PDA

Voir la version complète : Hôpital Bouzidi Lakhdar:Les agressions contre les médecins se multiplient aux urgences(B.B.Arréridj)


RoboCop
20/11/2010, 09h02
Les praticiens menacent de cesser toute activité si leur service n’est pas sécurisé.

Un médecin spécialiste de l’hôpital Bouzidi Lakhdar de Bordj Bou Arréridj a été sauvagement agressé, jeudi aux environs de 14h30, par les membres d’une famille qui lui reprochaient de ne pas ausculter leur malade. Pour le spécialiste, le malade n’était pas un cas urgent, c’est pourquoi il l’avait orienté vers la polyclinique. N’admettant pas cette explication, les accompagnateurs du malade assailliront le praticien. Ce dernier encaissera plusieurs coups de poing lui causant de graves blessures, au visage notamment. Pris en charge par ses collègues, le médecin recevra les premiers soins.
Ce jour-là, le service des urgences était débordé en raison des fêtes l’Aïd. A l’issue de cette fâcheuse situation, les médecins de garde, soutenus par l’ensemble du corps médical, ont observé un sit-in devant le pavillon des urgences, suivi d’un arrêt de travail en signe de protestation contre l’insécurité qui règne dans ce service. «Cette agression n’est pas la première du genre. Notre arrêt de travail se veut une manière d’interpeller les responsables afin que ce type de comportements à l’encontre des médecins ne se reproduise plus», souligne un syndicaliste. Les médecins et les paramédicaux de garde dénoncent la situation déplorable dans laquelle ils exercent et demandent la sécurisation du pavillon des urgences, faute de quoi ils cesseront toute activité dans ce service.

A. B. (El watan).

Tchektchouka
20/11/2010, 14h30
Moi je pense que c'est l'une des conséquences de la négligence des médecins et responsables de services de santé en général. Le peuple ne leur fait plus confiance et a perdu tout respect pour eux. C'est partout pareil, l'attitude du peuple vis-a-vis des agents des services publics je veux dire. Ils les detestent et les meprisent, souvent ça en vient aux coups. Les insultes c'est devenu la routine.

Pecos
20/11/2010, 14h43
Et en plus ils ont reçu une augmentation consequente !

RoboCop
20/11/2010, 15h56
Je la tiens des gens qui sont dans le domaine de la santé en Algérie :
Si vous arrivez à tenir 2 heures sans vous rendre chez un psychiatre, vous serez les champions du monde, les urgences pour ne citer que les hôpitaux Maillot de bab el oued, de Mustapha Bacha et de Bainem, ils reçoivent des blessés par armes blanches dans toutes ses formes, par balles, accidents domestiques, de circulation... Il faut voir pour y croire, Allah yestour wa khlass.

Tchektchouka
20/11/2010, 15h59
RoboCop

Mais les urgences c'est fait pour ce genre de trucs!

RoboCop
20/11/2010, 16h15
RoboCop

Mais les urgences c'est fait pour ce genre de trucs!

Tchektchouka,
Je n'ai pas dis le contraire, mais c'est trop dur à voir des gens qui s'amènent ensanglantés, l'un avec un couteau planté dans une partie du corps, l'autre frappé avec une hache, une barre de fer... Perso je les plains ceux qui travaillent dans ces services, sans compter les malades qui affluent des 4 coins de la capitale, c'est le débordement total et chaque nuit ressemble à l'autre.

Tchektchouka
20/11/2010, 16h20
Bah c'est ça le métier, je ne dis pas que c'est facile mais j'ai l'impression que la plupart des médecins ne font médecine que parce qu'ils s'imaginent qu'ils vont faire fortune sans bouger de leur siège.

Moi j'ai entendu dire qu'il y a des medecins qui refusent de se déplacer de leur ville pour faire le service obligatoire dans une région démunie. Le salaire c'est bien, mais rares sont ceux qui travaillent consciencieusement!

kaghemoussa
20/11/2010, 16h33
le probleme c'est peut etre que pour un patient y'a entre 4 et 6 accompagnants, il serait temps peut etre de mettre en place un service d'ordre pour filtrer les entrées .

Tchektchouka
20/11/2010, 16h35
Et puis les hopitaux comme tout service public devraient disposer d'un service de sécurité aussi pour protéger le personnel.

clovis007
21/11/2010, 12h28
Dans les hopitaux...en France, c'est pareil !!!

ellarguero
21/11/2010, 12h59
ils le meritent, en plus de leur incompetence, ils traitent les gens comme de la merrde

absente
21/11/2010, 13h56
Les urgences en Algérie = Enfer !! ... et je sais de quoi je parle. T'arrive et on t'examine même pas pour juger de la gravité de l'état de santé du malade, même mourant on te demande de t'inscrire sur une liste d'attente sans compter que les enfants sont prioritaires même souffrants d'une petites égratignure ce qui rallonge le temps d'attente.... je vous parle même pas des médicaments qui manquent, du manque d'hygiène quelques fois, .... des conditions pénibles qui démotivent le corps médical et énervent les patients et leurs familles.

absent
21/11/2010, 23h19
autant les médecins et le personnel paramédical est ce qu'il est (sans commentaire) les patients sont aussi indisciplinés impatients chacun pense qu'il est le seul malade dans l'hopital.

Galaad
21/11/2010, 23h28
Bah c'est ça le métier, je ne dis pas que c'est facile mais j'ai l'impression que la plupart des médecins ne font médecine que parce qu'ils s'imaginent qu'ils vont faire fortune sans bouger de leur siège.C'est pas des robots, c'est des êtres humains qui sont soumis à un stress quotidien qui dépasse l'imagination ! :rolleyes: Un peu de civisme et d'éducation de la part des patients serait le bienvenu. Ils n'ont pas fait la médecine pour recevoir des coups de poing dans la gueule.

Pecos
22/11/2010, 08h35
Ils n'ont pas fait la médecine pour recevoir des coups de poing dans la gueule.

Je suis contre la violence sur toutes ces formes, mais pour le cursus medical, c'est le copiage, passe droits etc............... c'est des bouchers !

mimi
22/11/2010, 09h27
Le problème c'est qu'ils sont dépassés. Mais aussi ils ne savent pas comment accueillir les malades, il a jugé que c'est pas urgent mais sa famille était surement très inquiète ils devaient d'abord rassurer la famille ensuite les envoyer à la polyclinique. Mais chez nous, on ne parle pas aux gens on les laisse attendre sans aucune information et les familles des patients s'impatientent à cause de ça.

Cookies