PDA

Voir la version complète : 18 hypermarchés Carrefour en Algérie (dans les 6 ans à venir)


DZmes Bond
26/03/2006, 06h02
POUR LES SIX ANS A VENIR
18 hypermarchés Carrefour en Algérie

Carrefour compte ouvrir 18 hypermarchés en Algérie d’ici à 2012. Après l’ouverture de son premier magasin de 3.000 m² à Hussein Dey, dans la banlieue d’Alger, le géant français de la grande distribution et son associé algérien Ardis (filiale de Arcofina), s’apprête à ouvrir un hypermarché de 9.000 m², à l’est de la capitale. Ce premier hypermarché ne sera pas le dernier, il sera suivi en 2008 d’autres magasins à Alger, Oran et Constantine. «Nous sommes en train de prospecter pour trouver des terrains à Oran, Sétif, Constantine. Nous comptons ouvrir des hypermarchés dans toutes les grandes villes algériennes d’ici 2012. Au total, nous allons ouvrir 18 hypermarchés d’ici cette échéance. Chaque magasin peut créer jusqu’à 1.200 emplois», explique le directeur général de Carrefour Algérie, Hugues Bailly.

Encouragé par la réussite du premier magasin ouvert début 2006 à Hussein Dey et face à l’absence d’hypermarchés en Algérie, Carrefour veut se développer rapidement. «Dans le premier magasin qui nous sert de test, nous avons en moyenne près de 6.000 clients et 30.000 visiteurs par jour. Il nous permet de mieux connaître le marché algérien et de former nos cadres.

Les produits vendus sont achetés en Algérie, dont plus de 70% sont des produits locaux. Le problème, c’est que le marché algérien n’est pas encore structuré. En plus, les gens ici demandent des produits Carrefour parce qu’ils les connaissent», ajoute Hugues Bailly. «Nous comptons ouvrir 18 hypermarchés en Algérie d’ici 2012. Chaque magasin peut créer jusqu’à 1.200 emplois directs, explique M. Bailly. Réaliser un hypermarché en Algérie coûte entre 20 et 25 millions d’euros. Le gros de l’investissement est assuré par la holding Arcofina. Carrefour apporte le savoir-faire, assure la formation du personnel et met à notre disposition sa centrale d’achat».

Présent en Egypte avec trois hypermarchés et en Tunisie à travers un hypermarché et deux supermarchés, le groupe Carrefour mise sur l’Algérie, un pays de 32 millions d’habitants, où se développe une classe moyenne disposant d’un pouvoir d’achat significatif. «Il n’y a pas d’hypermarchés actuellement en Algérie, mais on ne va pas rester longtemps seuls sur le marché», prévoit le directeur d’Ardis.

Carrefour est la première marque étrangère de grande distribution qui s’installe en Algérie. «Les hypermarchés conviennent parfaitement à l’Algérie. Ce sont des magasins implantés dans les périphéries des grandes villes, avec des parkings importants pour recevoir des clients véhiculés. Le parc automobile algérien est d’ailleurs très développé», explique M. Bailly.

Depuis la disparition des «Galeries algériennes» et des «Souks El-Fellah» dans les années 90, la grande distribution a laissé la place à un commerce atomisé. Mais en plus des marques étrangères qui s’intéressent à l’Algérie, des groupes privés locaux ne cachent plus leur intérêt pour le marché de la grande distribution.

Hamid Guemache
QO

Cookies