PDA

Voir la version complète : Schröder accuse Bush de mentir sur l'Irak dans ses Mémoires


nassim
09/11/2010, 23h41
George W. Bush aurait-il la mémoire sélective ? A la lecture des Mémoires de l'ancien président américain, Gerhard Schröder n'a pas hésité une seconde : 'L'ancien président américain ne dit pas la vérité.'

Dans Decision Points (Instants décisifs pour la version française, qui sort mercredi chez Plon), George W. Bush y accuse l'ancien dirigeant social-démocrate de duplicité dans l'intervention irakienne. M. Schröder l'aurait assuré de son soutien dans une éventuelle intervention en Irak lors d'un entretien à la Maison Blanche, le 31 janvier 2002. Il lui aurait déclaré à cette occasion : 'Ce qui est vrai pour l'Afghanistan est vrai pour l'Irak. Les pays qui soutiennent le terrorisme doivent faire face aux conséquences. Si vous le faites rapidement et de manière décidée alors je serai avec vous.'

L'ancien chancelier (1998-2005), qui s'était très vivement opposé à la guerre en Irak dès 2002, assure quant à lui que durant cette conversation, il s'est agi de savoir si Saddam Hussein avait soutenu les terroristes responsables des attentats du 11 septembre 2001. 'Comme lors des rencontres suivantes avec le président américain, j'ai dit clairement que l'Allemagne serait fidèlement aux côtés des Etats-Unis s'il était avéré que l'Irak, comme avant l'Afghanistan, avait servi de refuge et de point de départ à des combattants d'Al-Qaida', précise M. Schröder. Pour les analystes politiques allemands, la réélection de Gerhard Schröder, en septembre 2002, doit beaucoup à son opposition à la guerre en Irak.

LeMonde.fr avec AFP

Cookies