PDA

Voir la version complète : L'Espagne exige une enquête et la clarté sur la violence employée par le Maroc au Sahara occidental


TAGHITI
12/11/2010, 17h00
L'Espagne exige la clarté sur la violence par le Maroc au Sahara occidental

Le gouvernement espagnol a exigé du Maroc des informations et des eclaircissemnts sur l emploi de la violence meurtriére qui accompagnéer l 'évacuation d'un camp de protestation dans la région du Sahara occidental contesté.

Trinidad Jiménez, ministre des Affaires étrangères de l'Espagne a exigé vendredi une enquête urgente sur le raid. Elle s est montrée "trés préoccupé" sur les incidents graves dans le sahara Occidental

Stern

Spanien verlangt von Marokko Klarheit über Gewalt in Westsahara

Die spanische Regierung hat von Marokko Aufklärung über die von tödlicher Gewalt überschattete Räumung eines Protestcamps in der umstrittenen Westsahara-Region gefordert.



Die spanische Regierung hat von Marokko Aufklärung über die von tödlicher Gewalt überschattete Räumung eines Protestcamps in der umstrittenen Westsahara-Region gefordert. Spaniens Außenministerin Trinidad Jiménez verlangte am Freitag die "dringende" Aufklärung des Einsatzes. Sie zeigte sich "besorgt" über die "schwerwiegenden Vorfälle" in der Westsahara.

Bachi
12/11/2010, 17h04
Elle va attendre longtemps, tres longtemps...
Ou encore lui raconter les couleuvres as usual

absent
12/11/2010, 17h21
Normal qu'elle demande enquete, c'est surtout pour tirer au clair qui falsifie quoi.

regardez par vous memeet n'obliez pas de lire les commentaires

http://www.elpais.com/fotogaleria/conflicto/Aaiun/elpgal/20101108elpepuint_1/Zes/18

faut etre soi meme, surtout ne pas avoir honte

le Maroc a les pires voisins du monde

Bachi
12/11/2010, 17h32
le Maroc a les pires voisins du monde


Le pauvre Maroc, pris entre les Sahraouis au sud, l'algérie à l'Est et l'Espagne au nord ! Il fait pitié

atlante
12/11/2010, 17h44
Sahara Occidental: l'Espagne réclame des éclaircissements au Maroc
(AFP) – il y a 1 heure
MADRID — L'Espagne a demandé au Maroc des "éclaircissements" de manière urgente sur les violences qui ont suivi le démantèlement d'un campement de contestataires sahraouis au Sahara occidental, a annoncé vendredi la ministre espagnole des Affaires étrangères Trinidad Jimenez.
"L'Espagne considère que doivent être éclaircies de manière urgente les circonstances (des violences, ndlr) et nous l'avons fait savoir au gouvernement du Maroc", a déclaré la ministre espagnole.
Mme Jimenez, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse à l'issue du conseil des ministres, a réitéré sa profonde "préoccupation" pour les "faits très graves" qui se sont produits ces derniers jours au Sahara Occidental.
La responsable a ajouté avoir demandé aux autorités marocaines qu'elles "éclaircissent les circonstances de la mort du citoyen espagnol Baby Hamadi Buyema" durant les violences qui ont suivi le démantèlement du camp sahraoui.
La ministre avait indiqué dans la matinée que parmi les victimes de ces violences, figuraient un homme, Baby Hamadi Buyema, disposant d'un "document d'identité espagnol".
Dans une conférence de presse organisée vendredi à Alicante (est), son frère, Lehmad Hamday Buyema, a accusé la police marocaine d'avoir "brutalement assassiné" son frère en l'écrasant avec une voiture.
Le 8 novembre, les forces marocaines ont démantelé un camp de toile où des dizaines de milliers de Sahraouis s'étaient installés depuis la mi-octobre pour protester contre leurs conditions de vie.
Le dernier bilan officiel marocain faisait état de douze morts durant cette action, dont 10 parmi les forces de l'ordre, avec l'arrestation de 163 personnes.
De son côté, le Front Polisario, mouvement qui revendique l'indépendance pour ce territoire contrôlé par le Maroc, a accusé Rabat d'avoir fait des "dizaines" de morts lors de violences qui ont suivi cette semaine le démantèlement du camp.
Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc. Le Front Polisario, soutenu par l'Algérie, réclame l'indépendance de ce territoire via un référendum d'autodétermination tandis que le Maroc offre une autonomie sous sa souveraineté, refusant toute indépendance.
Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés.
(http://www.google.com/hostednews/afp/copyright?hl=fr)

footy
12/11/2010, 17h54
Et qui va demander et exiger une enquête et la clarté sur la violence employée par l'Espagne à Mélilia...... Vous allez me dire c'est son territoire!!!! A ce que je sache les forces marocaines n'ont pas traverser les frontières du Maroc pour faire cette intervention, il s'agit bien de la ville de laayoune, non?

CaboMoro
12/11/2010, 17h55
L'Espagne demande une clareté sur l'accord de pêche que le Maroc ne veut pas renégocier:rolleyes:

keazy
12/11/2010, 18h58
faut etre soi meme, surtout ne pas avoir honte


On est nous mme et on n'a pas honte de le dire ,on devient meme de plus en plus makhzeniste..et alors??ça pose probleme??Et meme les algeriens que je cotoie ici sont tout a fait d accord avec moi

TAGHITI
12/11/2010, 19h58
L'Espagne demande une clareté sur l'accord de pêche que le Maroc ne veut pas renégocier

chattlou!

Le Maroc n'a pas les moyens ni le poids de faire pression sur l'Espagne, il ne s'aventura jamais á menacer avec la carte des accords de pêches sur les côtes du SO!

jawzia
12/11/2010, 20h00
Sahara-Occ.: l'Espagne fait pression sur le Maroc
THE ASSOCIATED PRESS
Publié: 12 novembre 2010


MADRID - L'Espagne a demandé au Maroc, vendredi, de permettre aux médias étrangers de visiter le Sahara-Occidental, où des violences ont fait plusieurs morts au cours des derniers jours.

Le gouvernement britannique a indiqué, de son côté, qu'il envoyait dans la région une équipe d'enquêteurs des droits de la personne.


Les rues de la principale ville de ce territoire contrôlé par le Maroc, Laâyoune, seraient toujours patrouillées par des policiers lourdement armés depuis que des émeutes ont éclaté, lundi, quand les forces de l'ordre ont entrepris de démanteler un camp érigé à proximité de la ville.

Les militants saraouis affirment que plusieurs personnes ont été arrêtées. Les autorités marocaines interdisent aux médias étrangers de se rendre dans la région, que ce soit par la route ou par la voie des airs.

Les violences engendrées par l'opération policière de lundi auraient coûté la vie à 19 Saraouis et à huit policiers.

Le ministre britannique responsable du Moyen Orient et de l'Afrique du Nord a fait savoir que son pays envoyait une mission au Sahara-Occidental pour enquêter sur la situation des droits de la personne. Alistair Burt a précisé que cette mission était à l'étude depuis un moment, mais que les événements des derniers jours ont précipité le tout.

Trois journalistes d'une station de radio espagnole ont réussi à se rendre jusqu'à Laâyoune jeudi, mais ils ont été arrêtés et expulsés par le Maroc. Ils sont actuellement détenus à l'aéroport de Laâyoune.

CaboMoro
12/11/2010, 20h07
Le Maroc n'a pas les moyens ni le poids de faire pression sur l'Espagne, il ne s'aventura jamais á menacer avec la carte des accords de pêches sur les côtes du SO!
__________________

Mais c'est exactement ce qu'il fait le Maroc, l'accord de pêche avec la mauritanie est déja signé, le Maroc ca fait 2 mois qui a reporté les négoces jusqu'au le mois de décembre.
Pourquoi penses tu que les espagnoles geulent maintenant (Ou crois tu vraiment que c'est pour les yeux des sahrouis) et avant ca il y avait la crise de ceuta et melila (2 mois avant)!! c'est toujours le même scénario avec les spanish, le calamar = pailla= ne touche pas.

Cookies