PDA

Voir la version complète : Abou Dhabi s'est doté de sa première zone franche industrielle


zmigri
19/11/2010, 11h59
L‘émirat pétrolier d’Abou Dhabi s’est doté de sa première zone franche industrielle : la KIZAD : Khalifa Industrial Zone Abi Dhabi, oú les investisseurs étrangers pourront contrôler jusqu‘à 100% de leur entreprise. La zone franche couvrira à terme plus de 400 km2 et sera reliée au port Khalifa, elle devrait bénéficier de la proximité des aéroports d’Abou Dhabi et de Dubaï.


“ L‘économie d’Abou Dhabi est largement dominée par le gaz et le pétrole aujourd’hui, affirme Tony Douglas, le Président de Abu Dhabi Ports Company.

Mais les dirigeants ont pris une sage décision en jetant les bases pour un développement industriel qui va permettre au fil du temps de créer le souffle d’une diversification industrielle”.
Les contrats d’installation offerts par Abu Dhabi aux investisseurs étrangers pourront aller jusqu‘à 50 ans renouvelables.
L‘émirat compte développer dans cette zone franche certains secteurs industriels stratégiques comme les fonderies d’acier ou les industries mécaniques.
“Certains de nos profits viennent des pays européens, explique Saeed Fadhel Al Mazrooei, le Pdg de Emirates Aluminium.
Et ce n’est pas nouveau pour nous, ce n’est pas bizarre, parce que nous nous servons de la technologie européenne et que nous nous appuyons sur les secteurs financier et bancaire européens”.
Non loin de cette zone franche industrielle, se trouve à Dubaï la zone franche Jebel Ali, devenue
un pôle de développement industriel et un centre d’exportation et de réexportation.
Copyright © 2010 euronews


(http://www.newsvine.com/_tools/seed?popoff=0&u=http%3A%2F%2Ffr.euronews.net%2F2010%2F11%2F16%2F l-emirat-d-abou-dhabi-se-dote-de-sa-premiere-zone-franche-industrielle%2F&h=L%27%C3%A9mirat+d%27Abou+Dhabi+se+dote+de+sa+pre mi%C3%A8re+zone+franche+industrielle)

zmigri
19/11/2010, 12h13
oú les investisseurs étrangers pourront contrôler jusqu‘à 100% de leur entreprise
que pensez-vous de cette décision? va-t-elle attirer les investisseurs, où y a-t-il d'autres critères qui rentrent en jeux. Sachant que qq km plus loin Dubai possède déja une zone franche.
L'algérie peut elle s'inspirer de ce pays qui est aussi exportateur de pétrole et gaz?
qu'avant-nous à perdre si les grandes entreprises étatiques du petrole et gaz ne seront pas touchées par ces mesures?
Quelles garanties va-t-on apporter à ces investisseurs depuis l'affaire surmédiatisée de Djezzy qui va nous causer plus de tort?

Nous avons des kilomètres de côtes qui ne demandent qu'à etre utilisées pour créer des emplois, canalyser l'épargne et l'orienter dans le circuit formel, rendre le pays attractif et se prémunir contre un retournement du marché des hydrocarbures.

Qui est ce lobby qui paralyse l'économie nle, qui utilise des subterfuges pour rester en dehors de l'OMC et en dehors de la mondialisation?
Même un pays comme le Vietnam ex communiste est devenu membre de l'OMC et ce pays est devenu attractif avec une croissance économique supérieure à la notre.

Aldo Johnson
19/11/2010, 12h27
Il faut deja des infrastructures dignes de ce nom

Ensuite que les informations circulent librement , c'est a dire qu'il faut qu'il y ait une certaine transparance dans les affaires


Le probleme de l'algerie est beaucoup plus complexe
Elle beneficie d'une tres mauvaise image à l'etranger et c'est pas facile pour les entrepreneur de s'installer notamment avec les mesures qui ne les facilitent pas

Et quand a ses coté tu as des pays comme la Tunisie ou le Maroc ca inaugure rien de bon car il capte une bonne part des ide , vu l'avance qu'ils ont

zmigri
19/11/2010, 12h41
Le probleme de l'algerie est beaucoup plus complexe
Elle beneficie d'une tres mauvaise image à l'etranger et c'est pas facile pour les entrepreneur de s'installer notamment avec les mesures qui ne les facilitent pas

Et quand a ses coté tu as des pays comme la Tunisie ou le Maroc ca inaugure rien de bon car il capte une bonne part des ide , vu l'avance qu'ils ont
Aldojohnson,
donc on va rester les bras croisés et laisser perdurer cette situation jusqu'au jour où on va connaitre une crise comme celle de 1986 avec les conséquences prévisibles: grèves, émeutes, l'appel au FMI, les réformes imposées...

Atlantic
19/11/2010, 12h55
donc on va rester les bras croisés et laisser perdurer cette situation jusqu'au jour où on va connaitre une crise comme celle de 1986 avec les conséquences prévisibles: grèves, émeutes, l'appel au FMI, les réformes imposées...

Non il faut juste se réformer et avoir l'humilité d'accepter qu'on a pas forcément raison de faire exactement le contraire de tout le monde!

zmigri
19/11/2010, 13h27
Non il faut juste se réformer et avoir l'humilité d'accepter qu'on a pas forcément raison de faire exactement le contraire de tout le monde! tout à fait! je trouve qd même le choix de Abu dhabi assez osé: concurrencer le frère de Dubai dans son secteur, malgré la crise financière qui l'a accablé.
Je suis admiratif pour ces 2 émirats: ils représentent le capitalisme qui entreprend et n'a pas peur du risque.

Atlantic
19/11/2010, 13h47
tout à fait! je trouve qd même le choix de Abu dhabi assez osé: concurrencer le frère de Dubai dans son secteur, malgré la crise financière qui l'a accablé.

Ils se permettent de la concurrencer et non aucun scrupule à le faire parce qu'ils savent qu'à deux le gâteau sera encore plus grand. Et également parce que c'est eux qui ont sauvé Dubai de la faillite il y a un an... Ils ont les reins plus solides financièrement.

Je suis admiratif pour ces 2 émirats: ils représentent le capitalisme qui entreprend et n'a pas peur du risque.

C est un capitalisme qui n a pas peur du risque surtout parce qu'il a une assurance-vie derrière : le cashflow du pétrole. Mais cela n'empêche que ce qu'ils font pour hisser le niveau globale de leur économie est plus que remarquable. Ils ne sont pas aussi industrieux que des japonais ou des allemands mais ils sont fichtrement intelligents et doués en business les bédouins...

zmigri
19/11/2010, 14h08
il ya une vérite qui saute aux yeux ce peuple du désert est doué pour le commerce.

1QzxOeBuzdI

zek
19/11/2010, 14h13
À propos de la JAFZA

JAFZA est l'une des plus importantes zones franche en pleine expansion et croissance. Etablie en 1985, aujourd'hui elle s'étend sur 48 km² et accueille plus de 6.400 entreprises, incluant plus de 120 entreprises sur les 500 les plus prestigieuses dans le monde.

Elle contribue à la croissance de l'économie de l'UAE. Avec ces résultats remarquables, JAFZA représente l'innovation, l'orientation client, des opérations transparentes et un dynamique d'entreprise.

Environ 110 entreprises françaises sont actuellement représentées sur la Jafza. La zone franche est un axe majeur dans les échanges commerciaux entre Dubaï et la France.

En 2008, le montant total de ces échanges, incluant l'import, l'export et le réexport entre ces deux économies s'est élevé à 14,9 milliards de dirham des Emirats arabes unis (environ 3 Mds €), selon les données les plus récentes du Dubaï World Statistic Department.

JAFZA représente 25% du PNB de l'Emirat.

JAFZA, c'est plus de 160.000 jobs.

JAFZA, c'est 50% des exportations de Dubai

JAFZA, c'est 20% des IDE dans les Emirats Arabes Unis

JAFZA, c'est 25% du total des contenaires de Jebel Ali Port and 12% de Dubai International Airport.

JAFZA ne fait que 48 km2, KIZAD en fera 400...

Alors, oui les zones franches sont utiles et vitales pour l'économie.

zmigri
19/11/2010, 14h21
JAFZA ne fait que 48 km2, KIZAD en fera 400.
bjr Zek,
tes sûr de ces chiffres c'est presque 10 fois ceux de jebel ali(Dubai).
Ils ne vont pas avec la petite cuillère ces bédouins.:rolleyes:

Adama
19/11/2010, 14h32
Complément d’informations :

Abu Dhabi Industrial City (Lancement projet)

Client: Société d'Abou Dhabi Ports (ADPC)

Valeur actuelle: 385 million US $

Entrepreneurs: Al Habtoor Engineering Enterprises Co. L.L.C.

Consultant principal : Mouchel Parkman

Catégorie: Bâtiments

Type: à usage mixte


Durée du projet:

- Début : 3ème trimestre 2009
- Fin : Q3 2011


Statut: Construction

Portée: Le but principal du travail est l'édification on-shore des principales installations, y compris les 47 bâtiments. Le travail comprend des activités associées travaux d'infrastructure tels que la construction de routes, ponts, installations d'utilité ainsi que les aménagements paysagers durs et mous.

Délais : Mouchel Parkman est le conseiller. Al-Habtoor Leighton Groupe a obtenu le contrat principal de la construction en Juillet 2009. La construction devrait être achevée en Septembre 2011.






Khalifa Port will now cost Dh 13 bn: ADPC

Abu Dhabi Ports Company (ADPC), master developer and regulator of ports and industrial zones in Abu Dhabi, said the construction of Khalifa Port would cost Dh 13 billion.

The earlier estimate was $ 2.18 bn (Dh 8 bn).

According to a Bloomberg report, Tawfiq Yousef Al Mubarak, ADPC's Executive Vice-President – Ports Unit, said during an interview in Shanghai that the construction of Khalifa Port will cost about Dh 13 bn.

However, during a presentation in March, the cost structure of building the new port was broken down as follows: dredging and reclamation Dh 5.5 bn, port onshore facilities project Dh 1.4 bn and earthworks for the industrial zone Dh 1.1 bn.

According to him, the Abu Dhabi Government would be funding the project.

In March, Mohamed Al Shamsi, Vice-President of the Khalifa Port and Industrial Zone Development, said work on the first of the project's five phases is proceeding on schedule, and added: "The phase will be completed in 2012. We face no financial problems because of the support we receive from the Abu Dhabi Government."

Meanwhile, speaking in Shanghai, Mubarak reiterated that the Khalifa Port would be managed by Emirates Ports Company, a joint venture between Dubai's DP World and ADPC.

"There will be a new company called Emirates Ports Company, a new partnership between Abu Dhabi and Dubai," said Mubarak. "It is very important to adopt one port strategy." This follows reports in a section of the media that Abu Dhabi is considering a new port operator for Khalifa Port.

The DP World deal with ADPC to run the port was initially announced in 2007.

ADPC is developing the harbour as part of the multi-billion dollar Khalifa Port and Industrial Zone (KPIZ), which will provide critical infrastructure to support the accelerated growth of Abu Dhabi's industrial and commercial sectors as outlined in the Abu Dhabi Vision 2030.

The main port will eventually be moved from Mina Zayed to Khalifa Port at Al Taweelah, which will link all major regional cities and industrial zones via road and rail networks.

Last week, Mubarak briefed a visiting delegation of Arab Ports Federation, headed by Chairman Sheikh Sabah Gaber Al Ali Al Sabah about the progress of work on Khalifa Port.

During the visit, ADPC officials provided updates on Khalifa Port, which will replace Abu Dhabi's existing port, Mina Zayed, by 2012.

"Our development plans for Abu Dhabi's ports are designed to be in alignment with the region's long-term maritime strategy, which is why we consider Al Sabah's visit as an excellent opportunity to enhance collaboration on the overall Arab maritime agenda. We are pleased that he shares our vision of developing ports that do not compromise the safety and health of its environments," said Mubarak.

Infrastructure work on the project is on and is scheduled for completion in phases.

When phase one is completed in 2012, Khalifa Port will have an annual container capacity of two million TEUs and a cargo capacity of nine million tonnes. The industrial zone will be operational from 2013 and will feature more than 100 sq km of basic, midstream and downstream manufacturers in industry clusters such as aluminium, petrochemicals, glass and paper.

The Arab Ports Federation was established in 1976 to reinforce the development of Arab ports. As one of the Arab specialised federations working within the Arab League, the federation oversees maritime activities and needs of 20 member states.






...

Adama
19/11/2010, 14h34
http://img831.imageshack.us/img831/214/khalifaport.jpg (http://img831.imageshack.us/i/khalifaport.jpg/)


Traduction pour non Anglophone :

Khalifa Port coûtera désormais Dh 13 bn: ADPC

Abu Dhabi Ports Company (ADPC), promoteur en chef et le régulateur des ports et des zones industrielles à Abu Dhabi, a déclaré la construction de Khalifa Port coûterait Dh 13 millards.

L'estimation antérieure a été 2.18 billion $ (Dh 8 milliards).

Selon un rapport de Bloomberg, Tawfiq Yousef Al Mubarak, ADPC de vice-président exécutif - Ports unité, a déclaré lors d'une interview à Shanghai que la construction de Khalifa Port coûtera environ Dh 13 bn.

Cependant, lors d'une présentation en Mars, la structure des coûts de construction du nouveau port a été ventilé comme suit: opérations de dragage et de remise en état Dh 5.5 bn, le port de projet on shore installations Dh 1.4 bn et travaux de terrassement pour la zone industrielle Dh 1.1 bn.

Selon lui, le gouvernement d'Abou Dhabi serait le financement du projet.

En Mars, Mohamed Al Shamsi, vice-président de la Port Khalifa et zone de développement industriel, a déclaré travailler sur la première des cinq phases du projet se déroule comme prévu, et a ajouté: «La phase sera achevée en 2012. Nous sommes confrontés à aucune financiers problèmes en raison du soutien que nous recevons du gouvernement d'Abu Dhabi. "

Entre-temps, prenant la parole à Shanghai, M. Moubarak a réitéré que le port Khalifa serait géré par les ports Emirates Company, une joint-venture entre Dubaï DP World et l'ADPC.

"Il y aura une nouvelle société appelée Emirates Ports Company, un nouveau partenariat entre Abu Dhabi et à Dubaï", a déclaré M. Moubarak. "Il est très important d'adopter une stratégie de port." Cela fait suite à des rapports dans une partie des médias que Abu Dhabi envisage un opérateur nouveau port pour Khalifa Port.

L'accord avec DP World ADPC pour exécuter le port avait été initialement annoncé en 2007.

ADPC est de développer le port dans le cadre de la multi-milliards de dollars Khalifa Port et la zone industrielle (KPIZ), qui fournira l'infrastructure essentielle pour soutenir la croissance accélérée des secteurs industriel et commercial Abu Dhabi, telles que définies dans la Vision 2030 d'Abu Dhabi.

Le port principal sera éventuellement déplacé de Mina Zayed à Khalifa Port à Al Taweelah, qui reliera toutes les grandes villes et les zones industrielles au moyen de réseaux routiers et ferroviaires.

La semaine dernière, M. Moubarak a informé une délégation de la Fédération arabe des ports, dirigé par le président Sheikh Sabah Al Gaber Ali Al Sabah sur l'avancement des travaux sur Khalifa Port.

Lors de la visite, les responsables de l'ADPC des mises à jour sur Khalifa Port, qui remplacera le port actuel d'Abou Dhabi, Mina Zayed, d'ici à 2012.

« Nos plans de développement pour les ports d'Abu Dhabi sont conçus pour être en alignement avec la stratégie de la région maritime à long terme, qui est pourquoi nous considérons visite Al Sabah comme une excellente occasion de renforcer leur collaboration sur l'ordre du jour maritimes arabes en général. Nous sommes heureux qu'il partage notre vision de développement des ports qui ne compromettent pas la sécurité et la santé de ses milieux », a déclaré M. Moubarak.

Les travaux d'infrastructures sur le projet est en marche et devrait se terminer en phases.

Lorsque la première étape est achevée en 2012, Khalifa Port aura une capacité annuelle de conteneurs deux millions d'TEUs et d'une capacité de chargement de neuf millions de tonnes. La zone industrielle sera opérationnelle à partir de 2013 et mettra en vedette plus de 100 kilomètres carrés de fabricants de base, intermédiaires et en aval dans les grappes industrielles comme l'aluminium, la pétrochimie, le verre et le papier.

La Fédération arabe des ports a été créé en 1976 pour renforcer le développement des ports arabes. Comme l'une des fédérations arabes de travail spécialisés au sein de la Ligue arabe, la fédération supervise les activités maritimes et les besoins des 20 Etats membres.










Adama
19/11/2010, 14h36
100% foreign ownership in Abu Dhabi industrial zone

ADPC to invest $ 7.2 bn in first phase of industrial zone

State-backed Abu Dhabi Ports Company (ADPC) will invest $ 7.2 billion in the first phase of an industrial zone and will offer 100 per cent foreign ownership to companies that contribute to the emirate's GDP, government officials said on Saturday.

The Khalifa Industrial Zone Abu Dhabi (Kizad), located between Abu Dhabi and Dubai, also includes a sea port that would be operational by fourth quarter 2012, ending the first phase development.

Currently foreign companies must have a local partner to start an industry in the UAE.

"There will be a dual operating mode, a mix of 100 per cent foreign ownership and joint ventures. It will be based on the strategic importance to Abu Dhabi's GDP," Khaled Salmeen, executive vice president of Industrial Zones at ADPC told reporters.

The entire financing for the industrial zone and port is by the Abu Dhabi government, ADPC's chief executive said. ADPC is the master developer and regulator of the ports and industrial zones.

Abu Dhabi is investing billions of dollars in industry, tourism, infrastructure and real estate to diversify its economy away from oil.

Kizad is expected to contribute some 15 per cent of Abu Dhabi's non-oil GDP by 2030, said Salmeen, adding that about 60 to 80 per cent of goods manufactured in the zone will be exported.

Strategic industries that are likely to be part of the zone are those in sectors such as aluminium, steel, petrochemicals, food, pharmaceuticals and others, said Tony Douglas, CEO of ADPC. The second phase of the industrial zone will start in 2013, he said, without elaborating.

When the Khalifa Port's first phase becomes operational in 2012, it will have capacity of 2m containers and 9m tones of cargo a year, four times higher than existing capacity at Abu Dhabi's main Mina Zayed port.




Traduction pour non Anglophone :

100% la propriété étrangère dans Abu Dhabi zone industrielle

ADPC d'investir 7,2 milliards $ dans la première phase de la zone industrielle

Soutenus par l'État d'Abu Dhabi Ports Company (ADPC) va investir 7,2 milliards de dollars dans la première phase d'une zone industrielle et offrira 100 pour cent la propriété étrangère pour les entreprises qui contribuent au PIB de l'émirat, des représentants du gouvernement a déclaré samedi.

Le Khalifa zone industrielle d'Abu Dhabi (Kizad), situé entre Abu Dhabi et à Dubaï, comprend également un port de mer qui serait opérationnel d'ici au quatrième trimestre 2012, terminant la première phase de développement.

Actuellement, les entreprises étrangères doivent avoir un partenaire local pour démarrer une industrie dans les Émirats arabes unis.

"Il y aura un mode de fonctionnement double, un mélange de 100 pour cent la propriété étrangère et les coentreprises. Il sera basé sur l'importance stratégique du PIB d'Abou Dhabi," Khaled Salmeen, vice-président exécutif des zones industrielles à l'ADPC a déclaré aux journalistes.

Le financement pour l'ensemble de la zone industrielle et portuaire est par le gouvernement d'Abu Dhabi, chef de la direction ADPC a dit. ADPC est le développeur principal et le régulateur des ports et des zones industrielles.

Abou Dhabi investit des milliards de dollars dans l'industrie, le tourisme, les infrastructures et l'immobilier pour diversifier son économie hors de l'huile.

Kizad devrait contribuer quelque 15 pour cent d'Abou Dhabi PIB non pétrolier en 2030, a déclaré Salmeen, ajoutant qu'environ 60 à 80 pour cent des produits manufacturés dans la zone seront exportées.

Les industries stratégiques qui sont susceptibles de faire partie de la zone sont ceux dans des secteurs tels que l'aluminium, acier, produits pétrochimiques, alimentaires, pharmaceutiques et autres, a déclaré Tony Douglas, PDG de l'ADPC. La deuxième phase de la zone industrielle va commencer en 2013, a-t-il dit, sans plus de précisions.

Lorsque la première phase du Port Khalifa devient opérationnel en 2012, il aura une capacité de 2 millions de conteneurs et 9 millions de tonnes de fret par an, soit quatre fois plus élevé que la capacité existante au principal port d'Abu Dhabi Mina Zayed.





...

Adama
19/11/2010, 14h39
Al Jaber-GIS wins Khalifa Port job

The contract for port control systems is worth Dh 350 m.

Abu Dhabi Ports Company (ADPC) has awarded a Dh350 million contract for the Khalifa Port and Industrial Zone (KPIZ) project in Taweelah, Abu Dhabi, to the Al Jaber-Global Intelligent Systems (GIS) joint venture.

The contract is for the detailed design, procurement, integration and installation of control systems throughout the onshore and offshore areas of Khalifa Port including a port operating system; a vessel traffic system; security; CCTV; telephony and communications; and all associated fiber optic and control system cabling.

The lump sum port systems contract follows an extensive tendering process and is the third major construction package awarded in the last 10 months for the development of the new port and industrial zone at KPIZ.

The complex package of works is due to commence on site in the first quarter of 2011 following detailed design and procurement phases. Completion is scheduled in Q3 2012 to complement the completion of the port.

The remaining major ADPC contracts for KPIZ, including port offshore civil building works, port terminal infrastructure and facilities, and industrial zone road and utilities networks are scheduled to be awarded in the following months. Earlier in March, ADPC awarded the Dh300m contract to Larsen & Toubro for the design, construction, testing and commissioning of the electrical medium voltage (MV) power supply – the source of the main power supply for the entire phase IA of Khalifa Port. It also involves the construction of civil buildings with utilities such as air conditioning, fire protection and lighting systems.

Al Habtoor Leighton Group in July 2009 was awarded the Dh1.4 billion contract for the construction of onshore port facilities which include 47 buildings, road networks, bridges, utility installations and landscaping. Work on the port is expected to be completed by the end of 2011.


http://img214.imageshack.us/img214/2963/1406898386.gif (http://img214.imageshack.us/i/1406898386.gif/)

http://img152.imageshack.us/img152/6067/922365483.jpg (http://img152.imageshack.us/i/922365483.jpg/)



Traduction pour non Anglophone :

Jaber Al-Khalifa GIS gagne Port d'emploi

Le contrat pour les systèmes de contrôle du port vaut Dh 350 m.

Abu Dhabi Ports Company (ADPC) a attribué un contrat Dh 350 millions pour le port et la zone industrielle de Khalifa (KPIZ) du projet de Taweelah, Abu Dhabi, à l'Jaber Al-Global Intelligent Systems (GIS) joint-venture.

Le contrat porte sur la conception, l'approvisionnement détaillée, l'intégration et l'installation de systèmes de contrôle de l'ensemble des zones onshore et offshore de Khalifa Port, y compris un système d'exploitation du port; un système de trafic maritime, la sécurité, CCTV, la téléphonie et les communications et toutes les fibres optiques et associés contrôle de système de câblage.

Le port forfaitaire systèmes contrat fait suite à un vaste processus d'appel d'offres et l'ensemble de la construction troisième grande accordée au cours des 10 derniers mois pour le développement du nouveau port et la zone industrielle à KPIZ.

L'ensemble complexe de travaux devrait débuter sur le site dans le premier trimestre de 2011 à la suite de conception détaillée et les phases de passation des marchés. Leur achèvement est prévu en 2012 Q3 pour compléter la réalisation du port.

Les autres grands contrats ADPC pour KPIZ, y compris le port offshore travaux de construction civile, les infrastructures de terminaux portuaires et des installations, et la route la zone industrielle et des réseaux de services publics devraient être attribués dans le mois suivant. Plus tôt dans Mars, ADPC a adjugé le contrat Dh 300 m à Larsen & Toubro pour la conception, construction, essais et mise en service de la tension électrique moyenne d'alimentation (MV) - la source de l'alimentation principale pour toute la phase IA de Khalifa Port. Il comprend également la construction de bâtiments civils avec des utilitaires tels que la climatisation, protection contre les incendies et les systèmes d'éclairage.

Al Habtoor Leighton groupe en Juillet 2009 a reçu le Dh 1.4 milliards contrat pour la construction des installations portuaires à terre, qui comprennent 47 édifices, les réseaux routiers, des ponts, des installations de services publics et l'aménagement paysager. Les travaux sur le port devrait être achevé d'ici la fin de 2011.





...

Adama
19/11/2010, 14h43
Abu Dhabi Ports Company unveils Khalifa Industrial Zone

United Arab Emirates: Sunday, November 14 - 2010 at 15:15

Kizad, a 417 sqkm industrial zone strategically located between Abu Dhabi and Dubai, is now ready to receive applications from potential tenants. With one of the world's most advanced deepwater seaports and world-class infrastructure including Union Rail's network, Kizad will benefit from excellent multimodal connectivity via sea, air, road and rail networks to ensure easy accessibility to and from the Industrial Zone. Phase 1, which was launched yesterday, is 51 sqkm with an investment of Dhs26.5bn or $7.2bn.

A press conference was held at the Emirates Palace hosted by Dr. Sultan Al Jaber, Chairman of ADPC, Tony Douglas, CEO ADPC and Khaled Salmeen, Executive Vice President, Industrial Zones, ADPC to mark the launch of Kizad, the largest industrial zone in the region and to explain the key benefits of the project and its importance to the Abu Dhabi Economic Vision 2030.

Commenting on this occasion, Tony Douglas, Chief Executive Officer of Abu Dhabi Ports Company, said: "Today is a very special day for ADPC as we announce the launch of this project. It is a remarkable, world scale and world class with great significance for Abu Dhabi, the UAE and the region as a whole. In essence, it is an industrial zone that offers global industry a bright future and will generate skilled jobs long term for the emirate's population"

Kizad is a cornerstone of the Abu Dhabi Economic Vision 2030 which also highlights the drive to diversification of the economy in pursuit of sustainable growth less dependent on the oil and gas industries. Its purpose is, in part, to create the range and number of opportunities necessary to recruit, retain and develop local and skilled expatriate talent to build a sustainable knowledge economy whilst reducing reliance on unskilled labour.

Mr. Khaled Salmeen, Executive Vice President, Industrial Zones at ADPC said: "Kizad is the future of Abu Dhabi, not only in terms of potential, but also in terms of diversifying the economy through essential industry. What we look to offer is the ability for businesses to come to Abu Dhabi and thrive through efficient access to markets, lower operating costs and a greater ease of doing business. These three critical success factors for global industry are key ingredients and will all feature over the long term."

By 2030, Kizad will be expected to contribute around 15% of Abu Dhabi's non-oil GDP. It will be a powerful magnet for foreign direct investment, with global business locating large-scale primary and downstream manufacturing facilities in the Industrial Zone. It is anticipated that between 60% and 80% of the goods manufactured within Kizad will be exported, adding further value to the nation's economy.

Kizad's strategy is to attract world-class companies, and to establish international industry best practices throughout the Zone. Global and local companies alike will find in Kizad the business efficiencies, market access, low cost operating environment and support essential for long term competitive advantage. Kizad will set new standards for industrial zone infrastructure, environment and operation, reinforcing Abu Dhabi's global competitive advantage.

http://img152.imageshack.us/img152/1165/khalifaportandindustria.jpg (http://img152.imageshack.us/i/khalifaportandindustria.jpg/)


Traduction pour non Anglophone :

Abu Dhabi Ports Company dévoile Khalifa zone industrielle

Emirats Arabes Unis: dimanche, 14 Novembre 2010 à 15:15

Kizad, une zone de 417 km ² industrielle stratégiquement situé entre Abu Dhabi et à Dubaï, est maintenant prêt à recevoir les demandes des locataires potentiels. Avec l'un des ports en eau profonde du monde les plus avancées et les infrastructures de classe mondiale, notamment les réseaux de l'Union Rail, Kizad va bénéficier d'une connectivité multimodale excellent moyen de réseaux maritime, aérien, routier et ferroviaire afin d'assurer un accès facile vers et depuis la zone industrielle. Phase 1, qui a été lancé hier, est de 51 km ² avec un investissement de 7,2 milliards $ ou Dhs 26.5 bn.

Une conférence de presse a eu lieu à l'Emirates Palace animée par le Dr Sultan Al Jaber, président de l'ADPC, Tony Douglas, PDG ADPC et Khaled Salmeen, vice-président exécutif, zones industrielles, ADPC pour marquer le lancement de Kizad, la plus grande zone industrielle de la région et d'expliquer les principaux avantages du projet et son importance pour la vision économique d'Abu Dhabi 2030.

(Post scriptum : « Abu Dhabi 2030 ». Je traiterais le sujet lorsque je disposerais d’un peu plus de temps…)

Commentant cette occasion, Tony Douglas, chef de la direction d'Abu Dhabi Company Ports, a déclaré: "Aujourd'hui est un jour très spécial pour ADPC comme nous annoncer le lancement de ce projet est à l'échelle mondiale remarquable et de classe mondiale avec une grande importance pour Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis et la région dans son ensemble. Essentiellement, il s'agit d'une zone industrielle qui offre à l'industrie mondiale un avenir brillant et va générer des emplois qualifiés à long terme pour la population de l'émirat "

Kizad est une pierre angulaire de l'Abu Dhabi économique Vision 2030, qui met également en évidence la volonté de diversification de l'économie dans la poursuite de la croissance durable moins dépendantes de l'industrie pétrolière et gazière. Son but est, en partie, pour créer la gamme et le nombre d'occasions nécessaires pour recruter, retenir et développer les compétences et les talents expatriés pour construire une économie durable tout savoir réduire la dépendance sur le travail non qualifié.

M. Khaled Salmeen, vice-président exécutif, les zones industrielles à l'ADPC a déclaré: "Kizad est l'avenir de l'Abu Dhabi, non seulement en termes de potentiel, mais aussi en termes de diversification de l'économie par le biais de l'industrie essentielle Ce que nous recherchons à offrir est la capacité des entreprises à Abu Dhabi et à prospérer grâce à un accès efficace aux marchés, les coûts d'exploitation réduits et une plus grande facilité de faire des affaires. Ces trois facteurs critiques de succès pour l'industrie mondiale sont des ingrédients clés et toutes les caractéristiques sur le long terme. "

En 2030, Kizad seront appelés à contribuer pour environ 15% d'Abou Dhabi PIB non pétrolier. Ce sera un puissant aimant pour les investissements directs étrangers, avec les entreprises mondiales de localisation à grande échelle des installations de fabrication primaire et en aval dans la zone industrielle. Il est prévu que, entre 60% et 80% des produits fabriqués au sein de Kizad sera exporté, en ajoutant de la valeur à l'économie du pays.

Kizad stratégie consiste à attirer des entreprises de classe mondiale, et d'établir des pratiques exemplaires de l'industrie internationale tout au long de la zone. Les entreprises mondiales et locales pourront y trouver de l'efficacité de l'entreprise Kizad, l'accès au marché, faible coût d'exploitation et de l'environnement de soutien essentiels aux avantages concurrentiels à long terme. Kizad établira de nouvelles normes pour les infrastructures zone industrielle, l'environnement et le fonctionnement, le renforcement d'Abu Dhabi avantage concurrentiel mondial.











zmigri
19/11/2010, 14h48
please mon ami Adama peux-tu changer la couleur de ta police. le Rouge n'est pas ma couleur préféré.
sinon ta contribution a toujours été bonne.
Entre nous je ne fais aucunement de la pub pour les états du golfe ce qui m'interésse le plus c'est de pouvoir partager d'autres expériences qui peuvent profiter à mon pays l'Algérie.

zek
19/11/2010, 18h00
bjr Zek,
tes sûr de ces chiffres c'est presque 10 fois ceux de jebel ali(Dubai).
Ils ne vont pas avec la petite cuillère ces bédouins.

Salut, d'après le site officiel de KIZAD, elle fera 417 km2

http://img10.imageshack.us/img10/8199/kp2m.jpg

Adama
20/11/2010, 05h05
Complément d’informations 2 :

En vidéo !!!

http://www.youtube.com/v/jjcrlHIUrd8?fs=1&amp;hl=fr_FR&amp;rel=0"></param><param name="allowFullScreen" value="true"





Dubai « Jebel Ali Port »

http://www.youtube.com/v/s1MF4sfPv4Q?fs=1&amp;hl=fr_FR"></param><param name="allowFullScreen" value="true"





Première "simulation très partielle" de l'ensemble logistique du futur projet KIZAD.

http://www.youtube.com/v/hefvKlsRdj8?fs=1&amp;hl=fr_FR"></param><param name="allowFullScreen" value="true"








...

zmigri
20/11/2010, 10h12
merci adama pour ta contribution. Les vidéo que tu as posté sont largement explicites et déémontrent à quel point les efforts soutenus aboutissent au résultat que nous voyons.

Ce que je me suis posé comme question au tout début est: est-ce que cette nouvelle zone franche de Abu dhabi va entrer en concurrence avec celle de jebel ali(dubai) ou bien elles seront complémentaires?

Adama
20/11/2010, 12h43
Elles seront entièrement complémentaires !!! En effet, je cite :



Adama (http://www.algerie-dz.com/forums/member.php?u=46105)

(http://www.algerie-dz.com/forums/member.php?u=46105)
Khalifa Port will now cost Dh 13 bn: ADPC


… Meanwhile, speaking in Shanghai, Mubarak reiterated that the Khalifa Port would be managed by Emirates Ports Company, a joint venture between Dubai's DP World and ADPC.

"There will be a new company called Emirates Ports Company, a new partnership between Abu Dhabi and Dubai," said Mubarak. "It is very important to adopt one port strategy." This follows reports in a section of the media that Abu Dhabi is considering a new port operator for Khalifa Port.

The DP World deal with ADPC to run the port was initially announced in 2007.




Adama (http://www.algerie-dz.com/forums/member.php?u=46105)

(http://www.algerie-dz.com/forums/member.php?u=46105)
Suite 1:


Traduction pour non Anglophone :

… Entre-temps, prenant la parole à Shanghai, M. Moubarak a réitéré que le port Khalifa serait géré par les ports Emirates Company, une joint-venture entre Dubaï DP World et l'ADPC.

"Il y aura une nouvelle société appelée Emirates Ports Company, un nouveau partenariat entre Abu Dhabi et à Dubaï", a déclaré M. Moubarak. "Il est très important d'adopter une stratégie de port." Cela fait suite à des rapports dans une partie des médias que Abu Dhabi envisage un opérateur nouveau port pour Khalifa Port.

L'accord avec DP World ADPC pour exécuter le port avait été initialement annoncé en 2007.



...

Tchektchouka
20/11/2010, 16h09
Le temps nous dira si cette approche est la bonne. Pour l'Algérie je ne pense pas que ce soit une bonne approche pour nous vu notre contexte politique et social. Notre économie est trop fragile et notre environnement socio-politique ne permet pas de telles folies.

Il faut commencer par le commencement, c'est à dire, construire des compétences humaines locales, une société civile consciente et performante, des infrastructures publiques efficaces, une base industrielle locale...etc.

zmigri
20/11/2010, 21h23
tchekchouka
Le temps nous dira si cette approche est la bonne. Les emiratis sont au stade de la deuxième phase en terme de maitrise du secteur de la logsitique et la gestion des ports.

Pour l'Algérie je ne pense pas que ce soit une bonne approche pour nous vu notre contexte politique et social. Notre économie est trop fragile et notre environnement socio-politique ne permet pas de telles folies.

Il faut commencer par le commencement, c'est à dire, construire des compétences humaines locales, une société civile consciente et performante, des infrastructures publiques efficaces, une base industrielle locale...etc.L'algérie n'a pas encore commencé et déja on se veut défaitiste. Sommes-nous des handicapés cerébraux, sommes-nous dépourvus de compétences à ce point.
On dit souvent on devient cuisinier en cuisinant...

Ma3lich ya sidi on n'a pas de compétences locales(je parle de l'aspect managérale) alors on fait la chasse aux têtes bien pensantes. dans la vidéo tu as bien vu le CEO Tony douglas qui est étranger au pays et pourtant il met sa compétence au profit des émirats. La m.o locale n'est pas assez disponible alors on ne se prive pas de faire appel à la m.o étrangère. Tout le monde y gagne et notre économie en premier.

zek
21/11/2010, 09h23
Le temps nous dira si cette approche est la bonne. Pour l'Algérie je ne pense pas que ce soit une bonne approche pour nous.

L'Iran, la Russie, la Chine, l'Inde le Vietnam et de nombreux pays ont des zones franches, le temps a déjà fait ses preuves dans ces pays.

absent
21/11/2010, 17h00
Ils dirigent trop mal leur pays, sinon ils seraient déjà devant les tigres, et les dragons.

Adama
20/04/2011, 23h35
Complément d’informations 3 :



http://img31.imageshack.us/img31/7696/34yybeg.jpg (http://img31.imageshack.us/i/34yybeg.jpg/)
HE Mohammed Omar and HE Rainer Bomba.



Germany, Abu Dhabi sign Khalifa letter of intent

by CW Staff on Apr 6, 2011

The Abu Dhabi Department for Economic Development and the German Federal Ministry of Transport, Building and Urban Development have signed a letter of intent at the Hannover Messe Fair to explore mutual opportunities at the Khalifa Industrial Zone Abu Dhabi (KIZAD) and adjacent Khalifa Port.

The signing took place between HE Rainer Bomba, State Secretary in the Ministry of Transport, Construction and City Development and HE Mohammed Omar Abdullah, Abu Dhabi Department of Economic Development (DED) undersecretary.

Also present was HE Mohammed Ahmed Al Mahmood, UAE Ambassador to Germany, Tony Douglas, CEO of the Abu Dhabi Ports Company and Khaled Salmeen Al Kawari, executive VP of KIZAD.




Traduction approximative pour non Anglophone :

Allemagne, Abu Dhabi Khalifa signe une lettre d'intention

par le personnel de CW le 6 avril 2011

Le département d’Abu Dhabi pour le développement économique et le ministère fédéral allemand des Transports, de la construction et du développement urbain ont signé une lettre d'intention à la foire Hannover Messe pour explorer des opportunités mutuelles à la Khalifa zone industrielle d'Abu Dhabi (KIZAD) et à proximité du Khalifa Port.

La signature a eu lieu entre HE Rainer Bomba, secrétaire d'État au ministère des Transports, de la construction et de développement de la ville et HE Mohammed Omar Abdullah, Abu Dhabi ministère du Développement économique (DED) sous-secrétaire.

Était également présent HE Mohammed Ahmed Al Mahmoud, Emirats Arabes Unis ambassadeur en Allemagne, Tony Douglas, CEO de la Société d'Abou Dhabi Ports et Khaled Al Kawari Salmeen, vice-président exécutif de KIZAD.





http://img683.imageshack.us/img683/4826/kizadhsbc.jpg (http://img683.imageshack.us/i/kizadhsbc.jpg/)



HSBC signs Khalifa Industrial Zone Abu Dhabi deal

by ASC Staff on Mar 8, 2011

Kizad (Khalifa Industrial Zone Abu Dhabi) and HSBC today agreed a global partnership under a Memorandum of Understanding (MOU) to identify potential tenants and establish them in the industrial Zone. The agreement will focus on developing joint marketing opportunities in selected overseas countries supported by HSBC’s global network.

Kizad, which was launched late last year by ADPC (Abu Dhabi Ports Company), covers 417km2, at Taweelah, half way between Abu Dhabi and Dubai. Kizad, which offers freezone and non-freezone options, aims to attract investors to industrial clusters defined in line with the 2020 vision. These include Aluminium, Steel, Engineered Metal Products, Petrochemicals, Pharmaceuticals, Paper, Print and packaging, Food and Trade and Logistics.

“The involvement of a global financial partner such as HSBC is a strategic move that will enhance our plans for Kizad going forward in our chosen markets through use of their network and business expertise. Kizad is an exciting opportunity for businesses worldwide who are considering the region as a hub for their activities. We look forward to talking with many prospective investors through this agreement,” said Khaled Salmeen, executive vice president of industrial zones at ADPC.

The agreement, which also covers opportunities to offer financing and banking services to Kizad tenants, represents a commitment from HSBC and Kizad to work together to bring in foreign investment in support of the economic diversification and industrialisation objectives envisaged under Abu Dhabi Economic Vision 2030.




Traduction approximative pour non Anglophone :

HSBC signe deal avec Khalifa zone industrielle d'Abu Dhabi

par le personnel de ASC le 8 mars 2011

Kizad (Khalifa zone industrielle d'Abu Dhabi) et HSBC ont convenu aujourd'hui un partenariat mondial en vertu d'un protocole d'entente (MOU) visant à identifier les locataires potentiels et les établir dans la zone industrielle. L'accord portera sur le développement des possibilités de commercialisation conjointe dans certains pays étrangers pris en charge par le réseau mondial de HSBC.

Kizad, qui a été lancé l'année dernière par l'ADPC (Abu Dhabi Ports Company), couvre une surface de 417 km2, à Taweelah, à mi-chemin entre Abu Dhabi et Dubaï. Kizad, qui offre des options de zone franche et non-zone franche, vise à attirer les investisseurs vers les groupes industriels définis en accord avec la vision 2020. Il s'agit notamment de l'aluminium, l'acier, produits usinés en métal (1), pétrochimie, pharmacie, papier, d'impression et d'emballage, Alimentation et Commerce et Logistique.

"La participation d'un partenaire financier mondial tels que HSBC est une démarche stratégique qui permettra d'améliorer nos plans pour Kizad aller de l'avant dans nos marchés choisis au moyen de l’utilisation de leur réseau et l'expertise d'affaires. Kizad est une excellente occasion pour les entreprises du monde entier qui envisagent la région comme une plaque tournante pour leurs activités. Nous sommes impatients de discuter avec de nombreux investisseurs potentiels à travers cet accord ", a déclaré Khaled Salmeen, vice-président exécutif des zones industrielles à l'ADPC.

L'accord, qui couvre également les possibilités d'offrir du financement et des services bancaires aux locataires Kizad, représente un engagement de la HSBC et Kizad à travailler ensemble pour attirer des investissements étrangers à l'appui de la diversification économique et les objectifs d'industrialisation envisagée dans le cadre d'Abu Dhabi économique Vision 2030.




1 : Pièces mécaniques industrielles





...

zek
21/04/2011, 13h17
j'aime bien aussi les projets comparés à jebel Ali Free zone ou Kizad comme Dubai Oasis Silicon, une zone franche à taille humaine.

http://www.youtube.com/v/VIv4sPWk2hY?fs=1

Black
21/04/2011, 15h37
Le temps nous dira si cette approche est la bonne. Pour l'Algérie je ne pense pas que ce soit une bonne approche pour nous vu notre contexte politique et social. Notre économie est trop fragile et notre environnement socio-politique ne permet pas de telles folies.

Il faut commencer par le commencement, c'est à dire, construire des compétences humaines locales, une société civile consciente et performante, des infrastructures publiques efficaces, une base industrielle locale...etc.

Tchektchouka l'Algérie peut essayer de s'inspirer de l'expérience marocaine dans le domaine des zones franches comme celle du port de Tanger Med I et Tanger Med II ou encore de l'Atlantique Free Zone de Kenitra.

Cookies