PDA

Voir la version complète : Programme de développement du sud


Thirga.ounevdhou
27/03/2006, 09h53
Le ministre s’engage à ramener le taux de chômage qui est actuellement à plus de 15% à moins de 10% en 2009.

Le département de la solidarité nationale a mis en route le Programme spécial de développement du Sud. Regroupant les directeurs des 10 wilayas du Sud, hier, à Alger, le ministre M.Djamel Ould Abbès s’est montré très préoccupé par la situation qui prévaut dans les régions du Sud.
De ce fait, il a tenu à préciser que la réalisation du programme spécial Sud s’avère de plus en plus une urgence. «Ce programme ambitieux vise, rappelle-t-il, à créer un équilibre entre le Nord et le Sud en matière de conditions de vie». Dans le souci de rattraper le retard accusé dans le développement du Sud, le ministre a pressé les directeurs à s’impliquer immédiatement dans la réalisation du plan en question. Puisque de gros montants ont été débloqués, explique le ministre, il n’y a aucune raison pour ne pas entamer le travail. Pour lui, il est temps de passer à l’action pour être au rendez-vous en 2009. Rien que pour l’amélioration des conditions de vie de la population du Sud, l’Etat, a alloué au département de la solidarité 9 milliards de dinars. Cette enveloppe importante, affirme le ministre, sera consacrée à la construction et l’équipement des centres de prise en charge. Comme elle servira à la création de 173.000 postes d’emploi dans les trois prochaines années ainsi que la création de 260.000 microentreprises. Le ministre de la Solidarité s’est montré très ambitieux sur ce point en s’engageant à ramener le taux de chômage qui est actuellement à plus de 15% à moins de 10% en 2009. Même si ce délai paraît aux yeux du ministre très court, il n’en demeure pas moins qu’il s’engage de son côté à relever le défi et mettre sur le même pied d’égalité le Sud et le Nord. Preuve en est, c’est lui-même qui chapeautera l’opération de réalisation du programme. Afin de mieux gérer le budget de l’Etat et éviter tout dépassement, Ould Abbès a demandé hier aux directeurs de présenter à partir du mois d’avril prochain des rapports mensuels bien détaillés sur l’évolution de l’emploi au niveau de chaque région. Ceci dit, le ministre veut garder l’oeil grand ouvert sur la gestion du budget du programme, et ce, afin de parvenir aux résultats escomptés. A l’instar des directeurs des wilayas, le ministre a invité tous les responsables des directions de l’action sociale (DAS) à jouer le jeu et participer au développement social du Sud.
Par ailleurs, les directeurs régionaux ont fait un point sur la situation sociale.
La rencontre d’hier a été sanctionnée par l’élaboration d’une «feuille de route» permettant la mise en application de ce programme.

- L'expression

Cookies