PDA

Voir la version complète : Renault vise un cash-flow libre de 700 millions d'euros en 2010


elcohen
28/10/2010, 16h25
Carlos Ghosn s'attend «raisonnablement» à un redécollage du marché automobile européen en 2012. «Au deuxième semestre de 2011, la correction sera achevée», a déclaré le PDG de Renault lors du Forum économique mondial de Marrakech. Le groupe a fait part d'une croissance de son chiffre d'affaires consolidé sur un an de 7,6% au troisième trimestre, à 8,71 milliards d'euros (à périmètre et méthodes identiques). Une croissance sensiblement ralentie par rapport aux premier et deuxième trimestres (+28,4% et +18,9% respectivement) mais qui traduit une certaine capacité de résistance, dans un contexte incertain et après l'arrêt des primes à la casse.

L'impact mix prix est positif de 2,9 points sur le chiffre d'affaires «automobile» (+7,9%, à 8,26 milliards), l'effet de change étant favorable de 4,1 points, tandis que l'impact volume a été négatif de 0,6 points. Le solde, positif à hauteur de 1,5 point, provient des autres activités. Le contraste reste marqué au niveau géographique. Dans un marché européen en recul de 11,5%, le groupe a vu ses ventes diminuer de 4%. Hors Europe, le chiffre d'affaires a crû de 22,8%, tiré notamment par la région Eurasie (+37% dans un marché en hausse de 40,1%). Fort de cette croissance des ventes à l'international, le constructeur entend écouler plus de 2,5 millions de véhicules cette année sous ses trois marques ( Renault, Dacia et Renault Samsung Motors).

En dépit d'une «pression concurrentielle de plus en plus forte», Renault a revu à la hausse ses estimations de progression des différents marchés. Sur le terrain mondial, la croissance est attendue autour de +9%, contre +8% auparavant. Au niveau européen, la baisse anticipée est ramenée de -7% à -5%

Dans un contexte marqué par le contraste entre un fort dynamisme à l’international et un marché européen toujours plus compétitif», Renault se montre plus optimiste en ce qui concerne sa trésorerie. Alors qu'il n'avait jusqu'à présent évoqué qu'un free cash-flow positif pour sa division «automobile» en 2010, le constructeur a chiffré hier cet objectif à 700 millions d'euros. Le groupe est partiellement sorti début octobre de Volvo, récoltant à cette occasion 3,01 milliards d'euros. Une opération qui va lui permettre de tenir son engagement d'une dette sous les 3 milliards d'euros en fin d'année

Agefi

Cookies