PDA

Voir la version complète : L'Autorité palestinienne dénonce une position contradictoire d'Israël


biskra
10/11/2010, 16h12
Processus de paix L'Autorité palestinienne dénonce une position contradictoire d'Israël
L'Autorité palestinienne a critiqué hier la "position contradictoire" d'Israël qui appelle à la poursuite des négociations de paix, alors qu'il (Israël) ne cesse d'approuver de nouveaux plans de constructions sur les territoires palestiniens. Dans une déclaration à la Radio "Voix de Palestine", le chef des négociateurs palestiniens Saëb Arekat a estimé qu'il était attendu que Bejamin Natenyahu (Premier ministre israélien) se rende à Washington pour demander la poursuite des négociations avec la partie palestinienne, alors que son gouvernement "ne cesse d'approuver de nouveaux plans de colonisation", a-t-il noté. "Israël ne parle de paix que dans des médias alors que ses intentions restent claires et ne visent qu'à poursuivre sa politique de colonisation, ses agressions, ses crimes et ses violations", a dénoncé M. Arekat. Ce responsable palestinien a aussi dénoncé les nouveaux plans israéliens prévoyant de construire 800 logements à l'ouest de la colonie d'"Araeîl" en Cisjordanie, et 1.300 autres logements à El-Qods occupée. Les autorités d'occupation ont approuvé lundi un projet prévoyant la construction de 1.300 nouveaux logements à El-Qods-Est. "Netanyahu est déterminé à détruire les négociations de paix . Il a fermé toutes les portes des négociations et nous le tenons pour responsable de leur destruction", a dénoncé M. Arekat. Il a appelé à "une réponse internationale urgente et sérieuse" contre les responsables de tout échec des négociations de paix, toujours bloquées par la colonisation israélienne. Par ailleurs, le secrétaire général de l'ONU a exprimé sa "préoccupation" après l'annonce de la construction de 1.300 logements par Israël à El Qods-est occupée. "Le secrétaire général a souligné qu'il était vital de sortir de l'impasse diplomatique, reprendre les négociations et obtenir des résultats", a déclaré dans un communiqué un porte-parole de l'ONU. M. Ban "s'est dit préoccupé par la reprise de constructions et les annonces récentes de nouvelles constructions" dans la ville sainte occupée, ajoute le texte. Un nouveau plan israélien prévoyant la construction de 1.300 nouveaux logements dans le quartier de colonisation de "Har Homa", dans l'Est d'El-Qods occupée a été approuvé par le gouvernement israélien, rappelle-t-on. A l'étranger, le nouveau plan sioniste a été aussi condamné par plusieurs pays et organisations estimant qu'il "sape" le processus de paix israélo-palestinien, dans l'impasse. Par la voix de son secrétaire général, la Ligue arabe a, de son côté, dénoncé le nouveau projet de constructions israélien accusant l'occupant d'être "entièrement responsable de l'échec des efforts de paix en cours dans la région". Les Etats-Unis qui ont échoué à convaincre l'occupant de freiner la colonisation en vue de faire avancer le processus de paix, se sont dit mardi "profondément déçus", après l'annonce par Israël du nouveau plan de construction de 1.300 nouveaux logements la qualifiant de "contre-productive" pour les négociations de paix. Selon le porte-parole du Département d'Etat américain, Philip Crowley, Washington "encourage les deux parties à éviter toute action pouvant détruire la confiance, y compris à travers de nouvelles constructions" dans cette ville sainte. La nouvelle décision israélienne a également fait réagir le ministre hongrois des Affaires étrangères, Janos Martonyi, qui effectuait mardi une visite dans la région du Proche-Orient lors de laquelle il a appelé Israël à "suspendre la colonisation" dans les territoires occupés pour reprendre le dialogue avec les Palestiniens. Estimant que ce plan "constitue une tentative délibérée d'Israël de torpiller les négociations de paix", une porte-parole de cette ONG, Hagit Ofran, a précisé que la grande majorité des nouveaux logements à construire est située dans le quartier de colonisation juive de Har Homa. Notons que de nouveaux affrontements ont opposé hierdes Palestiniens aux forces de l'occupation israélienne à l'entrée nord de la ville d'El-Aissiwiya, au centre de la ville d'El-Qods occupée, rapportent des médias. Ces affrontements ont eu lieu à la suite d'une incursion des soldats israéliens à El-Aissiwiya pour fermer l'entrée principale du nord de cette petite ville située au centre d'El-Qods occupée, ont indiqué des témoins, cités par des médias. Les Palestiniens d'El-Aissiwiya ont indiqué craindre que l'armée israélienne procède à la fermeture de l'entrée principale de cette localité, non loin des des constructions juives à Hadassa. Dans la nuit de lundi à mardi, de violents affrontements ont opposé les forces de l'occupation aux Palestiniens qui manifestaient leur colère face aux opérations de fouille de l'armée sioniste dans cette région, selon les mêmes sources.
R.I. maghreb

Cookies