PDA

Voir la version complète : Sahara Occidental : Un état de siège sans précédent


Page : [1] 2

mohand-ameziane
23/11/2010, 14h40
Forcing.- Au moment où les Sahraouis sont restés chez eux, les rafles des forces d'occupation marocaines sont quotidiennes et les assauts des domiciles se multiplient.



Dans la ville d'El-Ayoun occupée, à forte concentration sahraouie, les rues des quartiers sont pratiquement vides, a indiqué hier, lundi, le ministère de l'Information sahraoui dans un communiqué.


La ville est sous un état de siège «sans précédent», souligne le communiqué qui ajoute que le gouvernement de la République arabe sahraouie démocratique (Rasd) et le Front Polisario exigent, à cet effet, l'ouverture des territoires occupés aux observateurs étrangers et à la presse. Ils rappellent que «le Maroc a nié officiellement, pendant plus de 20 ans, l'existence des bagnes de Tazmamart, Kalaât Megouna, Agdez et tant d'autres où des dizaines de personnes ont trouvé la mort dans le secret le plus total». Le gouvernement sahraoui et le Front Polisario appellent la communauté internationale à intervenir pour que le Maroc cesse d'«exécuter son plan de nettoyage ethnique et de racisme contre la population sahraouie dans les territoires occupés». Le gouvernement et le Front Polisario renouvellent, en outre, leur appel pressant pour «la libération immédiate de tous les prisonniers, la levée de l'état de siège et l'envoi urgent d'une commission internationale indépendante pour réaliser une enquête sur les violations et crimes commis». Par ailleurs, le communiqué rappelle que les chefs de l'administration coloniale marocaine à El-Ayoun avaient déclaré dimanche aux journaux espagnols El Pais et El Mundo que «le nombre de prisonniers est de 132 personnes et que les disparus, au nombre inconnu, sont des personnes qui ont fui vers le désert de peur qu'elles soient emprisonnées». Pour le ministre sahraoui, «les déclarations des représentants du Makhzen constituent un aveu de l'ampleur de l'assaut violent contre le campement de Gdeim Izik et de la brutalité de la répression qui s'abat jusqu'à maintenant sur la population civile d'El-Ayoun».


Le conseil des ministres sahraoui a demandé l'envoi «urgent» d'une mission internationale pour enquêter sur l'attaque par les forces d'occupation marocaines contre le camp de la liberté près de la ville d'El-Ayoun occupée et poursuivre les responsables en justice. Le gouvernement marocain tente de «mettre à profit le blocus et le temps qui passe pour effacer les traces de ses crimes à Gdeim Izik», a indiqué un communiqué du conseil dont la réunion a été présidée par M. Mohamed Abdelaziz, président de la République Arabe sahraouie démocratique (Rasd) et secrétaire général du Front Polisario. Le conseil exige des Nations unies d'assumer leur responsabilité pour mettre fin à ce génocide et au blocus qui frappe un territoire sous leur responsabilité directe.


Info-Soir, 23/11/2010

DZone
23/11/2010, 14h49
Si l'Algérie était derrière les évènements d'Al Ayoun alors pourquoi le makhzen marocain a refusé une enquête onusienne aidé en cela par le véto français au Conseil de sécurité de l'ONU ???

megamax
23/11/2010, 14h53
DZONE

mais c'est en cours mon ami , c'est en cours

tu crois qu'on va régler cette histoire en allant au commissariat du quartier ?

ce genre d'histoire se règle diplomatiquement, en coulisses, loin de la foule

et si ça ne se règle pas ainsi et bien je paraphraserai qq qui a dit :

la guerre c'est la continuation de la diplomatie par les armes

ou qq chose comme ça.

assaidi.reda
23/11/2010, 14h56
il faut faire appel à l'ONU, espérant qu'il agisse contre les crimes de guerres ,crimes contre l'humanité, sans oublié le génocide même le Rwanda n'a pas subit ce que subissent les sahraouis:cry: .

megamax
23/11/2010, 15h22
reda c de l'humour j'espère

DZone
23/11/2010, 15h45
DZONE

mais c'est en cours mon ami , c'est en cours
Qu'est ce qui est en cours??? On ne peut pas d'un coté accusé quelqu'un et de l'autre empêché d'enquêter pour le confondre , c'est du jamais vu dans les annales judiciaires et diplomatiques !

Berberousse
23/11/2010, 15h51
Qu'est ce qui est en cours??? On ne peut pas d'un coté accusé quelqu'un et de l'autre empêché d'enquêter pour le confondre , c'est du jamais vu dans les annales judiciaires et diplomatiques !Sauf si on est en meme temps, le juge, l'avocat et le jure, comme au moyenage. :rolleyes:

megamax
23/11/2010, 16h02
chaque chose en son temps mon ami

ne sois pas pressé

et jusqu'à présent personne n'a demandé aux généraux de venir enquêter sur bentalha et autres

soyez patients

chene
23/11/2010, 16h06
l onu ne fera rien

tout ce beau monde se cache derriere cette resolution qui ne verra jamais le jour car chacun a quelque chsoe a se reprocher

je parle des 5 membres de l onu ceux qui ont droit au veto

ceci a ete bien explique sur canal algerie hier soir il y a eu un debat consacre aux problemes sarahouis et du pourquoi que l onu ne pourra regler cette affaire !

car chacun de ces membres a une epine dans le pied comme par exemple le cas des states avec la palestine si les states reprochent quelque chose a la france pour le so alors celle ci lui dira regarde toi avec la palestine ! ainsi va avec tout les mempbres voila pourquoi que la question sarahoui reste sans reponse !

absent
23/11/2010, 16h20
chene :
ceci a ete bien explique sur canal algerie hier soir il y a eu un debat consacre aux problemes sarahouis et du pourquoi que l onu ne pourra regler cette affaire !voila comment on explique la derniere serie d'echecs.

on sait maintenant qui lobotomise nos amis algeriens.:lol:

chene
23/11/2010, 16h23
non c est un constat c est pas etonnant que l impasse dure depuis trente cinq ans

absent
23/11/2010, 16h26
et tu crois aux constats des generaux qui subissent echec apres echec

DZone
23/11/2010, 16h26
l onu ne fera rien

tout ce beau monde se cache derriere cette resolution qui ne verra jamais le jour car chacun a quelque chsoe a se reprocher
Le problème n'est pas là , on sait tous que chacun des 5 membres permanents du CS de l'ONU défend ses propres intérets mais on ne peut pas accepter qu'on accuse l'Algérie tout en refusant de faire une enquête pour la confondre !
et jusqu'à présent personne n'a demandé aux généraux de venir enquêter sur bentalha et autres

soyez patients
Toi tu mélanges tout , Bentalha est une localité algérienne alors que Al Ayoun n'est pas marocaine sinon une enquête sur Bentalha ne me dérange pas du tout , je défends un principe , je ne défends ni Boutef ni aucun général !

absent
23/11/2010, 16h31
DZone:

Bentalha est une localité algérienne

Voulez vous dire que vous avez le droit de massacrer vos concitoyens et que du moment que c'est sur votre territoir personne ne peut demander à faire une enquete?

DZone
23/11/2010, 16h32
voila comment on explique la derniere serie d'echecs.

on sait maintenant qui lobotomise nos amis algeriens.:lol:
De quel échec tu parles! Pour moi , le véto français pour sauver le makhzen marocain des sanctions de l'ONU est un aveux de culpabilité ; quand on n'a rien à se reprocher , on ne craint pas la vérité !
Voulez vous dire que vous avez le droit de massacrer vos concitoyens et que du moment que c'est sur votre territoir personne ne peut demander à faire une enquete?
Non , ce n'est pas ce que je voulais dire , j'ai répondu à ton compatriote qui souhaite faire l'amalgame , comme vous etes à court d'arguments , vous osez des comparaisons ridicules qui n'ont pas lieu d'etre !
Ecoute , changez de parrain et je vous croirais ; la France est toujours liée au Maroc par le Traité de Fès (http://www.linternaute.com/histoire/motcle/evenement/1669/1/a/49373/le_maroc_devient_protectorat_francais.shtml) , elle ne fait que défendre ses intérets dans la région et moi,je suis pour une indépendance totale du Maghreb!

megamax
23/11/2010, 16h32
Layoune est marocaine

c ce que tu veux pas comprendre

on y est déjà mon vieux, c'est fini

et le seul problème actuellement pour l'ONU c'est comment faire passer la pilule à la grande algérie, enfin je veux dire à ses généraux

Berberousse
23/11/2010, 16h34
Voulez vous dire que vous avez le droit de massacrer vos concitoyens et que du moment que c'est sur votre territoir personne ne peut demander à faire une enquete?

Arretes de parler de sujets qui te depassent. :rolleyes:

Berberousse
23/11/2010, 16h36
Layoune est marocaine

c ce que tu veux pas comprendr

megamax

Le probleme est qu'il n'y a que les marocains qui y croient. :rolleyes:

absent
23/11/2010, 16h38
t as raison ca me depasse surtout quand c'est non reflechi

absent
23/11/2010, 16h43
1- y-avais pas de vote de resolution pour parler de veto
2- si n'y voyez pas d'echec c'est le signe que vous etes efficacement lobotomisé

3-

Ecoute , changez de parrain et je vous croirais ; la France est toujours liée au Maroc par le Traité de Fès (http://www.linternaute.com/histoire/motcle/evenement/1669/1/a/49373/le_maroc_devient_protectorat_francais.shtml) , elle ne fait que défendre ses intérets dans la région et moi,je suis pour une indépendance totale du Maghreb! Personne ne te demande de croire ou pas et si vous vivez profondement le complexe français que dieu vous vienne en aide

Berberousse
23/11/2010, 16h49
t as raison ca me depasse surtout quand c'est non reflechi Non. ca te depasse surtout parce que tu ne connais absolument rien sur le sujet en question, aussi simple que ca. :rolleyes:

DZone
23/11/2010, 16h54
1- y-avais pas de vote de resolution pour parler de veto
2- si n'y voyez pas d'echec c'est le signe que vous etes efficacement lobotomisé
La France accusée de s'être opposée à une enquête de l'ONU

17/11/2010 à 16h:15 Par La rédaction web de Jeune Afrique

Le Conseil de sécurité de l'ONU a "déploré" les violences lors du démantèlement du camp de Gdeim Izik, près de Laayoune, mais n'a pas ouvert d'enquête comme le réclamait le Front Polisario. Selon l’organisation sahraouie et des sources diplomatiques, Paris s'y serait opposé.
Il n'y aura pas d'enquête de l'ONU sur l'assaut par les forces de l'ordre marocaines du camp de protestataires Sahraouis de Gdeim Izik, près de Laayoune, le 8 novembre. Douze personnes avaient été tuées dont dix membres des services de sécurité selon Rabat, alors que le Front Polisario fait état de « dizaines de morts » civils.
Après une réunion à huis clos mardi 16 novembre, le Conseil de sécurité a simplement « déploré » les violences survenues lors de cet épisode, et n'a donc pas souhaité ouvrir une enquête sur le sujet, comme le réclamait le Front Polisario. Le Maroc avait déjà fait savoir qu'il s'opposait (http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20101111164533/onu-enquete-maroc-nations-uniesle-gouvernement-s-oppose-a-une-commission-d-enquete-sur-les-evenements-de-laayoune.html)à cette éventualité.

Paris appuie Rabat

D'après le Front Polisario, la position de Rabat a été défendue fermement par la France à New York. L'organisation « regrette profondément que la France, membre permanent du Conseil de sécurité et ayant droit au veto, se soit opposée vigoureusement à la volonté manifeste exprimée par les autres membres du Conseil en vue de l’envoi rapide d’une commission internationale d’enquête », écrit-elle dans un communiqué publié à Alger mercredi.

Cette version est confirmée à demi-mots par une source diplomatique anonyme citée par le quotidien français Le Monde, dans son édition datée de jeudi 18 novembre. « Sous la pression de certains membres permanents, traditionnellement favorables au Maroc, il a été décidé que la moindre déclaration forte serait contre-productive car elle risquerait de pousser l'une des deux parties à adopter des mesures drastiques, voir à exiger le départ de l'ONU du territoire », confie-t-elle.

L'idée d'élargir le mandat de la Mission des Nations unies au Sahara occidental (Minurso) à la vérification du respect des droits de l'homme (http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2570p008-009.xml0/onu-droit-de-l-homme-front-polisario-rapportvers-une-surveillance-des-droits-de-l-homme-par-l-onu.html), soutenue par certains pays, n'a pas non plus été retenue par le Conseil de sécurité.

DZone
23/11/2010, 16h59
Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental / United Nations Mission for the Referendum in Western Sahara

Chronologie

17 novembre 2010

Le Front Polisario exige une commission d’enquête

- Le Front Polisario salue dans un communiqué la tenue d’une session spéciale du Conseil de sécurité sur les évènements de Laâyoune, mais « regrette profondément que la France, membre permanent du Conseil de sécurité et ayant droit au veto, se soit opposée vigoureusement à la volonté manifeste exprimée par les autres membres du Conseil en vue de l’envoi rapide d’une commission internationale d’enquête ».

Le démantèlement du camp de Gdim Izik aurait entraîné la mort de 12 personnes selon le Maroc, mais en aurait tué « des dizaines » selon le Front Polisario.

17 novembre 2010

Le Conseil de sécurité déplore l’usage de la violence par les forces marocaines

- Le Conseil de sécurité a déploré hier « la violence » lors de l’assaut du 8 novembre des forces marocaines contre un camp sahraoui au sud de Lâayoune. Le Conseil a notamment appelé le Maroc et le Front Polisario à « faire preuve de davantage de volonté politique pour trouver une solution ».

Par ailleurs, un expert du groupe Human Rights Watch, Philippe Bolopion, a précisé que la MINURSO était « la seule mission de maintien de la paix de l’ONU dépourvue d’une composante sur les droits humains ». M. Bolopion a également souligné que « malgré les tentatives de plusieurs membres du Conseil de sécurité d’élargir le mandat de la MINURSO, l’opposition constante du Maroc, soutenue par la France, a jusqu’ici fait échouer cette idée ».


http://www.operationspaix.net/MINURSO

Berberousse
23/11/2010, 17h02
y-avais pas de vote de resolution pour parler de vetoNEW YORK (Nations unies) - Le Conseil de sécurité des Nations unies a "déploré la violence" lors de l'assaut le 8 novembre des forces de l'ordre marocaines contre un camp sahraoui au Sahara occidental, un territoire annexé par le Maroc.

Le Conseil de sécurité, dans une déclaration adoptée mardi, "a déploré la violence" et appelé le Maroc et le Front Polisario à "faire preuve de davantage de volonté politique pour trouver une solution". Il a également exprimé son soutien à la mission des Nations unies au Sahara occidental, la Minurso, et à l'envoyé spécial de l'ONU, Christopher Ross.

Le 8 novembre, les forces marocaines ont démantelé le camp de toile de Gdim Izik, au sud de Lâayoune, chef-lieu du Sahara occidental, où des dizaines de milliers de Sahraouis s'étaient installés depuis la mi-octobre pour protester contre leurs conditions de vie.

Selon le Maroc, douze personnes ont été tuées dont dix parmi les forces de l'ordre lors du démantèlement du camp.

Le Front Polisario qui réclame l'indépendance du Sahara occidental et milite pour la tenue d'un referendum d'autodétermination, a fait état pour sa part de "dizaines de morts" et de plus de 4.500 blessés au cours de violences qui ont suivi le démantèlement.

Alors que certains réclament un engagement plus fort de l'ONU sur la question de cette ancienne colonie espagnole annexée par le Maroc en 1975, le Conseil de sécurité n'a pas mentionné dans sa déclaration les appels d'Etats ou d'ONG en faveur de l'extension du mandat de la Minurso pour veiller au respect des droits de l'homme dans le territoire.

"La Minurso est la seule mission de maintien de la paix actuelle de l'ONU dépourvue d'une composante sur les droits de l'homme", observe Philippe Bolopion, de Human Rights Watch.

"Malgré les tentatives au cours des deux dernières années de plusieurs membres du Conseil de sécurité pour élargir le mandat de la Minurso, l'opposition constante du Maroc, soutenue tout spécialement par la France, a jusqu'ici fait échouer cette idée" , dit-il.

L'ambassadeur d'Ouganda auprès des Nations unies Ruhukana Ruganda a décrit mardi "une situation grave" au Sahara occidental et a soutenu la demande du Polisario pour qu'une mission d'enquête indépendante ou émanant des Nations unies soit désignée sur les violences à Gdim Izk.

"Il y a eu un incident ou des incidents. On nous dit que plusieurs personnes ont été tuées, que plusieurs ont été blessées et que d'autres sont portées disparues mais nous n'avons pas de sources fiables" sur ces événements, a déclaré M. Ruganda, dont le pays est l'un des trois pays africains membres du Conseil de sécurité.

L'attaque contre le camp "démontre la nécessité de suivre la situation des droits de l'homme au Sahara occidental car des incidents nous ont été rapportés mais nous ne disposons pas de moyens de vérification appropriés", a-t-il ajouté.

L'ambassadeur du Maroc auprès des Nations unies Mohammed Loulichki a déclaré que "le Maroc (n'avait) absolument rien à cacher" et "avait donné toutes les informations" en sa possession.

Le représentant du Polisario à l'ONU Ahmed Boukari a de nouveau demandé une enquête sur les événements de Gdim Izk "pour connaître la vérité". "Car (cela) aura un impact direct sur la poursuite du processus de paix en cours", a-t-il déclaré.

M. Boukari avait annoncé lundi avoir remis une lettre au Conseil de sécurité demandant une enquête, menaçant de ne pas poursuivre les négociations en cours avec le Maroc.

Le 8 et 9 novembre, la Maroc et le Polisario ont tenu une troisième série de discussions informelles dans la banlieue de New York sous l'égide de l'ONU. Les deux parties ont convenu de se revoir en décembre puis au début de l'année prochaine.

©AFP / 17 novembre 2010

Mounir.
23/11/2010, 17h12
il est ou le veto dans cet article???? y avait ba3da un vote ????? pour parler de veto ???? :redface: propa flniste quand tu nous tiens

Berberousse
23/11/2010, 17h20
il est ou le veto dans cet article????

Est ce que tu sais au moins ce qu'une menace de veto veut dire? :rolleyes:

TAGHITI
23/11/2010, 17h24
chaque chose en son temps mon ami

ne sois pas pressémegamax mon ami, aprés deux semaines de black out, et ca ne vs a pas suffit? Trop de taches de sang? Trop de blessures qui ne sont pas encore guérries? Trop de mécentents parmi la populations? trop de cochonnerie du makhzene dans les territoires!

DZone
23/11/2010, 17h31
il est ou le veto dans cet article???? y avait ba3da un vote ????? pour parler de veto ???? :redface: propa flniste quand tu nous tiens
C'était une réunion à huis clos et aucun média français n'en parle , à croire que les Français ont honte de leur diplomatie alors je dois me fier aux déclarations de Ahmed Boukhari , le représentant du Front Polisario à l’ONU qui a accusé nommément la France d'avoir user de son droit de véto pour empêcher l'enquête sur les tueries d'Al Ayoun , contrairement à vous , je ne fais aucune propagande , je réponds aux accusations mensongères contre mon pays ; le makhzen marocain et ses relais ne peuvent pas nous accuser alors qu'ils avaient une occasion en or pour prouver notre culpabilité , il fallait laisser faire l'enquête , j'essaie d'etre logique , je ne suis pas lobotomisé !
Mission d’enquête au Sahara occidental : La France use de son veto au Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a déploré mardi la violence qui a caractérisé les derniers évènements qui se sont produits la semaine dernière dans les camps sahraouis, mais la demande d’une mission d’enquête de l’ONU sur place a été refusée par la France, a déclaré mardi soir le représentant du Front Polisario à l’ONU, Ahmed Boukhari, à l’issue de la réunion.

Jeudi 18 Novembre 2010

Le Conseil de sécurité de l’ONU a tenu mardi après-midi une réunion, qui a duré plus de trois heures, consacrée aux derniers événements tragiques au Sahara occidental suite à l’assaut militaire marocain contre des camps sahraouis, durant laquelle deux rapports ont été présentés respectivement par l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Christopher Ross, qui a fait une présentation sur les dernières étapes du processus des négociations entre le Front Polisario et le Maroc, et par le Département des opérations de maintien de la paix de l’ONU.


Dans sa présentation du rapport, le Département des opérations de maintien de la paix « a clairement indiqué aux membres du Conseil de sécurité que la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso) a été empêchée par le Maroc de s’enquérir et de connaître les détails sur l’assaut militaire lancé par les forces marocaines contre les camps sahraouis et n’a pu, en conséquence, faire une présentation complète sur ces événements tragiques », a indiqué le responsable sahraoui. Ce qui a justifié la demande de plusieurs membres du Conseil de sécurité de soutenir la proposition d’envoyer une mission d’enquête sur place.

Malheureusement, « cette proposition n’a pu aboutir en raison du refus de la France qui a été le seul membre du Conseil de sécurité à s’opposer, lors de cette réunion, à l’envoi de cette mission d’enquête », a souligné M. Boukhari qui considère que « la France a peur de la vérité. Sinon comment justifier autrement son attitude ».


Par ailleurs, le Conseil de sécurité a autorisé son président, Sir Mark Grant Lyall, à souligner à la presse, à l’issue de la réunion, que le Conseil de sécurité « déplorait la violence qui a eu lieu lors des événements de la semaine passée dans les camps sahraouis », a souligné le représentant sahraoui. Pour M. Boukhari, les résultats de la réunion du Conseil de sécurité s’assimilent au « verre à moitié plein et à moitié vide ». Néanmoins, avance le responsable sahraoui, « nous allons continuer, sans relâche, à demander la nécessité de l’envoi d’une mission d’enquête comme nous allons également continuer à demander l’introduction d’un mécanisme de protection des droits de l’homme au sein de la Minurso, dont la mise en place s’avère de plus en plus impérieuse étant donné les développements des évènements qui ont eu lieu au Sahara occidental ».

El-Watan
Et n'allez pas me dire que ma source n'est qu'un quotidien algérien ; ce n'est pas ma faute si la presse française a honte des turpitudes de sa diplomatie , in any case l'accusation du représentant sahrawi à l'ONU n'a pas été démentie par les autorités françaises , qui ne dit mot , consent!

megamax
23/11/2010, 17h55
a souligné m. boukhari

source fiable s'il en est

oukil salah
23/11/2010, 23h13
messieurs comme je suis noueau est ce que quelqu un peut m expliquer comment on fait pour creer ce rectangle bleu ou on met la discution a laquelle on repond merci

j ai essayer j arrive pas

Cookies