PDA

Voir la version complète : Apple Corps vs. Apple Computer


nassim
30/03/2006, 00h44
"Apple Corps contre Apple Computer" : le combat judiciaire a débuté à Londres, une affaire de marque déposée qui oppose le label fondé par les Beatles et le géant informatique de Steve Jobs.

Apple Corps - détenu par les Beatles Paul McCartney, Ringo Starr, la veuve de John Lennon Yoko Ono et les ayant-droits de George Harrison - accuse Apple Computer d'avoir violé un accord de 1991 en utilisant le nom et le logo d'Apple pour vendre de la musique via son magasin de musique en ligne iTunes.

"Apple Computer peut faire des affaires dans le secteur de la musique de n'importe quelle façon. Mais ils ne peuvent pas utiliser la marque (déposée) Apple pour le faire", a déclaré l'avocat du label des Beatles Georffrey Vos dans un communiqué.

Au milieu d'ordinateurs, d'écrans et même d'un iPod, Vos a utilisé le logiciel iTunes pour télécharger la chanson "Le Freak" qui a retentit dans la salle d'audience.

Vos entend ainsi démontrer que le logo d'Apple Computer est "étroitement lié au processus" d'achat d'un titre sur iTunes. Il a aussi montré une pub télé avec le groupe de musique anglais Coldplay et où le logo à "la pomme" apparaît bien en vue.

Apple Computer est devenu un acteur majeur du secteur musical grâce au succès de son baladeur numérique iPod, vendu à 14 millions d'exemplaires, et au milliard de titres achetés sur iTunes.

INTERPRETATIONS DIFFERENTES

Apple Corps, qui refuse d'accorder des licences pour que les chansons des Beatles soient vendues en ligne, a déjà poursuivi en justice Apple Computer deux fois pour violation d'une marque déposée.

L'action la plus récente, qui remonte à 1991, s'est soldée par le versement par Apple Computer de 26 millions de dollars assorti d'un accord limitant l'utilisation par le constructeur de la marque Apple dans le secteur de la musique.

Les interprétations de cet accord sont aujourd'hui la pomme de la discorde. Apple Computer a déclaré dans un communiqué avant le procès: "Malheureusement, Apple et Apple Corps ont aujourd'hui deux interprétations différentes de l'accord et nous avons besoin d'une décision de justice pour résoudre ce désaccord".

Si Apple Corps obtient du tribunal une injonction et des obligations à respecter l'accord de la part d'Apple Computer, un autre procès fixera le montant des dommages et intérêts.

L'avocat d'Apple Computer Anthony Grabiner devait faire sa présentation d'ouverture mais celle-ci a été reporté à jeudi. Le directeur général d'Apple Corps Neil Aspinall, un ancien directeur des tournées des Beatles, et Eddie Cue, vice-président d'Apple Computer chargé des applications, sont appelés à témoigner au procès qui devrait se poursuivre la semaine prochaine.

(c) Reuters

Cookies