PDA

Voir la version complète : La solidarité avec le peuple sahraoui s’élargit


Ahmadov
13/11/2010, 02h08
La solidarité avec le peuple sahraoui s’élargit

L’attaque de l’armée marocaine contre «le camp de la liberté» près d’El Ayoun, qui a fait onze morts et des centaines de blessés et de disparus, continue de susciter des réactions internationales. En France, le mouvement associatif solidaire avec le peuple sahraoui qui s’est de tout temps démarqué du pouvoir, s’agissant de cette question, a organisé hier un rassemblement à la place du Trocadéro à Paris pour dénoncer «la violente» répression qui a accompagné cette attaque de lundi dernier. Ce faisant, les associations présentes ont exigé du gouvernement français, de l’Union européenne (UE) et des Nations unies d’agir pour arrêter ces massacres et ces violations contre les droits de l’Homme au Sahara occidental. De même qu’elles exigent la libération des prisonniers politiques et l’organisation «dans les meilleurs délais» d’un référendum d’autodétermination, considérant que c’est le «seul moyen pour une solution juste et définitive au Sahara occidental dans le cadre du respect du droit et de la légalité internationaux», ont-elles indiqué dans leur appel, repris par l’APS.

Au nombre d’une vingtaine, ces associations sont soutenues par des partis politiques, dont les Verts et le PCF, ainsi que par la CGT et l’Union syndicale solidaire. De leur côté, plusieurs associations italiennes de solidarité avec le peuple sahraoui ont prévu de tenir un rassemblement demain après-midi devant l’ambassade du Maroc à Rome pour protester contre la répression exercée contre les populations sahraouies, dans les territoires occupés, a appris hier l’APS, auprès du représentant du Front Polisario à Rome, Omar Mih. Ce rassemblement, auquel prendront part également des leaders et militants de partis politiques italiens, des syndicalistes et des sympathisants de la cause sahraouie, sera l’occasion de dénoncer les violations des droits de l’Homme au Sahara occidental et la dernière attaque meurtrière perpétrée par les forces de sécurité marocaines contre le «camp de la liberté» près d’El Ayoun occupée, a-t-il précisé.

Les organisateurs comptent également mettre à profit ce rassemblement pour appeler le gouvernement italien, l’Union européenne et les Nations unies à dénoncer la politique marocaine au Sahara occidental et à intervenir pour protéger les droits des populations sahraouies dans les territoires occupés, a-t-on ajouté de même source.

Depuis l’Espagne, dont la société civile est traditionnellement solidaire des Sahraouis, plusieurs partis politiques espagnols ont demandé la comparution du président du gouvernement, José Luis Rodriguez Zapatero, devant le Congrès des députés (chambre basse du Parlement espagnol). Le groupe parlementaire composé de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC), de la Gauche unie (IU) et de l’Initiative pour la Catalogne Verts (ICV), ainsi que Nafarroa Bai, un parti politique basque implanté en Navarre, et le Bloc nationaliste galicien (BNG) ont demandé à Zapatero d’informer le Congrès sur les agressions commises par la police marocaine contre des journalistes espagnols au Maroc et son interdiction aux parlementaires et aux médias espagnols de se rendre dans les territoires sahraouis occupés.

Le président du gouvernement autonome des îles Canaries, Paulino Rivero (CC-Coalition canarienne), a condamné l’attaque marocaine contre le «camp de la liberté» et demandé l’intervention «urgente» de l’ONU et de la communauté internationale. M. Paulino, qui se trouvait à Londres, a affirmé que son gouvernement «condamne fermement cet acte», ajoutant que «l’Europe ne peut pas continuer à fermer les yeux» devant ce qui se passe dans les territoires sahraouis occupés et que, «si elle veut devenir une vraie puissance, elle doit œuvrer à la protection des droits de l’Homme».

De son côté, le groupe parlementaire de la Coalition canarienne a appelé le gouvernement central de Madrid à «se positionner clairement» et à trouver, en accord avec la communauté internationale, une solution au conflit sahraoui à même de mettre fin à la «répression exercée par les forces de sécurité marocaines» contre la population sahraouie
sans défense.

Par Mekioussa Chekir
La Tribune du 12- 11- 2010

ayoub7
13/11/2010, 08h06
http://www.youtube.com/v/WIp3XHQ_GYA

houari16
13/11/2010, 12h35
@ayoub 7
L Algérie souveraine dans ses principes inébranlables !

L Algérie ne changera jamais ses principes , elle était anti-colonialiste et elle restera anti-colonialiste …L Algérien n est pas le seul pays qui est avec le droit et la légalité internationale ..
Tu le veuilles ou non , A voir les pays qui soutiennent le peuple sahraoui du SO occupé illégalement , à l autodétermination ….la diplomatie marocaine n a ses yeux que vers l Algérie :lol:… ?

chene
13/11/2010, 12h41
ayoub reveille toi un peu le temps des sixties et des seventies sont revolus le monde a depuis bien changer avec le net les pouvoirs ne peuvent plus rien cacher tout ce sait maintenant

traks
13/11/2010, 12h42
L Algérie ne changera jamais ses principes , elle était anti-colonialiste et elle restera anti-colonialiste …L Algérien n est pas le seul pays qui est avec le droit et la légalité internationale ..

c'est vrai que l'algerie ne fait aucune affaire avec la chine car elle occupe illégalement le Tibet , ni avec le Pakistan ou l'inde qui forcement l'un des deux doit occuper illégalement le cachemire , et bien sur ....la grande russie qui elle , passe sont temps a martyriser les petit pays du caucase ....c'est vraiment tres beau tous ça

Focus
13/11/2010, 13h12
L Algérie souveraine dans ses principes inébranlables !

L Algérie ne changera jamais ses principes , elle était anti-colonialiste et elle restera anti-colonialiste …L Algérien n est pas le seul pays qui est avec le droit et la légalité internationale ..
Tu le veuilles ou non , A voir les pays qui soutiennent le peuple sahraoui du SO occupé illégalement , à l autodétermination ….la diplomatie marocaine n a ses yeux que vers l Algérie :lol:… ?

mdrrr faut arreter le chichon là, pourquoi l'Algerie anti colonialiste n'a reconnait pas le kossovo independant, pays dont la population à subit un vrai nettoyage ethnique.
Pourquoi bouteflika ne demande pas a son allié russe de se retenir dans la repression contre les tchetchenes qui se font nettoyer egalement par l'armée russe, il pourrait au moin le dire en tant qu'amis?


Faut arreter de prendre les gens pour des jambon quand meme.

chene
13/11/2010, 13h17
et qui vous dis qu il ne le fait pas la preuve la russie a vendue des armes defaillantes a l algerie la on a le droit de se poser la question POURQUOI !!!

traks
13/11/2010, 13h19
et qui vous dis qu il ne le fait pas la preuve la russie a vendue des armes defaillantes a l algerie la on a le droit de se poser la question POURQUOI !!!

ha oué et les russe en voulu ce venger en lui vendant des armes pourri ?? :72::72::72::72::72::72: excuse moi chene ...mais ç plus fort que moi :72::72::72::72::72:

absent
13/11/2010, 13h25
et qui vous dis qu il ne le fait pas la preuve la russie a vendue des armes defaillantes a l algerie la on a le droit de se poser la question POURQUOI !!!

maquilles toi ,et sort :mrgreen: ta place n'est pas ici ,enfin pour une fille;)

mistaaywa
13/11/2010, 13h26
midou cest machiste ca....:mad:

traks
13/11/2010, 13h28
maquilles toi ,et sort ta place n'est pas ici ,enfin pour une fille

midou ....c'est vrai ça...c'est pas gentil de dire ça ....elle a pas choisie d'etre c....heu une fille ......:mrgreen::mrgreen:

absent
13/11/2010, 13h29
midou cest machiste ca....

Je viens de sortir de prison ,mieux que je ne lui dise pas autre chose ,wou nwéli encore une fois à la prison.

zmigri
13/11/2010, 13h57
la presse étrangére n'est pas libre de faire son travail au pays qui se prétend la suède du maghreb. la presse espagnole est heureusement la seule qui peut témoigner.

DÉBORA RAMÍREZ.- Poco se sabe del conflicto entre exaltados marroquíes y activistas saharauis, las informaciones son confusas y llegan con cuentagotas, en parte por el bloqueo que la prensa extranjera está viviendo por parte de las autoridades marroquíes. En concreto la prensa española ha sufrido varios altercados hasta el punto de no dejar volar o desembarcar a varios grupos de corresponsales españoles en El Aauín. Los colegas de Marruecos, a través del Sindicato de Periodistas de Marruecos han criticado que las autoridades del país hayan impedido el trabajo de los profesionales, aunque también afirman que la prensa española está siendo parcial en este conflicto.

* Marruecos no deja volar a nueve periodistas a El Aaiún
* Marruecos no deja desembarcar a Willy Meyer y a tres periodistas
* Condena a las agresiones a dos periodistas en Marruecos
Sobre este bloqueo a la prensa Said Ida Hassan, ex presidente de la Asociación de Corresponsales de Prensa Extranjera, ex director de Magreb Arabe Press en España, y director de Andalus Press (primer periódico en España en lengua árabe), opina que ‘el derecho a la información es un derecho sagrado’ y que ‘los periodistas tienen el derecho de cubrir cualquier acontecimiento en cualquier sitio del mundo’.
No obstante matiza: ‘Creo en el derecho de los periodistas a hacer su trabajo, pero la prensa tiene que ser responsable’. Hassan defiende que tanto la sociedad como los periodistas de Marruecos piensan que ‘los periodistas españoles tienen dos varas de medir cuando se trata del conflicto del Sáhara’. Como ejemplo cita el importante seguimiento que ha tenido en nuestro país el caso de Amina Haidar y la escasez de información sobre Mustafa Salama, quien fuera policía del Polisario y que hoy defiende que la solución al conflicto del Sáhara es una autonomía dentro de la soberanía marroquí. ‘Los colegas españoles sólo cubren una parte de la realidad’ asegura. También critica que la prensa no haya consultado fuentes oficiales y se haya dado ‘información errónea’ como el ‘falso’ toque de queda en El Aauín o las cifras de víctimas de los altercados. Cabe destacar que la prensa española se queja precisamente de la falta de transparencia con respecto a los afectados por estos enfrentamientos.

El Houssine Majdoubi Bahida, corresponsal del periódico Alquds Arabe y doctor en periodismo opina que la decisión de prohibir a la prensa extranjera ejercer libremente ‘está dañando la imagen de Marruecos como país’. ‘Personalmente creo que el gobierno debe poner fin a esta política absurda’ apunta. Con respecto a las razones del bloqueo, se remite a las palabras del ministro de Exteriores de Marruecos, Taeb Fassi Fihri, que la semana pasada al visitar Madrid dijo que la prensa, sobre todo la extranjera, obstaculiza el diálogo con los representantes del campamento que fue levantado en alrededores de Al Aaíun. Por otra parte señala que también Rabat cree que la prensa española es bastante parcial en su cobertura periodística de los asuntos marroquíes sobre todo en cuanto al Sahara. ‘Personalmente, considero que es inaceptable y denunciable las medidas tomadas por las autoridades marroquíes, pero estoy convencido de que la prensa española es incondicionalmente parcial a la hora de tratar el asunto del Sahara’ opina.
‘Una realidad totalmente ausente en la prensa española sobre el Sahara es que los saharauis están divididos, una parte apoya el Polisario y la otra parte apoya a Marruecos, para ilustrar mejor, el presidente del senado marroquí es saharaui, Chiej Biadilah y su hermano es miembro de la directiva del Polisario’ ejemplifica.

El Houssine Majdoubi Bahida explica además que la prensa de Marruecos está intentando cubrir lo que está pasando en la ciudad de Al Aaíun, cada uno desde un enfoque diferente, y las trabas consisten en que el gobierno no informa lo suficiente. ‘El gran fracaso del gobierno marroquí en el asunto del Sahara es su falta de comunicación con la prensa nacional e internacional’ dice.

Tellus
13/11/2010, 15h37
L’attaque de l’armée marocaine contre «le camp de la liberté» près d’El Ayoun, qui a fait onze morts et des
Encore les mensonges des medias aux ordres pour induire l'opinion public en erreur
sortez nous un seul nom
le régime algérien spécialiste des mensonges sur les chiffres nous sommes habitués à ces meteurs
1,5 millions de chahid et les 200.000 victimes de la decennie noire ces gros mensonges du 20 ème siècle, il ne faut pas s'etonner

Tellus
13/11/2010, 15h41
pour protester contre la répression exercée contre les populations sahraouies,
des destructions des edifices publics ,des banques de biens des gens innocents détruits, des assassinats commis sur les forces de l'ordre,cette vermine et ces terroristes ne méritent rien d'autres que la peine de mort, ou plutot une mort lente

Cookies