PDA

Voir la version complète : «Le coût du non-Maghreb est une pure opération de marketing diplomatique»


Page : [1] 2

bledard_for_ever
22/11/2010, 13h20
Abdelaziz Rahabi. Ancien ambassadeur d’Algérie à Madrid (Espagne)
Abdelaziz Rahabi a fait une carrière diplomatique au cours des années 1990 où il a été ambassadeur d’Algérie au Mexique et en Amérique centrale entre 1991 et 1994 et ensuite à Madrid en Espagne entre 1994 et 1998. Il a, par la suite, été ministre de la Culture et de la Communication, porte-parole du gouvernement entre 1998 et 1999. Dans cet entretien, M. Rahabi rétablit certaines vérités quant aux véritables raisons qui sont derrière les blocages de l’UMA, nous expose la perception de l’Algérie vis-à-vis de l’intégration maghrébine et nous explique la nécessité d’une vision pragmatique dans le choix de ses stratégies d’intégration à des ensembles économiques régionaux.

- On parle beaucoup ces derniers temps du coût du non- Maghreb. Quelle lecture donnez-vous à cela ?

Le coût pour qui, c’est ça à mon sens, est la véritable question. Cette campagne sur «le coût du non-Maghreb» est une pure opération de marketing diplomatique qui a l’apparence d’un sincère constat de situation mais qui vise en réalité d’autres objectifs. Le premier est de faire accroire que l’Algérie est responsable de cet état de fait en maintenant sa frontière ouest fermée et en ne cédant pas sur ses principes concernant la question sahraouie (soutien de l'Algérie à la lutte du peuple du Sahara Occidental, ndds), alors que c’était une décision marocaine d’imposer le visa aux Algériens. Le second est une conséquence directe de ce qui précède et vise à accréditer cette thèse au sein des opinions publiques maghrébine et auprès des dirigeants occidentaux notamment français espagnols et américains.

Pour les promoteurs de cette idée, cela a été en partie un succès, il faut le reconnaître. Ils ont été servis aussi par le silence officiel ou l’extrême lenteur de la réactivité des Algériens.
C’est pourtant l’Algérie qui paye le prix puisqu’elle fait preuve d’une grande générosité vis-à-vis de ses voisins en faisant passer ses gazoducs par le Maroc et la Tunisie. Je pense que les Algériens en matière d’intégration maghrébine ont une perception assez romantique de la question.

- L’on entend souvent dire que la question sahraouie est à l’origine du blocage de l’UMA. Qu’en pensez-vous ?

Je ne sais pas si c’est culturel, mais dans notre région si on ne parle pas du passé on ne peut pas expliquer le présent ni envisager l’avenir. C’est dramatique. On parle des acquis de l’UMA alors qu’elle n‘en a qu’un seul : celui d’avoir existé justement à un moment où la question sahraouie était une question centrale dans les relations intermaghrébines. Les plus hauts dirigeants pensaient que la dynamique de l’UMA née en 1988 à Zéralda pouvait favoriser le règlement de la question sahraouie qui existait déjà depuis 1975. Le propre de toutes les dynamiques d’intégration régionale est de favoriser aussi le bon voisinage. Alors dire aujourd’hui que c’est le Polisario qui bloque le Maghreb relève de la contre vérité historique.

- Le Maroc n’a pas cessé de demander pourtant la réouverture des frontières avec l’Algérie comme un pas en faveur de l’intégration maghrébine…

Il le fait avec insistance mais de façon ambivalente. La première, indirecte en faisant porter aux Algériens par Christopher Ross un message d’apaisement et de bonne volonté sur la volonté du Maroc de normaliser les relations avec l’Algérie. La seconde en tenant le lendemain un discours inamical et même belliqueux en direction de l’Algérie par la voix du même du roi. On ne peut pas valablement attaquer les Algériens et leur demander d’ouvrir leur marché et de partager la rente touristique avec la Tunisie. Car c’est cela en réalité le véritable enjeu, le Maghreb est le dernier des soucis des dirigeants maghrébins.

- L’Algérie a-t-elle aujourd’hui intérêt à faire réussir l’intégration maghrébine ?

Normalement l’intégration maghrébine est un facteur de prospérité pour tout le monde. Si l’UMA ne vous apporte rien, vous n’avez qu’à chercher d’autres espaces de coopération technique, économique et financière. Le non-UMA ne doit pas constituer un frein à la prospérité de l’Algérie. Notre pays peut se développer aussi bien au Sahel qui est à mon sens une région aussi sensible que le Maghreb, mais que nous avons négligée et qui aujourd’hui est en train de devenir une zone de non-droit. L’Algérie a des atouts à faire valoir dans le commerce avec le monde arabe, avec le Moyen-Orient ,Khaleej par exemple. Elle a aussi pleins d’atouts à faire valoir avec les pays de la région sud-méditerranéenne. L’Algérie ne doit pas rester l’otage de ce discours sur l’UMA, alors que ses propres voisins sont en train de chercher des intégrations avec l’Europe. Je pense que l’Algérie est aussi l’otage de sa propre culture politique. Sa classe politique développe un discours sur le Maghreb tout à fait archaïque, alors que les élites en Tunisie ou au Maroc sont un peu plus pragmatiques, un peu plus ouvertes sur le monde. La preuve, ces pays ont eu de l’avance sur nous dans les domaines des nouvelles technologies de la communication, en matière de maîtrise du commerce international, du coup ils sont plus intégrés au commerce mondial que nous. Ils n’ont pas attendu l’UMA, ils sont en train de s’intégrer à la mondialisation réelle, d’attirer les investissements directs étrangers. En revanche, nous, nous sommes ent rain d’attendre l’UMA.

- Mais l’Algérie aussi a signé un Accord d’association avec l’Union européenne et s’est intégrée dans la Zone arabe de libre-échange, cela ne prouve-t-il pas que l’Algérie aussi cherche des alternatives à l’UMA ?

Bien sûr et heureusement d’ailleurs que l’Algérie a signé cet Accord d’association avec l’Union européenne. Mais il faut dire qu’il a été signé dans des conditions assez difficiles puisque le pays était isolé sur le plan diplomatique, donc nous avons dû faire quelques concessions et nous l’avons fait sans consulter suffisamment le patronat. Nous en payons le prix maintenant, mais globalement sur le plan stratégique, ça a été un acquis pour l’Algérie. Mais il ne faut pas se contenter de l’Union européenne, nous devons regarder un peu plus vers le Brésil, l’Afrique subsaharienne et l’Asie.

L’Algérie n’est pas une zone exclusive. Elle ne doit pas subir un déterminisme géographique et consacrer uniquement son commerce à l’Europe ou au Maghreb. Nous devons plus nous développer en cherchant des marchés en Asie et en Amérique. Tout le monde a remarqué que nous recevons beaucoup de produits asiatiques. Il faut que nous sortions de cette construction du développement en regardant uniquement vers l’Europe. Il n’y a pas que l’Europe. Quand vous avez des moyens de payement, vous pouvez aussi bien chercher la technologie que les produits en Asie ou ailleurs.

- La question de l’intégration maghrébine peut-elle se faire sans le règlement des questions politiques ?

Bien sûr. Le commerce se fait toujours de toute manière, il se fait de manière informelle, mais il faut encore se demander qu’est ce qu’il y a lieu d’échanger. Les trois pays ont presque la même structure économique.
Ils cherchent tous des investissements étrangers, le transfert technologique. Je pense que le développement se fait à travers un principe qui est celui de la locomotive qui tire le wagon et non l’inverse. S’il y a quelque chose à faire avec les Maghrébins, il faut le faire, mais je le redis, quand vous avez des moyens des payement, il faut aller chercher la technologie ailleurs.

Safia Berkouk
El Watan, 22/11/2010s

samarkand777
22/11/2010, 13h40
oué bof donc on serait le seul ensemble au monde ou il n'y a rien a gagner....c'est quoi cette mentalité ??
votre politique et votre nif monsieur ont porté l'algerie ou elle se trouve maintenant.on est en retard sur tout ou presque malgré le pétrole.
même l'energie solaire notre futur on est en retard,des pays moins pourvus,plus pauvres ont pris de l'avance.on attend quoi ? c'est pas avec le sahel qu'on aura de la technologie.mais le maroc et tunisie peuvent nous aider dans le commerce,l'agriculture,banques tourisme ect ect

mehdoche
22/11/2010, 15h15
Comme toi Samarkand, je trouve le discours de ce monsieur archaique.
En gros... BOF !!! Il faut avancer monsieur.

Pecos
22/11/2010, 15h28
Il faudras avoir de vrais relations gagnant-gagnant avec nos voisins, pas la politique de vache à lait !

overclocker
22/11/2010, 15h32
Il faudras avoir de vrais relations gagnant-gagnant avec nos voisins, pas la politique de vache à lait


explique nous ce point la? et surtout comment l'appliquer?

kaiser
22/11/2010, 15h34
Il faudras avoir de vrais relations gagnant-gagnant avec nos voisins, pas la politique de vache à lait !

c'est ce qu on peut appeller une operation marketing pour la populace!
n importe quel cretin saurait que l 'ouverture des frontieres serait benefique pour tout le monde !

Pecos
22/11/2010, 15h36
je crois que l'Algérie perd plus d'argent qu'elle en gagne, le tourisme par exemple, si la frontiere etait ouverte, il y'aura 3 millions de touristes au Maroc et 1 millions de touristes en Tunisie et que dalle en Algerie ! ;)

overclocker
22/11/2010, 15h43
je crois que l'Algérie perd plus d'argent qu'elle en gagne, le tourisme par exemple, si la frontiere etait ouverte, il y'aura 3 millions de touristes au Maroc et 1 millions de touristes en Tunisie et que dalle en Algerie


préparez une bonne offre, faites de la pub et construisez des infrastructures dignes de ce nom, et vous aurez des touristes...on va pas obligez les marocains à passer leurs vacances quelque part quand même...comme personne n'oblige les algériens à venir au Maroc....

mais bon j'attendais à une réponse plus pertinente que ca...:confused:

kaiser
22/11/2010, 15h44
je crois que l'Algérie perd plus d'argent qu'elle en gagne, le tourisme par exemple, si la frontiere etait ouverte, il y'aura 3 millions de touristes au Maroc et 1 millions de touristes en Tunisie et que dalle en Algerie


sur le long terme la collaboration des services de securité redonneront confiance aux touristes et y aura meme des circuits qui englobent les deux pays !
les echanges commerciaux sur certains produits permettront d economiser les frais du fret aux uns et aux autres!
l echange des experiences dans les domaines banquiers , agraire et industriels.. sera benefique pour tout le monde !
le poids diplomatique a deux en sera grandi etc etc etc etc

overclocker
22/11/2010, 15h45
je crois que l'Algérie perd plus d'argent qu'elle en gagne, le tourisme par exemple, si la frontiere etait ouverte, il y'aura 3 millions de touristes au Maroc et 1 millions de touristes en Tunisie et que dalle en Algerie !


fermez la frontières avec la tunisie alors et dite a kaddafi de la fermer avec vous....ca sera plus logique....

Badis
22/11/2010, 15h47
Pas du tout convaincant.

Pecos
22/11/2010, 15h55
préparez une bonne offre, faites de la pub et construisez des infrastructures dignes de ce nom, et vous aurez des touristes...on va pas obligez les marocains à passer leurs vacances quelque part quand même...comme personne n'oblige les algériens à venir au Maroc....


Ne le prend pas mal, ce que je veut dire c'est que l'Algerie doit bouger, contruction d'hotels, ameliorer la securité et les services, etre plus souple pour les entrepreneurs etrangers etc....... Ce jour là on pourra parler de marché maghrebin !!

azouz75
22/11/2010, 16h18
Il faudras avoir de vrais relations gagnant-gagnant avec nos voisins, pas la politique de vache à lait

Pour éviter à l'Algérie de demeurer une vache à lait , c'est au gouvernent algérien de prendre l'initiative de :

- Accélérer la numérisation de l'état civil et ainsi avoir une gestion moderne des aides sociales.

- verser les subventions directement aux concernés ( comme c'est le cas en France via APL, allocation chômage, RSA, allocation familiales...)


- Supprimer toutes les subventions généralisées actuelles et qui en profitent aux pauvres SDF comme aux milliardaires de la même manière ( quelle aberration !!! :evil: )


et enfin ouvrir ces putains de frontières et laisser les gens faire leurs choix par eux même .

absent
22/11/2010, 16h26
Il faut prendre en considération le fait que les 5 pays du Maghreb soient de gros importateurs... dans l'état actuel, la Libye et surtout l'Algérie qui occupe une position centrale seront les vache à lait du Maghreb, le Maroc, la Tunisie et la Mauritanie n'ont rien à offrir en échange ...

FARAMO
22/11/2010, 16h30
Les frontieres sont bien comme elles sont .....................................
Comme le disent certains patriotes SKYPE ou L AVION ca me plait......

overclocker
22/11/2010, 16h31
Il faut prendre en considération le fait que les 5 pays du Maghreb soient de gros importateurs... dans l'état actuel, la Libye et surtout l'Algérie qui occupe une position centrale n'ont seront les vache à lait du Maghreb, le Maroc, la Tunisie et la Mauritanie n'ont rien à offrir en échange ...


que je dis bien que, pétrole gaz et Electricité feront l'affaire...vous serez bien excédentaire grâce à cela....

absent
22/11/2010, 16h40
que je dis bien que, pétrole gaz et Electricité feront l'affaire...vous serez bien excédentaire grâce à cela....

excuse moi over, j'ai pas compris ton intervention, tu pourrais pas développé ton idée? ...

overclocker
22/11/2010, 16h42
alors, je voulais dire que votre balance commerciale sera excédentaire avec nous, si on importe gaz pétrole et peut électricité de chez vous....

absent
22/11/2010, 16h47
Et? :rolleyes: ...

pas besoin d'unions pour vendre et acheter ;) ...

overclocker
22/11/2010, 16h52
Et? ...

pas besoin d'unions pour vendre et acheter ...


un avis que je respecte...

mais explique moi aussi en quoi la Libye et l'Algérie seront des vaches à lait?





la Libye et surtout l'Algérie qui occupe une position centrale seront les vache à lait du Maghreb, .


en échange de quoi?

le Maroc, la Tunisie et la Mauritanie n'ont rien à offrir en échange ..

ayoub7
22/11/2010, 16h54
purée. only in Algeria, Un ambassadeur 7asra qui annonce qu'il n'y a aucun avantage a avoir des frontieres ouvertes avec le voisin. C'est pas une mentalite, c'est de l'incompetence caracterisee. Si Alger nomme des ambassadeurs pareils, ca donne une idee du gabarit de l'elite algerienne.

absent
22/11/2010, 16h57
aisance financière, donc capacité de financement beaucoup plus importante et produits subventionnés ...

mehdoche
22/11/2010, 17h01
purée. only in Algeria, Un ambassadeur 7asra qui annonce qu'il n'y a aucun avantage a avoir des frontieres ouvertes avec le voisin
Par contre la ou il n'a pas tort, c'est un pouvoir marocain qui demande une ouverture et qui le lendemain fait un discours pour maintenir la frontiere fermée. Only in morocco. Va comprendre quelque chose.

overclocker
22/11/2010, 17h04
aisance financière, donc capacité de financement beaucoup plus importante et produits subventionnés ...


et, je ne vois tjr en quoi vous serez vache à lait?

mehdoche
22/11/2010, 17h07
et, je ne vois tjr en quoi vous serez vache à lait?
En fait ce qu'il veut dire c'est qu'avec l'ouverture des frontieres des produits subventionnés à destination des algeriens risquent d'etre profitable aux voisins. Et l'Etat deviendrait une vache à lait pour des personnes qui ne sont pas algériens. Ceci est discutable car la frontiere est ouverte avec la tunisie et ca n'emeut personne. Pourquoi avec le Maroc il en serait different ? Sujet interressant à developper je pense.

overclocker
22/11/2010, 17h12
Ceci est discutable car la frontiere est ouverte avec la tunisie et ca n'emeut personne. Pourquoi avec le Maroc il en serait different ? Sujet interressant à developper je pense.


plus que ca, la contre bande fait ravage dans la région....et ca marche comme ca marche....


ce qui est moins cher d'un coté se retrouve automatiquement sur les étales de l'autre coté....

et ca ne s’arrêtera jamais, et c'est partout pareil dans toute les régions frontalières du monde....


si ces zouj bghals nous disaient les vrais raisons de cette fermetures ca nous évitera ces spéculations ....

absent
22/11/2010, 17h13
Dans l'état actuel, un maghreb uni bénéficiera qu'à la Tunisie et au Maroc, c'est une évidence. Un Maghreb riche en hydraucarbures et une Tunisie et un Maroc plus concurrentiels que les voisins ;) ... alors il faudera attendre que l'Algérie et la Libye se mettent au meme niveau que la Tunisie et le maroc ...

ayoub7
22/11/2010, 17h14
Dans l'état actuel, un maghreb uni bénéficiera qu'à la Tunisie et au Maroc, c'est une évidence. Un Maghreb riche en hydraucarbures et une Tunisie et un Maroc plus concurrentiels que les voisins ... alors il faudera attendre que l'Algérie et la Libye se mettent au meme niveau que la Tunisie et le maroc ...

Et quel meilleur moyen que de... fermer les frontieres... :mrgreen:

absent
22/11/2010, 17h21
Et quel meilleur moyen que de... fermer les frontieres...


le maintien de la fermeture des frontière est autre histoire, (je dis bien le maintien, les raisons de la fermeture tout le monde les connait, l'incompétence et le caractère hautin de H2 allah yarahmou ;) ) elle a pour objectif d'isoler le Maroc ...

ayoub7
22/11/2010, 17h26
le maintien de la fermeture des frontière est autre histoire, (je dis bien le maintien, les raisons de la fermeture tout le monde les connait, l'incompétence et le caractère hautin de H2 allah yarahmou ) elle a pour objectif d'isoler le Maroc ...

Ah ok, d'accord, au moins ca, c'est coherent, il reste maintenant l'expliquer a monsieur l'ambassadeur en Espagne....

Cookies