PDA

Voir la version complète : Nadir Belhadj : «Je méritais au moins un coup de téléphone»


Zacmako
02/11/2010, 07h10
Nadir Belhadj : «Je méritais au moins un coup de téléphone»

C'est un Nadir Belhadj meurtri que nous avons eu au téléphone, ce lundi matin. Un Nadir Belhadj qui, au début de l'entretien, ne voulait faire aucune déclaration, puis s'est ravisé devant l'énorme incompréhension qui est la sienne.
Une incompréhension qui n'est pas due au fond, c'est-à-dire au fait que son nom n'ai pas été couché dans la liste des sélectionnés pour Luxembourg-Algérie, non, car seul Abdelhak Benchikha est maître de ses choix. Ce qui a profondément peiné l'arrière gauche d'Al Sadd du Qatar, c'est l'absence de communication du sélectionneur national à son égard.

Le Temps d’Algérie : Nadir, tout d'abord, comment ça se passe pour vous à Doha, au Qatar, et surtout dans votre nouveau club, Al Sadd ?
Nadir Belhadj : Tout se passe bien pour moi ici. J'ai été tellement bien accueilli à mon arrivée et mis dans les meilleures conditions, que mon intégration dans ce beau pays s'est faite naturellement. En plus, j'ai la chance d'évoluer dans un pays arabe et musulman, donc je suis dans un environnement favorable à mon style de vie.

Concernant Al Sadd, même si nous venons de perdre 3-1 à domicile face au Qatar SC, nous sommes classés quatrième, à quatre points du leader, Lekhwiya. Pour le reste, je ne vous apprendrais rien en vous disant que question infrastructures et conditions d'entraînement, Al Sadd n'a rien à envier à Manchester United ou au Real de Madrid.

Votre nom ne figure pas sur la liste des sélectionnés pou affronter le Luxembourg, donnée par Abdelhak Benchikha samedi dernier. Quelle est votre réaction ?
Honnêtement, concernant le fait de ne pas avoir été sélectionné, je n'ai pas de réaction. Cette question, c'est au coach que vous devez la poser. Moi, j'ai été étonné de ne recevoir aucun appel, en amont de la publication de la liste, pour me dire que je n'étais pas appelé.

Vous voulez dire que Abdelhak Benchikha ne vous a pas appelé ?
Non, il ne m'a pas appelé, ne serait-ce que pour me donner la raison de ma non-convocation, je méritais bien ça. Je suis en sélection depuis 2004, j'ai toujours répondu à l'appel du pays, dans les bons et surtout les moins bons moments, et je fais figure «d'ancien» dans le groupe, je méritais au moins un coup de téléphone.

Cela a l'air de vous affecter...
Non, je ne suis pas affecté ; ce qui, c'est vrai, me peine, c'est le manque de bienséance à mon égard. Même si le coach est occupé, je me serai contenté d'un appel de n'importe quel membre du staff ou de la fédération, en rapport avec l'équipe nationale, Boubekeur Cheniouni, par exemple, trois jours avant la publication de la liste, pour me dire que je ne figurerai pas sur la prochaine liste pour une raison X ou Y, et c'est tout.

Justement, comment avez-vous appris la nouvelle ?
De la plus mauvaise manière qui soit, j'allais me changer dans le vestiaire avant l'entraînement, mon portable a sonné, c'était un de vos confrères journalistes qui m'a annoncé ma non-sélection. Je suis resté sans voix. Honnêtement, trouvez-vous normal qu'un joueur qui a mon ancienneté, mon vécu en équipe nationale, mérite d'apprendre sa non-sélection, après la diffusion de la liste, par un journaliste, qui attend une réaction. Ce n'est pas très professionnel.

La communication fait partie du football moderne aujourd'hui. Si j'avais reçu ce coup de téléphone, j'aurais connu la raison de ma mise à l'écart, et le coach et moi aurions une seule version à donner aux médias, la vérité, sans polémique et sans qu'un journaliste essaye d'obtenir une petite phrase en profitant de l'effet de surprise.

A ceux qui disent que votre mise à l'écart, vous et les six autres joueurs, est due à votre mauvais match en République centrafricaine, que répondez-vous ?
Je répondrais que si le critère de sélection pour Luxembourg-Algérie, c'était d'avoir fait un bon match à Bangui, seul le gardien M'bolhi serait le rescapé de cette rencontre.

En Centrafrique, mis à part le gardien, nous avons tous fait un non-match. Encore une fois, même si le fait de ne pas être appelé me fait mal, ce qui me fait le plus mal, c'est ce manque de considération pour quelqu'un comme moi, qui certes n'est qu'un joueur de football, mais quelqu'un qui a quand même, durant plus de 51 matches, fait son devoir envers son pays.

Que pensez-vous des joueurs qu'on a choisi à votre place ?
Encore une fois, je ne suis contre personne, ce sont de bons joueurs, la plupart je les connais et je leur souhaite de réussir.

C'est ça le football, la concurrence. Moi, quand j'ai joué ma première sélection face à La Louvière, en Belgique, j'ai pris la place de quelqu'un. Ce qui me déçoit, c'est que pour service rendu, j'aurais mérité un peu de respect, de considération, un petit appel téléphonique du coach, d'un adjoint, d'un membre du staff ou même du standardiste de la fédération, comme cela se fait dans toutes les sélections du monde.

Un dernier mot...
Vive l'Algérie !
Le Temps DZ

roukhou
02/11/2010, 16h02
suie l'argent et laisse tomber l'en parceque ne qualifera pas en can sahbi :mrgreen:

katiaret
03/11/2010, 01h41
cest toi qui a choiser votre retraite d avance :mrgreen: a katar:rolleyes:

Pecos
03/11/2010, 07h22
Ils veulent le beurre et l'argent du beurre! :mad:

traks
03/11/2010, 07h56
oué l’entraîneur devrais appeler un a un tous les joueur algerien du monde entier et de la D1 et D2 algerienne pour leur dire qu'ils ne sont pas convoqué en EN .......:11:

Camillo
03/11/2010, 17h10
Est-ce vrai que l'éviction de Belhadj a été annoncée comme une erreur par des responsables de la FAF et qu'il allait recevoir une convocation pour le luxembourg?
Je trouve que Nadir Belhadj déstabilise plus l'EN qu'autre chose, trou en défense, bousculade en attaque et un engagement physique qui lui a valu plusieurs cartons.

Cookies