PDA

Voir la version complète : Tirs d'obus entre les Corées : «danger colossal» de conflit ouvert


Page : [1] 2

absent
23/11/2010, 11h07
Des tirs d'obus sur une île sud-coréenne ont provoqué la mort de deux soldats ce mardi matin. La tension entre les deux pays rivaux est subitement montée d'un cran.


L'escalade de la violence entre les deux Corées fait désormais craindre un conflit ouvert. Quelques heures après les tirs d'obus qui ont tué deux soldats sud-coréens sur une île au large du pays, les réactions d'inquiétude de la communauté internationale se sont multipliées notamment celle de la Russie qui voit dans cet affrontement un «danger colossal» pouvant cette fois «dégénérer» en conflit ouvert.
La Maison Blanche a, elle, «fermement condamné» le bombardement.

La Corée du Nord a tiré des obus sur une île de Corée du Sud située à l'ouest de la péninsule. Selon un premier bilan, deux soldats sud-coréens ont été tués et 18 autres ont été blessés. Séoul a aussitôt déclenché une riposte, et placé son armée en état d'alerte maximum. Les Sud-Coréens promettent des représailles en cas de nouvelles provocations du Nord. La Corée du Nord assure que la Corée du Sud a tiré en premier.

Les tirs ont eu lieu à 14h34 heure locale (6h34 heure de Paris) sur l'île de Yeonpyeong, située en mer Jaune, juste au sud de la ligne frontalière décrétée par les Nations unies après la guerre de Corée (1950-53), mais au nord de la ligne de partage revendiquée par Pyongyang. De graves incidents navals s'étaient produits dans la même zone en 1999, 2002 et en novembre 2009.

Selon un de ses habitants, cité par la chaîne YTN, une cinquantaine d'obus sont tombés sur l'île. «Des habitants terrifiés ont couru vers les abris les plus proches tandis que d'autres s'enfuyaient vers le port», a témoigné Woo Soo-Who, 62 ans, propriétaire d'une maison d'hôtes sur cette île de quelque 1.500 habitants située à seulement 12 km de la côte nord-coréenne.

La Chine exprime sa «préoccupation», le Japon se prépare à «toute éventualité»

«Au moins 10 maisons ont brûlé. On nous a donné l'ordre par haut parleur de quitter nos maisons», a déclaré Lee Jong-Sik, un autre habitant de l'île. Située en mer jaune, l'île est dans une zone disputée par les deux Corées où se sont produits d'autres incidents par le passé.

Ces tirs d'obus interviennent alors que l'émissaire américain pour la Corée du Nord Stephen Bosworth vient de quitter Tokyo pour Pékin. Il doit y rencontrer mardi des responsables chinois pour évoquer le dossier de la Corée du Nord, quelques jours après la révélation de l'existence d'un site d'enrichissement nucléaire dans ce pays. La Chine exprime sa «préoccupation».

«Nous espérons que les parties vont agir davantage afin de contribuer à la paix et à la stabilité dans la péninsule coréenne», a déclaré Hong Lei, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois. Le Japon est également préoccupé. Le chef du gouvernement, Naoto Kan, a demandé à ses ministres de se préparer à «toute éventualité».


Leparisien.fr
23.11.2010, 07h39 | Mise à jour : 11h55

absent
23/11/2010, 11h11
South Korea Yeonpyeongdo


http://www.youtube.com/v/Fh06Q1jxX00?fs=1&hl=fr_FR

RoboCop
23/11/2010, 15h19
Selon un de ses habitants, cité par la chaîne YTN, une cinquantaine d'obus sont tombés sur l'île
On parle même d'une salve de 200 obus, maintenant la Corée du Nord crie que c'est la Corée du Sud qui a commencé les hostilités en premier, qui croire, au lieu de se renvoyer la balle... Euh pardon les obus, ces deux pays frères-ennemis auraient pu discuter derrière une table de négociation, afin d'éliminer tous leurs différents.

kaiser
23/11/2010, 15h21
On parle même d'une salve de 200 obus, maintenant la Corée du Nord crie que c'est la Corée du Sud qui a commencé les hostilités en premier, qui croire, au lieu de se renvoyer la balle... Euh pardon les obus, ces deux pays frères-ennemis auraient pu discuter derrière une table de négociation, afin d'éliminer tous leurs différents.

exactement ils devraient prendre exemple du maroc et de l algerie:mrgreen:

RoboCop
23/11/2010, 15h31
exactement ils devraient prendre exemple du maroc et de l algerie:mrgreen:
Parfaitement, on s'envoie les obus que dans les forums, :mrgreen: pourtant leur conflit date de 1950 où ils se sont fait la guerre, victime tous deux de la guerre froide.

Massnsen
23/11/2010, 15h37
Les faucons ne doivent pas être étrangers à tout ça !

tenebre
23/11/2010, 16h53
peut on savoir les raisons de cette provocation ?

absent
23/11/2010, 17h17
Que cherche la Corée du Nord?

Des tirs ont été échangés mardi entre les deux Corées et au moins deux soldats sud-coréens ont été blessés. Pyongyang assure n'avoir fait que répondre à un premier tir sud-coréen. Séoul évoque de son côté un simple tir d'exercice. Ces derniers mois, la tension est montée d'un cran entre les deux voisins. Quelle est la stratégie de la Corée du Nord? Eléments de réponse.

Où en sont les relations entre les deux Corées?
Les négociations à six (Etats-Unis, Russie, Chine, Corée du Nord, Corée du Sud) sur le programme nucléaire nord-coréen sont au point mort depuis avril 2009, date à laquelle le régime de Pyongyang a annoncé qu'il se retirait de tous les accords passés avec Séoul. En 2005, la Corée du Nord avait accepté de mettre fin à son programme nucléaire en échange d'un programme d'aides et de concessions politiques. Mais l'accord a échoué, notamment car les inspecteurs étrangers n'étaient pas autorisés à visiter les sites nucléaires nord-coréens. Ces derniers mois, Pyongyang a dit, à plusieurs reprises, son souhait de retourner à la table des négociations tout en clamant son droit à être un Etat nucléaire. Un scénario inacceptable par les Etats-Unis et la Corée du Sud. Séoul refuse par ailleurs de reprendre les pourparlers tant que Pyongyang n'aura pas présenté ses excuses pour le torpillage d'un navire sud-coréen en mars dernier, dans lequel 46 personnes ont péri. La Corée du Nord, elle, a toujours démenti toute responsabilité dans cette affaire.

Pourquoi la Corée du Nord a-t-elle procédé à ces tirs maintenant?
Ce n'est pas un hasard si les tirs de mardi ont eu lieu alors que l'envoyé spécial américain, Stephen Bosworth, chargé du dossier du nucléaire nord-coréen, est actuellement en tournée en Asie. Il a notamment rencontré les dirigeants japonais et sud-coréens et est arrivé mardi en Chine. Les tirs de mardi peuvent d'ailleurs être interprétés comme une réponse aux propos tenus par Stephen Bosworth à Tokyo lundi. L'émissaire américain a assuré que l'heure n'était pas à la reprise des négociations "tant que des programmes nucléaires sont en cours et tant qu'il existe la possibilité que la Corée du Nord procède à un nouveau test atomique ou un tir de missile". Des propos suscités par la découverte, la semaine dernière, de l'existence d'un programme nord-coréen d'enrichissement d'uranium, qui fournirait au régime une alternative à la filière du plutonium pour la production d'armes atomiques. Selon un expert américain, au moins 1.000 centrifugeuses seraient actuellement en fonctionnement dans le pays.

En quoi ces tirs peuvent-ils servir Pyongyang?
En durcissant sa politique, Pyongyang espère arriver en position de force en cas de reprise des négociations. Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois que le régime nord-coréen utilise cette stratégie. Dans ce scénario, après avoir inquiété la communauté internationale et poussé la tension au maximum dans la région, la Corée du Nord prendrait alors un autre visage, se disant prête à démanteler son programme nucléaire en échange d'aides. Les tirs de mardi seraient donc une manière de faire pression sur Washington pour reprendre les pourparlers. Le régime espère peut être même faire ainsi accepter à la communauté internationale le maintien d'un programme nucléaire pacifique, justifié par ses besoins en électricité.

Doit-on aussi y voir une signification interne à la Corée du Nord?
Les tirs de mardi sont "inévitablement liés à la succession en Corée du Nord", estime sur la BBC Mark Fitzpatrick, chercheur à l'International Institute for strategic studies. Ces événements interviennent en effet alors que Kim Jong-il, victime d'une attaque cérébrale en 2008, souhaite placer son fils, Kim Jong-un, dans son fauteuil. Problème: ce dernier est peu connu et ses faits de gloire sont minces, voire inexistants. Lors de la conférence du Parti des travailleurs, organisée en septembre, Kim Jong-un a d'ailleurs été nommé général quatre étoiles et vice-président de la Commission militaire centrale du parti. Une nomination clé quand on sait que l'appui des militaires est essentiel dans l'accession au pouvoir. Par ces tirs, Kim Jong-il pourrait donc chercher à renforcer le pouvoir de son fils, qui pourrait, lui, se targuer d'avoir mené à bien cette opération militaire. Un scénario qui permettrait à Kim Jong-il de léguer à son fils un pouvoir fort et de mener à bien son projet de succession dynastique.

Marianne Enault - leJDD.fr
Mardi 23 Novembre 2010

Aldo Johnson
23/11/2010, 17h27
Les medias sont relous à prendre parti derriere la victime , la Coree du sud.

Ils parlent de la version Sud Coreene pendant 10 minutes et celle des Nords Coreens est mis au placard.

La Chine reste discrete n'a pas condamné alors que les Usa et le Japon montre leur biceps

kems
23/11/2010, 17h39
L'escalade de la violence entre les deux Corées fait désormais craindre un conflit ouvert.j'espère que non
se battre entre frères
rien de pire

TAGHITI
23/11/2010, 18h02
la dernière guerre il y a 60 ans leur a couté environ un million de soladts et 3 millions civils morts bêtements!

la Corée du sud est équipée d'une armée hautement moderne techniquement, mais la nord-coréens dispose d'une armée gigantesque!

L'Occident ne verrai pas d'un mauvais oeil une guerre par proxy contre la chine !

RIM-K65
23/11/2010, 18h13
La Corée du Sud est largement plus puissante mais un conflit sera très couteux humainement, en plus Séoul n'est pas loin de la frontière.

Les Sud Coréens ont toujours été sages pour éviter de répondre aux provocation des nordistes mais la c'est trop, ils en ont marre (surtout qu'ils sont plus puissants)

SLOUGI
23/11/2010, 18h33
Nos pays ont un point commun avec eux, on a la 2ème frontière terrestre fermée du monde.;)

Pourtant, en Corée du Nord, il y a une zone économique spéciale faite par la Corée du Sud où ils viennent investir.

zmigri
23/11/2010, 18h50
tenebre
peut on savoir les raisons de cette provocation ?
euuuh... une île plein de touristes fortunés et de l'autre des crêves la faim qui n'ont que des racines au menu.:22:

c'est l'hiver là bas m'saken, ces obus sont un appel au secours!!:rolleyes:

rodmaroc
23/11/2010, 19h28
Il faut arrêter de philosopher les amis.Il faut absolument que le conseil de sécurité punisse le régime terroriste nord-coréen.

Aldo Johnson
23/11/2010, 19h36
euuuh... une île plein de touristes fortunés et de l'autre des crêves la faim qui n'ont que des racines au menu.

c'est l'hiver là bas m'saken, ces obus sont un appel au secours!!

Source fiable ?

absent
23/11/2010, 19h39
Source fiable ? Le programme alimentaire de l'ONU et les rares ONG sur place.

megamax
23/11/2010, 23h24
une bonne

mes excuses

QUELLE EST LA DIFFERENCE ENTRE UN COREEN DU NORD ET UN COREEN DU SUD

LE COREEN DU SUD A UN ECRAN PLAT

LE COREEN DU NORD N'A 'RIEN DANS LE PLAT

nassim
23/11/2010, 23h27
Cette lâche agression nord-coréenne est une pure provocation de la part du diablotin Kim Jong-Il pour montrer à son peuple qu'il est capable de narguer et d'agresser la Corée du Sud en toute impunité.

Une aberration nord-coréenne sachant que ce pays est un enfer subissant la famine et son peuple ne survit que grâce à l'aide internationale. Au lieu de s'inspirer de la réussite exemplaire de ses voisins du Sud pour développer son pays, le diablotin nord-coréen se comporte comme un pitbull enragé!

absent
24/11/2010, 07h43
La tension monte après les échanges d'artillerie entre les deux Corées


Mardi, les deux Corées ont échangé des coups d'artillerie le long de leur frontière disputée, faisant monter la tension entre les deux rivaux à son plus haut niveau en plus de dix ans. Deux fusiliers marins sud-coréens auraient été tués dans le bombardement.

Pyongyang a averti qu'elle procéderait à des frappes de plus en plus fortes si jamais la Corée du Sud mordait sur sa frontière « ne fût-ce que de 0,001 millimètre ». Et de son côté Séoul a averti mardi la Corée du Nord d'« énormes représailles » au cas où Pyongyang se montrerait à nouveau plus agressive.

La Chine a pour sa part appelé les deux parties à faire preuve de retenue et à faire de leur mieux pour maintenir la paix et la stabilité dans la Péninsule Coréenne.

Le Président américain Barack Obama a quant à lui déclaré que les Etats-Unis défendraient la Corée du Sud après ce que la Maison Blanche a qualifié d'« attaque scandaleuse » de la Corée du Nord sur son voisin. Ne disposant cependant que d'options limitées, les Etats-Unis souhaitent plutôt chercher une solution diplomatique plutôt qu'une réponse militaire à ce qui est un des affrontements les plus inquiétants entre les deux Corées.

« La Corée du Sud est notre alliée. Il en est ainsi depuis la Guerre de Corée », a dit le Président Obama dans ses premiers commentaires sur le bombardement d'une île de la Corée du Sud par la Corée du Nord. « Et nous réaffirmons ici avec force notre engagement à défendre la Corée du Sud dans le cadre de cette alliance ».

S'exprimant auprès d'ABC News, le Président américain ne s'est livré à aucune conjecture quand on lui a posé des questions sur une option militaire. Il devait s'entretenir par téléphone avec le Président sud-coréen Lee Myung-bak hier soir, avant de se réunir avec ses principaux conseillers en matière de sécurité pour discuter des prochaines étapes, a rapporté l'Associated Press.

L'escarmouche a débuté quand la Corée du Nord a averti la Corée du Sud de cesser des exercices militaires en cours près de la frontière maritime des deux pays, d'après des responsables sud-coréens. Après que Séoul ait refusé et commencé à tirer à l'artillerie vers les eaux disputées, les troupes du Nord ont répliqué en bombardant la petite île de Yeonpyeong, qui abrite des installations militaires sud-coréennes et une petite population civile.

Séoul a répondu par un barrage d'artillerie opéré par des obusiers de 155 mm autopropulsés K9 et en faisant décoller d'urgence des avions de chasse. Deux fusiliers marins sud-coréens ont été tués dans le bombardement, qui en a blessé également quinze autres ainsi que trois civils. D'après Séoul, il pourrait aussi y avoir eu des pertes considérables du côté nord-coréen.

Cette confrontation, qui a duré environ une heure, a débouché sur un calme précaire, chaque partie menaçant l'autre de nouveaux bombardements.

L'armée sud-coréenne a été placée en état d'alerte avancée après le bombardement, une des plus sévères confrontations entre les deux frères ennemis depuis qu'un armistice a mis fin à la Guerre de Corée en 1953.

Ces attaques ont attiré l'attention du monde sur la petite île et provoqué une chute des bourses un peu partout dans le monde. Le Dollar et l'or ont monté, les investisseurs cherchant des valeurs refuges pour leur argent. L'indice principal de Hong Kong a perdu 2,7%, tandis que les index européens ont perdu entre 1,7 et 2,5%. Quant au Dow Jones, sa moyenne industrielle a perdu 142 points, soit 1,3%.

De son côté enfin, le Secrétaire Général des Nations-Unies Ban Ki-moon a condamné l'attaque d'artillerie, et appelé à une « retenue immédiate » et insisté pour que « toutes les différences soient résolues par des moyens pacifiques et le dialogue ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

nacer-eddine06
24/11/2010, 09h31
Va t on vers une confrontation nucléaire sino américaine??l alliance Russie OTAN
est elle pour quelque chose
en tout cas les chinois ne se laissent pas intimides
enfin 2012 fin du monde tel que nous l avons connu est proche et tout les ingrédients sont sur la table pour que ça fasse booooommmm

Cell
24/11/2010, 09h40
enfin 2012 fin du monde tel que nous l avons connu est proche et tout les ingrédients sont sur la table pour que ça fasse booooommmm

Ouaai , surtout après le massacre du camp d l'indépendance par le Makhzen ..... :redface:

ok je sors .

zmigri
24/11/2010, 09h45
Ces attaques ont attiré l'attention du monde sur la petite île et provoqué une chute des bourses un peu partout dans le monde. Le Dollar et l'or ont monté, les investisseurs cherchant des valeurs refuges pour leur argent.

bonne nouvelle pour nos réserve en $. Quand le pessimisme règne il n'ya qu'une seule économie qui inspire confiance et surtout sa monnaie.

Au dernier sommet de l'Otan à Lisbonne on a surtout parlé de l'Iran et sa prétendue menace sur l'occident alors que ce pays n'a attaqué personne comparé à cette corée du nord qui n'arrête pas de les narguer avec son armement nucléaire.:22:

overclocker
24/11/2010, 09h54
Au dernier sommet de l'Otan à Lisbonne on a surtout parlé de l'Iran et sa prétendue menace sur l'occident alors que ce pays n'a attaqué personne comparé à cette corée du nord qui n'arrête pas de les narguer avec son armement nucléaire.


quand tu l'as tu peux te permettre tout....ah la petite bombe magique aurait bien aidé les musulmans....:):)

zmigri
24/11/2010, 09h58
Va t on vers une confrontation nucléaire sino américaine??l alliance Russie OTAN
est elle pour quelque chose
en tout cas les chinois ne se laissent pas intimides
enfin 2012 fin du monde tel que nous l avons connu est proche et tout les ingrédients sont sur la table pour que ça fasse booooommmmtu es sérieux?
la chine n'est pas ou n'est plus l'allié du régime de pyong yong. La chine est par contre le seul pays qui entretient des relations"normales" avec ce pays. Donc si l'onu veut exercer des sanctions contre ce régime il faut que la chine dit oui, si la chine arrête son commerce transfrontalier avec la CDN c'est la ruine et la famine qui le fera reculer au moyen age.

La chine pour des raisons de voisinage a-t-elle interêt à voir son voisin destabiliser la région, à l'opposé sera-t-elle d'accord pour le punir et maintenir son isolement de fait sur la scène intle?
Pour résoudre ces questions les chinois sont les mieux placés, ils regardent surtout leurs interêts et leur politique des petits pas est leur allié.
Vous croyez que la chine qui fait partie de l'OMC, devenue le 1er exportateur mondial va s'aventurer dans une alliance contre les E-U pour soutenir un régime en voie de péricliter?

nacer-eddine06
24/11/2010, 10h25
A mon avis la Corée du nord pour la Chine est le fou du roi
tu ne feras jamais croire aux américains que la corée du nord agit en électron libre
les enjeux stratégiques sont plus vastes que l on y pense
oui la Chine est dans l omc mais ils veulent désormais le leadership et a ce jeu la tout les coups sont permis d' ou l action
du fou du roi
quant a nous spectateurs le choix est restreint
encore supporter la domination blanche pour un bout de temps encore
ou acceuollir avec optimisme le soit disant péril jaune

zmigri
24/11/2010, 10h35
quant a nous spectateurs le choix est restreint
encore supporter la domination blanche pour un bout de temps encore
ou acceuollir avec optimisme le soit disant péril jaune solas bjr,
ce n'est pas une histoire de blanc ou jaune, je n'ai pas de parti pris, ce qui est en jeu ici est d'une part une communauté intle, en particulier le Japon et la CDS, qui craint une escalade de tensions et de l'autre un régime qui affame sa population en choisissant de tout miser sur l'armement.
Si un conflit prend forme c'est surtout les coréens et japonnais qui prendront part, les américains comme les chinois viendront faire le comptage des morts.

kems
24/11/2010, 11h17
souhaite placer son fils, Kim Jong-un, dans son fauteuilet voila le processus est en marche
un roitelet a l'horizon

arazi
24/11/2010, 11h58
elle est ou que certain vente , la russie.. pauvre coréen du nord, il peuvent que comptez que sur eux meme, la russie à été vendu..

RoboCop
24/11/2010, 13h35
La Corée du Nord dispose d'un barrage appelé Hwanggang situé en amont de la rivière Imjin, qui constitue une vraie menace sur la Corée du Sud, si jamais ils ouvrent les vannes délibérément.

Cookies