplement d'ici 2030".

Elle a rappelé, à cet égard, les étapes franchies dans la mise en Âœuvre des grands projets d'énergie renouvelable initiés dans le cadre de la stratégie énergétique du Royaume et qui fait du développement de ces énergies et de l'efficacité énergétique une priorité nationale.
La réalisation d'ici 2020 des deux programmes solaire et éolien de 2000 MW chacun traduit l'expression concrète de la priorité majeure que SM le Roi accorde au développement des énergies renouvelables comme le moyen optimal permettant au Maroc de répondre aux défis de la sécurité d'approvisionnement, de la préservation de l'environnement et du développement durable, a-t-elle dit.

Mme Benkhadra a souligné que ces projets ne sont pas limitatifs, car les programmes de production d'électricité à partir de sources renouvelables sont largement ouverts à l'initiative privée nationale et internationale, comme le stipule la nouvelle loi 13-09 relative aux énergies renouvelables promulguée en février 2010.

Ainsi, depuis le lancement de ce nouveau projet en novembre 2009 par SM le Roi, de nombreuses actions ont été réalisées notamment celles relatives à la mise en place d'un cadre législatif et institutionnel approprié.
Mme Benkhadra a souligné que la protection des ressources est une donnée essentielle pour le développement harmonieux de la région.
Celle-ci est d'ailleurs illustrée par les actions entreprises pour optimiser l'utilisation des ressources hydriques nécessaires pour le développement économique et social de la région.

Il est à préciser que les conventions signées aujourd'hui, sous la présidence effective de Sa Majesté Le Roi, que Dieu L'assiste, fixent le cadre d'intervention dans les différentes phases du Plan solaire, autant par l'Etat que par MASEN et l'ONE, en sa qualité de partenaire stratégique dans la fourniture, le transport et l'export de l'énergie électrique, qui sera produite par les centrales solaires.

Cette cérémonie fait suite à la séance de travail présidée par SM le Roi au Cabinet royal, le 9 octobre 2010, et au cours de laquelle le Souverain a donné Ses Hautes instructions aux parties concernées pour s'en tenir strictement au calendrier de réalisation du plan solaire marocain et de ne ménager aucun effort pour que ce défi que s'est lancé le Maroc, comme pour tous les grands projets qui sont menés, se matérialise au bénéfice de son développement et du bien-être de sa population.

26/10/2010 19:09.
(MAP)

jawzia
27/10/2010, 19h27
La ministre a souligné que la nouvelle stratégie énergétique, qui s'inscrit dans la vision globale et intégrée du Souverain du développement durable, prévoit de construire un bouquet énergétique diversifié et équilibré où les énergies renouvelables occupent une place de choix pour, à la fois, satisfaire cette demande croissante, préserver l'environnement et réduire la dépendance énergétique de l'extérieur.
Ce n'est plus le charbon qui sera à la base de la stratégie énergétique marocaine ? Mme la ministre le criait à tue-tête voilà moins de deux ans !!!!

Pihman
27/10/2010, 19h45
la nouvelle stratégie énergétique

elle a bien souligné qu'il s'agit de NOUVELLE stratégie

Infinit9
27/10/2010, 19h48
Au fait, j'imagine qu'il y a deux ans, le solaire ne faisait pas partie de l'equation. La donne a changé... la stratégie aussi. rien de plus normal

upup
27/10/2010, 21h37
avec une une demande electrique en accroissement de 7,5 % par an , l utilisation du nucleaire est une necessité a partir de 2020 ( besoin de centrales de plus de 800 a 1500 MW chaque année entre 2020 et 2030).

Si on ajoute que le nombre du parc de voitures electriques va augmenter d une année a l autre , on sera obligé de produire encore plus d energie electrique pour les besoins de recharge .

des problemes eventuels de secheresse et/ ou de securité alimentaire du pays impliquerait des centrales nucleaires dediées au dessalement de l eau de mer .

Moralité de l histoire : le passage au nucleaire est inéluctable .

les investissements se compteront en dizaines de milliards de $ sur 20 - 30 ans.

Raco
27/10/2010, 22h04
http://img80.imageshack.us/img80/7463/energie14.jpg

KimiHD
27/10/2010, 22h04
Et qui va financer cette stratégie Mme la ministre ?

upup
27/10/2010, 22h08
il est certain que des groupes privés construiront et exploiteront des centrales electriques . l ONE actuel s occupera du transport et/ ou de la distibution .

Raco
27/10/2010, 22h10
Non on va demander a nos voisins de l'est .

bledard_for_ever
27/10/2010, 22h11
c'est du vent de la pluie du soleil

7% de nucléaire en 2020?

c a d que dans 10 ans tu mets une filière de production d'enregie nucléaire?

allez des pays qui avaient des prix nobel une armée de physiciens n'ont pas reussi à faire.

2030 au bas mot à condition de former former former former former

upup
27/10/2010, 22h19
bledard,

pour faire fonctinner une centrale nucleaire, il faut des ingenieurs specialisés et des techniciens, pas besoin ni de prix nobel en physique, ni d une armée de physiciens ...

jawzia
27/10/2010, 22h42
elle a bien souligné qu'il s'agit de NOUVELLE stratégie
Tu rigoles, Pihman !!!

Il y a à peine 2 ans (Juillet 2008), elle présentait la stratégie de son secteur à l'horizon ... 2030.

Elle déclarait en substance (tiens toi bien) :
En effet, contrairement à la littérature ambiante, le Maroc n'a d'autres alternatives sérieuses que le charbon, comme combustible, et la gestion efficace du réseau de production existant.
En enchainant avec :lol:
L'option du nucléaire, du schiste bitumineux ou du gaz naturel «demeure une pure spéculation» intellectuelle.

bledard_for_ever
27/10/2010, 22h46
un docteur en physique nuc n active pas en centrale sauf s il s est reconverti

C pointu et bcp plus que des ingénieurs et tech, c une législation une sûreté des pme ultra spécialisées en aval

2025 pour un un petit pays comme le qatar qui a de l argent pour se soustraire à la formation le reste pour mettre en place le bousin

elcohen
27/10/2010, 22h46
Tu rigoles, Pihman !!!

Il y a à peine 2 ans (Juillet 2008), elle présentait la stratégie de son secteur à l'horizon ... 2030.

Elle déclarait en substance (tiens toi bien) :




Il n'a que les cons qui ne changent pas d'avis :lol:

jawzia
27/10/2010, 22h50
Elle est tellement pas conne que dans deux, trois ans ... elle changera de stratégie pour privilégier l'ammoniac des bouses de vaches :mrgreen:

Par contre, croire ce qu'elle dit ... c'est prendre le risque de passer pour un con !

En effet, contrairement à la littérature ambiante, le Maroc n'a d'autres alternatives sérieuses que le charbon, comme combustible, et la gestion efficace du réseau de production existant.
L'option du nucléaire, du schiste bitumineux ou du gaz naturel «demeure une pure spéculation» intellectuelle.
Mieux encore,
Quant aux schistes, en l'absence d'une technologie avérée, cette piste demeure un fantasme. La seule stratégie possible est celle se basant sur le charbon. Benkhadra a d'ailleurs précisé dans son plan d'action qu'il faut activer la réalisation de la centrale à charbon de Safi (2.660 MW).
Fantastique Benkhadra !

elcohen
27/10/2010, 22h55
Elle est tellement pas conne que dans deux, trois ans ... elle changera de stratégie pour privilégier l'ammoniac des bouses de vaches :mrgreen:

Par contre, croire ce qu'elle dit ... c'est prendre le risque de passer pour un con !



Savoir mettre en question une stratégie et revoir tout du début n'est pas chose donné a tout les peuples :lol:

Il faut etre grand visionaire et non pas con et surtout ne pas soufrir de "nifage" , si tu vois ce que je veux dire ;)

jawzia
27/10/2010, 23h03
Il faut etre grand visionaire
Visionnaire ? Hahahahaha ! Une vision qui ne dépasse pas le cap des 24 mois :mrgreen:

Elle aurait pu et du être visionnaire en juillet 2008, lorsqu'elle claironnait :
Quant aux schistes, en l'absence d'une technologie avérée, cette piste demeure un fantasme. La seule stratégie possible est celle se basant sur le charbon. Benkhadra a d'ailleurs précisé dans son plan d'action qu'il faut activer la réalisation de la centrale à charbon de Safi (2.660 MW).

elcohen
27/10/2010, 23h06
Visionnaire ? Hahahahaha ! Une vision qui ne dépasse pas le cap des 24 mois :mrgreen:

Elle aurait pu et du être visionnaire en juillet 2008, lorsqu'elle claironnait :



Non coco, Visionnaire pour avoir le courage de remettre en question une stratégie deja enclanché...
Mais I don't blame you, les algeriens desertent les grandes ecoles de commerces francaise et etrangers, je comprend donc pourquoi ce changement de cap chez le ministére de l'énérgie te semble tellement con:lol:

jawzia
27/10/2010, 23h12
Non coco,
Je t'avais déjà dit que je n'étais pas ton beau-frère (http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3050330&postcount=19) pour te permettre de telles familiarités avec moi ;)
Visionnaire pour avoir le courage de remettre en question une stratégie déjà enclenché...
Elle est (peut être) courageuse mais (certainement) conne.

elcohen
27/10/2010, 23h18
Elle est (peut être) courageuse mais (certainement) conne.



Hmm tres intéressent cette logique économique algérienne: Bon donc changer de stratégie parceque de nouvelles donées, de nouvelles conditions, de nouvelles pérspectives ou tout simplement une meilleure étude le permet aujourd'hui...est une chose "conne" . Interssant tout ca, tres meme...

elcohen
27/10/2010, 23h34
Lesquelles nouveautés que ne connaissait pas Boukhedra en juillet 2008 ?


Une étude qui démontre que le maroc connait des vents important et sans grande chute de fréquence, OU une étude qui identifie des zones ou les plaques solaire peuvent etre installe sans grand probléme d'entretion (sable...) - Ou un plan de financement qu'elle n'avait pas en 2008 ou carrement une volonté gouvernementale en faveur des "green energy" qui été inexsistante en 2008....etc

upup
28/10/2010, 00h54
MATIERES PREMIERES
Charbon
Vers une tension des prix du charbon thermique
Le Friday 02 April 2010 , par Emmanuel GENTILHOMME
La pression monte du côté du charbon-vapeur. Suivant les informations qui commencent filtrer des cycles de négociation par lesquels mineurs et producteurs d'électricité déterminent les prix du combustible, le rapport de force tourne cette année à l'avantage des premiers.

Pour cette source d'énergie, la zone Asie-Pacifique est un marché directeur : en 2008, la région concentrait 61,5 % de la consommation globale de charbon, selon le recueil statistique édité par BP. Aux côtés de l'Europe (21 % des importations de charbon-vapeur, selon les projections 2010 de Deutsche Bank) et du Japon (17 %), des acteurs dont en 2000 le poids était négligeable s'imposent aujourd'hui, comme la Chine (11 %) et l'Inde (10 %).

Hausse de prix de l'ordre de 40 %

Le groupe minier Xstrata, dont le négociant suisse Glencore est l'actionnaire de référence, a annoncé la couleur au début de l'année fiscale nippone, le 1er avril : le numéro 1 des exportateurs de charbon thermique a fait savoir que durant les 12 prochains mois, il livrera son combustible à « un grand producteur d'électricité japonais » moyennant $ 98 par tonne, prix qui servira de référence pour les contrats suivants. En haut de la fourchette de discussion (de $ 90 à $ 100 par tonne), ce tarif était de $ 70-$ 72 par tonne en avril 2009 et de $ 85 par tonne en janvier 2010. Selon Deutsche Bank, la croissance émergente à laquelle s'ajoute maintenant la reprise économique des pays industrialisés devrait engendrer, en 2010, un déficit sur le marché du charbon thermique.http://www.mtm-news.com/article/vers-une-tension-des-prix-du-charbon-thermique

eagle19
28/10/2010, 01h37
Quant aux schistes, en l'absence d'une technologie avérée, cette piste demeure un fantasme. La seule stratégie possible est celle se basant sur le charbon. Benkhadra a d'ailleurs précisé dans son plan d'action qu'il faut activer la réalisation de la centrale à charbon de Safi (2.660 MW).



pourquoi on parle de retournement de strategie....est ce que les centrales au charbon qui sont programmés ont été annulés? bien sur que non!!! la centrale de safi et l extension de celle de jorf lasfar sont sur les bon rails....

Là il s'agit plus de diversifier encore les sources de génération que de changer de strategy...l eolien, et le solaire c'est bien, ça permet de limiter les achats en hydrocarbures achetés en devise...Mais en periode de pointe seule les centrales type charbon ou nucleaire peuvent répondre au pic de demande....

Cookies