PDA

Voir la version complète : Algérie : Encore quarante ans de croissance démographique


zek
20/11/2010, 18h25
Contrairement à ses voisins maghrébins, le pays n’a pas accompli sa transition démographique. La population n’atteindra son pic – 50 millions d’habitants – qu’après 2050.

L’Algérie était, en 1962, le 38e pays le plus peuplé du monde, avec 11,2 millions d’habitants, selon la base de données des Nations unies. En 2010, elle a « progressé » de trois places pour se situer au 35e rang mondial, avec une population de 35,4 millions d’habitants. Dans le même temps, son voisin marocain a « reculé » du 34e au 38e rang (de 12,3 millions à 32,4 millions d’habitants). En clair, cela signifie que la croissance démographique de l’Algérie a été plus forte que celle du Maroc.

Cependant, comparée à celles d’autres pays qui avaient le même poids démographique qu’elle au début des années 1960, la population algérienne a beaucoup moins augmenté. Il y a cinquante ans, le Kenya avait ainsi 2 millions d’habitants de moins que l’Algérie. Aujourd’hui, il en a 5 millions de plus ! Autre exemple : le Soudan et l’Algérie étaient de taille similaire en 1960. En 2010, l’écart est de 8 millions d’âmes, en faveur du Soudan…

En attendant la stabilisation

La même comparaison avec un pays développé apporte un éclairage plus saisissant : en 1962, les Pays-Bas devançaient de peu l’Algérie (11,8 millions d’habitants). En 2010, la population algérienne est deux fois plus importante que celle des Pays-Bas. Contrairement aux pays européens et à ses voisins immédiats (Maroc, Tunisie), l’Algérie n’a pas accompli sa « transition » démographique, c’est-à-dire une baisse sensible de la fécondité des femmes en âge de procréer (inférieure à deux enfants par femme) et une baisse conséquente de son taux de croissance démographique (autour de 1 % par an).

Traduction de cette transition : la population se stabilise à long terme, avant de commencer à baisser lentement. Pour l’Algérie, ce sera le cas au cours des années 2050-2060 (autour de 50 millions d’habitants), soit dix ans après le début de la stabilisation au Maroc…

En fait, la fécondité des femmes algériennes n’a commencé à baisser sensiblement qu’à partir des années 1990, longtemps après le même déclin constaté au Maroc. Pendant les vingt premières années post-indépendance, le taux était en moyenne de 7 enfants par femme.

De 1980 à 2000, il a été réduit de 63 %, passant à 2,6. En raison de la taille acquise de la population (que les démographes appellent le « stock »), de la lenteur dans l’évolution des mentalités (contrôle des naissances, droits de la femme) et de l’amélioration des conditions de vie (les revenus, mais aussi le logement, les loisirs, un cercle familial restreint au couple et aux enfants, etc.), la baisse de la fécondité ne devrait se faire sentir qu’à partir de 2030.

Date à laquelle l’Algérie entrera vraiment dans le processus de transition démographique, avec un taux de croissance d’environ 1 % en 2020 et 0,6 % en 2030, contre 1,4 % en 2010.

Jeune Afrique

Pihman
20/11/2010, 20h08
c'est généralement la crise économique qui stimule la transition démographique

cela été le cas avec la crise sevère au Maroc au début des années 80
et en algérie au début des années 90

Le niveau d'instruction intervient en second lieu
car la jordanie par exemple a un niveau bien supérieur mais caracole toujours devant en terme de croissance démographique

Enissay
21/11/2010, 04h48
bon, je crois que c'est mieux comme ça pour le moment... pas besoin de plus de hittistes-chaumeurs ou de clandestins qui essaieront de passer vers le nord de la mediteranée....

En plus ça s'explique bien: chaumage => pauvreté => nombre de mariages en baisse => croissance démographique en baisse... sans parler des mouvement de migration vers l'etranger qui concerne plusieurs milliers de personne chaque année... et sans parler de la mentalité qui a changé: moi par exemple je issue d'une famille de 5 enfants, un de nos voisins en avait 10!!! la génération d'aujourdhui n'imagine pas avoir plus que deux enfants... au mieux!!!
(l'analyse concerne surtout le Maroc et l'Algérie)

El-NiNo
21/11/2010, 13h52
n'y croyez pas à ces sornettes, faites des mioches et ne les voyez pas entrain de manger mais entrain de travailler.

ellarguero
21/11/2010, 14h01
ou en train de chomer :mrgreen:
non c'est bien d'avoir beaucoup de gosse, mais il faut consacrer du temps a leur education sinon c'est pas la peine

zmigri
21/11/2010, 15h18
n'y croyez pas à ces sornettes, faites des mioches et ne les voyez pas entrain de manger mais entrain de travailler. @el ninio
actuellement ce que tu vois en algérie le nb de jeunes diplômés ou pas qui sont au chômage t'en penses quoi?
Les chinois avec la politique de l'enfant unique, depuis la fin des années 70, fait qu'un couple qui travaille lègue tout à l'enfant unique. Résultat les chinois que tu croises à paris et dans les grands capitales universitaires sont pour la plupart des enfants uniques bien éduqués et forcément riches pour se payer des études à l'étranger.
Plus près de nous la tunisie qui a fait le pari d'une politique de planification familiale par la généralisation de la contaception est devenu le champion du maghreb et de l'Afrique dans le classement de l'IDH.
Expliques-nous ta politique de transformer les algériens en lapins.:D

El-NiNo
21/11/2010, 16h09
actuellement ce que tu vois en algérie le nb de jeunes diplômés ou pas qui sont au chômage t'en penses quoi?

J’en pense, que c’est dommage, un tel vivier inexploité à cause de la succession de politiques désastreuses de développement, mal planifiées.

Les chinois avec la politique de l'enfant unique, depuis la fin des années 70, fait qu'un couple qui travaille lègue tout à l'enfant unique. Résultat les chinois que tu croises à paris et dans les grands capitales universitaires sont pour la plupart des enfants uniques bien éduqués et forcément riches pour se payer des études à l'étranger.

Drôle de conclusion, parce que j’en vois des Indiens, des arabes et j’en passe dans ces mêmes capitales… et même, sérieux, ne trouves-tu pas ton commentaire à la limite naïf ? La chine mène la politique de l’enfant unique parce qu’ils sont plus d’un milliard de chinois, soit plus du 1/6 de la population mondiale… ce n’est pas pour qu’ils se retrouvent tous beaux, riches et gâtés.

Toi, pour l’instant tu n’es qu’à 34 sur une surface respectable, on peut aller à 100 easy. On est loin, mais alors, très loin de se comparer à la chine et même aux USA (302), à la France (65) et à l’Allemagne (82)…
Quand est-ce qu’on comprendra que ce qui fait la richesse et la puissance d’un pays, d’une nation, ce n’est pas les agences de notation, ni le suivisme politico-économico-social mais bel et bien sa populace. En quantité mais aussi en qualité.

En conclusion, suffit juste bâtir un pont si on veut passer de l’autre coté du rivage et n’ont pas assécher l’oued a khoya.

zmigri
21/11/2010, 16h51
Drôle de conclusion, parce que j’en vois des Indiens, des arabes et j’en passe dans ces mêmes capitales… et même, sérieux, ne trouves-tu pas ton commentaire à la limite naïf ? La chine mène la politique de l’enfant unique parce qu’ils sont plus d’un milliard de chinois, soit plus du 1/6 de la population mondiale… ce n’est pas pour qu’ils se retrouvent tous beaux, riches et gâtés.

Toi, pour l’instant tu n’es qu’à 34 sur une surface respectable, on peut aller à 100 easy. On est loin, mais alors, très loin de se comparer à la chine et même aux USA (302), à la France (65) et à l’Allemagne (82)…
sans faire de malthusianisme je te suggère de regarder la carte des nations Historiquement les plus peuplées: chine, Inde, Egypte...
Un élément commun à ces pays il disposent des bonnes terre et de l'eau: vallée du nil, le fleuve jaune, vallée du gange.

L'algérie est un pays semi desertique, il peut en effet croitre juqu'a 80 millions d'ha en ayant des ressources moindres: l'eau qu'on va chercher dans le sahara, les usines de déssalement, cela coûte cher pour nos finances et pour l'environnement.

A quoi peut bien nous servir une grande population, l'Egypte avec ses 90 millions d'habitants, qui était le grenier de Rome est devenu aujourd'hui le premier importateur de céréale pour nourrir sa "grande" population.
C'est bien de faire beaucoup d'enfant, il faut aussi penser à les nourrir et leur trouver un travail. Chose qui est très difficile même dans les pays"riche".

PionnierM
22/11/2010, 02h49
les pays du maghreb ont un grand potentiel agricole pour nourrire leur polulation, maleureusement pas tres bien exploité et géré,
le japon avec une polutation de 120millions et une petite surface de terre tres accidentés la pluapart montagneuses, saitsfait presque tous ses besoins agricoles

Cookies