PDA

Voir la version complète : Etats-Unis: la Fed relève son taux directeur à 4,75%


nassim
29/03/2006, 01h45
Les craintes des investisseurs se révèlent justifiées puisque la Réserve fédérale américaine a décidé de relever son taux directeur à 4,75%. Ben Bernanke perpétue la tradition du vieux routier de la finance, Alan Greenspan!

===
Etats-Unis: la Fed relève son taux directeur à 4,75%

La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé mardi avoir relevé son taux directeur d'un quart de point à 4,75%, soulignant qu'il y aurait éventuellement d'autres relèvements pour équilibrer prix et croissance mais que cette dernière pourrait se modérer dans les mois à venir.
Cette hausse des taux est la quinzième consécutive depuis juin 2004.

La réunion du comité de politique monétaire de la Fed, qui s'est tenue lundi et mardi, était la première sous la présidence de Ben Bernanke, qui a pris la succession d'Alan Greenspan au 1er février.

Dans son communiqué final, la Banque centrale a répété que de nouvelles hausses de taux pourraient éventuellement être nécessaires pour garantir un équilibre entre stabilité des prix et croissance.

Estimant que le ralentissement de la croissance observé au dernier trimestre 2005 semblait être "temporaire ou dû à des facteurs spéciaux", elle a souligné que la croissance avait "rebondi fortement" au cours du premier trimestre 2006.

Cependant, a-t-elle ajouté, celle-ci paraît devoir se modérer à "un rythme plus durable".

La Fed s'est dans le même temps montrée rassurante pour ce qui est de l'inflation.

La hausse des prix de l'énergie et d'autres matières premières paraît n'avoir eu "qu'un effet modeste" sur l'inflation de base, calculée hors alimentation et énergie, deux éléments très volatils.

Dans le même temps, les gains de productivité ont permis de garder la croissance des coûts unitaires du travail sous contrôle, a-t-elle expliqué, jugeant qu'au final, les perspectives en matière d'inflation restent contenues.

Elle a cependant répété qu'une progression de l'utilisation des ressources disponibles ainsi que des prix de l'énergie élevés avaient toujours le potentiel d'alimenter les pressions inflationnistes.

Dans ce contexte, elle a encore indiqué qu'elle continuerait à répondre si besoin est aux éventuels changements dans les perspectives économiques.

Le comité de politique monétaire de la Fed a voté la hausse des taux à l'unanimité.

(c) AFP

Cookies