PDA

Voir la version complète : Sahara: 96 personnes inculpées après les violences à Lâayoune


atlante
14/11/2010, 00h10
RABAT — Quatre-vingt seize personnes sont poursuivies pour avoir commis des violences lors du démantèlement d'un campement de contestataires près de Lâayoune au Sahara occidental, selon un nouveau communiqué du parquet marocain publié samedi soir.
Le parquet de Lâayoune a décidé samedi soir d'inculper 36 nouvelles personnes sous l'accusation notamment de mise à feu et de destruction de biens publics et privés, selon le communiqué. Trois d'entre elles "sont accusées d'atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat".
Le précédent communiqué avait fait état samedi matin de l'arrestation de 67 personnes, dont 60 ont été présentées au parquet.
Sept d'entre elles ont été relachées alors que six autres ont été déférées devant le directeur de la justice militaire, selon le parquet.
Parmi ces six personnes figure l'activiste Annâama Asfari, 40 ans, selon une source proche des indépendantistes sahraouis.
Le Maroc avait fait récemment état de 163 arrestations après l'intervention lundi des forces de l'ordre contre le campement de toile à Lâayoune. Des milliers de Sahraouis s'y étaient installés depuis la mi-octobre pour protester contre leurs conditions de vie.
Les autorités marocaines ont par ailleurs protesté samedi soir contre la diffusion par une agence et une télévision espagnoles de "fausses" photos présentées comme étant celles des violences à Lâayoune.
Il s'agit "d'un trucage de photos et d'une manipulation destinées à induire en erreur le public espagnol", a déclaré à l'AFP un responsable du ministère de la Communication.
Le bilan officiel marocain des violences de Lâayoune était vendredi de douze morts dont 10 parmi les forces de l'ordre.
Le Front Polisario a accusé Rabat d'avoir fait des "dizaines" de morts, lors de ces violences.
Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc. Le Front Polisario, soutenu par l'Algérie, réclame l'indépendance de ce territoire via un référendum d'autodétermination tandis que le Maroc propose une autonomie sous sa souveraineté, refusant toute indépendance.

Copyright © 2010 AFP

mohand-ameziane
14/11/2010, 00h14
le maroc les relachera et sans condition

upup
14/11/2010, 00h19
mohand,

Nous sommes pas en algerie , on ne gracie pas les égorgeurs d agents des forces de l ordre. pour les assassins ce sera la peine de mort sans doute .

atlante
14/11/2010, 00h23
Je Pense pas Mohand , une chose s'est vraiment déclanché lundi , je pense que ces terroristes auront une lourdes peine.

La pression populaire est grande cette fois ci

ahmed67
14/11/2010, 00h29
les meurtriers doivent être punis sa c'est sur et heureusement !

Cookies