PDA

Voir la version complète : Plus de 8000 entreprises d’importation en cessation d’activité


WOMAN
19/11/2010, 22h43
Depuis octobre 2008, date de la mise en application de la carte magnétique à présenter obligatoirement pour toute opération liée aux activités d’import-export, plus de 8000 entreprises algériennes ont cessé leur activité. Ce chiffre représente près d’un tiers du total des entreprises d’importation recensées à la fin 2008. Elles se sont retrouvées dans l'incapacité de se soumettre à la nouvelle règlementation, a-t-on appris de sources proches du ministère des Finances. Ces entreprises activaient majoritairement avec de faux registres de commerce.

Selon les mêmes sources, l’Algérie comptait 25.502 entreprises d’import-export au 31 décembre 2008. Sur ce nombre, 7.656 activent dans 15 wilayas de l’Est du pays principalement à Sétif, Constantine Oum El Bouaghi et Batna. C’est dans ces mêmes wilayas que les cessations d’activité -sans radiation du registre du commerce- ont été les plus nombreuses.

Les nouvelles dispositions qui seront annoncées, notamment celles portant sur le renouvellement tous les deux ans du registre de commerce, devraient entraîner la disparition de centaines d’autres RC, estiment les mêmes sources.

Zacmako
20/11/2010, 07h33
Ce chiffre représente près d’un tiers du total des entreprises d’importation recensées à la fin 2008oui, mais depuis, beaucoup de nouvelles sociétés d'importation on vu le jour...

rachid75
20/11/2010, 08h31
oui, mais depuis, beaucoup de nouvelles sociétés d'importation on vu le jour...

Seulement cette fois ci , sur des bases saines.
je connais des importateurs Milliardaires analphabètes , ils se sont retrouvé avec des sommes d'argent astronomiques , maintenant ils cherchent des gens qui ont des idées, alors Zacmaco si tu as des idées proposes las moi , j'ai fais parti de cette frange.

Zacmako
20/11/2010, 08h45
alors Zacmaco si tu as des idées proposes las moi , j'ai fais parti de cette frange.L'énergie solaire...

WOMAN
20/11/2010, 08h50
L'énergie solaire...

C'est vrai que c'est en plein boom

rachid75
20/11/2010, 09h41
-C'est vrai que c'est en plein boom
-L'énergie solaire...


Le marché des panneaux solaires s"est écroulé en Europe et surTout en ESPAGNE, alorsd il ne faut pas faire la même bétise.

Fouad
20/11/2010, 09h48
De toutes les façons, entre autre, avec l'intauration du crédit documentaire comme seul moyen de payement des importations, le nombre d'importateurs va en diminuant et la concurence avec.
C'est la raisons pour laquelle les prix de l'ensemble des produits alimentaires ne font que flamber au détriment des petites bourses!!!!
En fin de compte, le monopole de l'Etat ou des entreprise publiques a été supprimer au profit d'un nouveau monopole qui est celui d'une famille tres restreinte d'mportateurs privés!!!
C'est la loi de de la jungle ce n'est pas de l'économie de marcher!

:rolleyes: :rolleyes: :rolleyes:

WOMAN
20/11/2010, 09h56
restreinte d'mportateurs privés!!! plus explicitement des généraux, des actuel et ex ministres ...et compagnie

Tchektchouka
20/11/2010, 16h13
Je pense que l'energie solaire a un avenir en Algerie. Si ca n'a pas marché ailleurs, ca ne veut pas dire que ca ne marchera pas chez nous, l'energie solaire que nous recevons est nettement superieur à ce que reçoit l'europe.

PetiteBrise
20/11/2010, 20h58
Les importations algériennes de médicaments ont été réduites presque de moitié durant le mois de mai de l’année en cours.
Leur montant a enregistré une baisse de 44,36% en passant à 110,43 millions de dollars contre 198,47 millions de dollars (-88 millions de dollars), a indiqué l’APS, citant le Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (CNIS). La baisse amorcée l’année dernière et qui s’est poursuivie en 2010 s’installe dans la durée.
La décision prise en janvier 2009 par le gouvernement d’interdire l’importation des médicaments fabriqués localement ainsi que les mesures relatives au commerce extérieur, dont celle qui impose le crédit documentaire comme mode exclusif de paiement des importations introduite dans la loi de finances complémentaire 2009, ont permis de maîtriser les dépenses pour l’achat de médicaments. Les pouvoirs publics voulaient ainsi agir sur cette facture qui avait atteint un seuil alarmant. Les importations avaient culminé à 1,86 milliard de dollars en 2008 contre 1,44 milliard en 2007, soit une hausse de 27,86%.
Depuis la décision du gouvernement, cette facture a connu une baisse de 6,53% (-12 millions de dollars), passant ainsi de 1,86 milliard de dollars en 2008 à 1,74 milliard à fin 2009.
Pour les cinq premiers mois de l’année en cours, la baisse des importations de ces produits est de 22% (-164,55 millions de dollars). Leur montant s’est établi à 565,374 millions de dollars contre 729,928 millions de dollars, selon le Cnis. La facture reste tout de même salée, d’autant plus que la production locale n’a pas été en mesure de prendre le relais et l’industrie nationale n’avait pas les capacités pour répondre aux besoins du marché.
Selon le Cnis, les médicaments à usage humain ont connu une baisse également de 22% (-160,8 millions de dollars), puisque la facture est passée à 546,59 millions de dollars durant les 5 premiers mois de 2010 contre 707,45 millions de dollars à la même période en 2009.
Les médicaments destinés à la médecine vétérinaire ont enregistré une hausse de 11,7%, soit près d’un million de dollars, puisque le montant est passé à 8,41 millions de dollars contre 7,42 millions de dollars. Les produits pharmaceutiques ont aussi connu une baisse de 31% (-4,68 millions de dollars), leur montant étant passé à 10,37 millions de dollars les 5 premiers mois de 2010 contre 15,05 millions de dollars à la même période de référence en 2009, précisent les statistiques.
Par N. B

Je pense plutôt que le but est de réguler les importations, donc la sortie de devises, mais le hic c'est que l'activité nationale ne prend pas le relais pour compenser cette baisse des importations.
A ce sujet, pourquoi la production des médicaments génériques est-elle si faible en Algérie alors que l'Inde en est arrivé à produire 20% des médicaments génériques dans le monde ?

mohand-ameziane
20/11/2010, 22h04
De toutes les façons, entre autre, avec l'intauration du crédit documentaire comme seul moyen de payement des importations, le nombre d'importateurs va en diminuant et la concurence avec.
C'est la raisons pour laquelle les prix de l'ensemble des produits alimentaires ne font que flamber au détriment des petites bourses!!!!
En fin de compte, le monopole de l'Etat ou des entreprise publiques a été supprimer au profit d'un nouveau monopole qui est celui d'une famille tres restreinte d'mportateurs privés!!!
C'est la loi de de la jungle ce n'est pas de l'économie de marcher


mais ces gents là payeront leurs impots et il sera plus facile de controler leur fortune

Fouad
21/11/2010, 09h36
Paralellement a cette baisse des importations on ne constate aucune relance économique capable de produire ou de créer de la richesse!!!!!!

Aussi, je suis partisant aussi de la baisse des importations mais il est nécessaire aussi et surtout de mesurer les concéquenses de cette baisse, ou toute autre mesure du gouvernement, sur la qualité de vie, sur le pouvoir d'achat et sur la santé du citoyen.

Donner des chiffres sur cette baisse celà ne veut rien dire si l'on n'analyse pas les conséquenses sur la vie du citoyen qui doit être seul centre d'interêt du pouvoir !!!!!!!

Cookies