PDA

Voir la version complète : Arsenal bat la Juventus


nassim
28/03/2006, 23h36
Très belle opération pour Arsenal qui a battu les italiens de la Juventus à Highbury. Le match retour à Turin s'annonce difficile pour les turinois.

===
Arsenal en position de force

A Highbury, les «Gunners» se sont imposés 2-0 grâce à des réussites de Fabregas (40e) et de Henry (69e). La Juventus a terminé la rencontre à neuf après les expulsions de Camoranesi (87e) et de Zebina (89e). Après leur qualification miraculeuse contre le Werder Brême, les Piémontais n'ont pas pu masquer dans ce match aller leurs limites actuelles. Seul le gardien Buffon fut à la hauteur de sa réputation.

Considéré comme «idéal», ce score de 2-0 représente bien une belle assurance pour les Londoniens. Leur solidité défensive et le génie de Thierry Henry leur permettent d'aborder le match retour avec une très grande sérénité. On rappellera qu'Arsenal n'a pas encore connu la défaite cette saison en Ligue des Champions. Ce bilan est vraiment étonnant pour une équipe qui s'est déjà inclinée à... dix reprises dans son championnat.

Malheureux Vieira

Patrick Vieira ne gardera pas un souvenir lumineux de son grand retour à Highbury. L'ancien capitaine des Gunners, qui sera suspendu au match retour en raison d'un avertissement écopé à la 71e, porte, en effet, la responsabilité du 1-0. Il perdait un ballon face à Pirès. Le Français armait tout de suite la contre attaque. Il sollicitait Henry, lequel ouvrait pour Fabregas. Le jeune Espagnol armait une frappe qui passait entre les jambes de Thuram, laissait sans réaction Buffon, pour terminer sa course dans le coin droit de la cage de la Juve. Du grand art !

Même si la Juventus a exercé un certain ascendant, cet avantage à la pause n'avait rien de scandaleux. Les Champions d'Italie, dans un dispositif très offensif avec Camoranesi et Mutu sur les côtés derrière le duo Trezeguet/Ibrahimovic, n'a jamais été dangereux lors de cette première période. Il est vrai que les défenseurs d'Arsenal ont été excellents, à commencer par Philippe Senderos.

Henry double la mise

A la reprise, les Londoniens témoignaient toujours de cette même fulgurance dans les ruptures. A l'heure de jeu sur un ballon intercepté cette fois par Senderos, Henry était à la conclusion d'une action limpide. Seulement, son tir était dévié en corner par la main droite très ferme de Buffon. Le 2-0 tombait comme un fruit mûr. Hleb et Fabregas conjuguaient leur talent pour mettre la défense de la Juve hors de position. A l'affût, Henry exploitait à merveille ce travail d'approche pour inscrire le but qui place Arsenal dans une situation extrêmement favorable.

Les Italiens étaient toujours aussi timorés dans les trente derniers mètres. Les absences de Del Piero et de Nedved étaient cruellement ressenties. Remplaçant du Tchèque, le Roumain Mutu a été un poids mort sur le flanc gauche. Quant à Ibrahimovic et Trezeguet, on ne les a pratiquement pas vus de la soirée. Dans l'optique du Suisse - France du 13 juin à Stuttgart, Senderos a marqué un nouveau point face au buteur de la Juve. Déjà lors de leur premier face-à-face l'an dernier au Stade de France, Trezeguet n'avait pas trouvé l'ouverture face au Genevois.

(c) TSR.ch

Cookies