PDA

Voir la version complète : Forum mondial des chefs d’entreprises des TIC : Débat des travaux hier à Dakar


WOMAN
09/11/2010, 22h28
Mme Derdouri (ARPT) conduit la délégation algérienne

Un forum mondial regroupant des chefs d’entreprises du secteur des TIC s’est ouvert hier, à Dakar en présence de représentants venus de plusieurs pays, dont l’Algérie qui y prend part avec une délégation conduite par Mme Zohra Derdouri, présidente du conseil d’administration de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARTP).
Intervenant à la veille du Symposium global des régulateurs (GSR), le forum des chefs d’entreprises des TIC se veut un "espace propice" au dialogue entre les acteurs privés et publics, en vue de réduire la fracture numérique et de favoriser l’émergence des acteurs économiques dans le secteur des TIC.
Plusieurs intervenants à l’ouverture des travaux ont souligné l’impact des TIC qui ont "littéralement" transformé le monde pendant les 20 dernières années, notamment avec le développement du haut débit ou avec ce qui est appelé la "large bande mobile".
"Avec 3,5 milliards d’utilisateurs prévus d’ici à 2015, le haut débit représente une occasion extraordinaire d’accélérer la croissance de nombreux pays en développement et de permettre à leurs populations de s’ouvrir à de meilleures perspectives", a souligné le directeur du bureau de développement des TIC au sein de l’Union internationale des télécommunications (UIT), M. Sami al-Basheeer al-Morshid.
Le forum de Dakar constitue, par ailleurs, une occasion pour échanger sur les conditions requises pour la mise en place d’un cadre de régulation propice à la mobilisation de l’investissement privé et à l’émergence de marchés multi-opérateurs où s’exerce "une concurrence libre et ouverte entre les différents intervenants", selon les organisateurs.
Les participants à cette rencontre débattront également de l’impact des politiques fiscales sur le développement de l’industrie des télécommunications, afin d’apprécier l’incidence des systèmes de taxation sur la croissance du secteur des télécommunications, la mobilisation de l’investissement privé et l’accès du plus grand nombre aux technologies de l’information et de la communication.
Evoquant le rôle "majeur" des TIC dans le développement des pays à long terme, un opérateur économique, qui s’appuyait sur des chiffres de la Banque mondiale (BM), a constaté qu’une augmentation de 10% de la pénétration mobile entraîne une hausse de 0,8 % du PIB et 10 % de croissance de l’Internet haut débit génère 1,4 % de croissance du PIB.

Cookies