PDA

Voir la version complète : Le pic pétrolier est atteint selon un rapport de l A i E


nacer-eddine06
24/11/2010, 09h50
C'est ce que révélait sur son blog Matthieu Auzanneau dans un article relayé le 19 novembre par Terra Eco. Selon le rapport 2010 édité par l'Agence Internationale de l'Energie (AIE), environ 30% de ce que produisent actuellement les puits en activité aura disparu d'ici 2020.
Et la situation ne s'arrange évidemment pas par la suite, et il faudra s'attendre à ce que seul un cinquième de la demande puisse être satisfait en 2035. Le pic pétrolier, qui désigne le moment à partir duquel la production mondiale plafonne avant de décroître suite à l'épuisement des réserves de pétrole disponibles, serait donc atteint. Pourtant, l'AIE se veut rassurante et affirme que la découverte de nouveaux champs ainsi que le développement des pétroles non-conventionnels (sables bitumeux, schistes bitumeux, liquéfaction de gaz naturel) permettront de compenser l'épuisement des puits.
Une version édulcorée qui ne convainc pas tout le monde ; les experts rappellent qu'il sera en effet nécessaire pour maintenir le niveau de production de découvrir une surface de champs pétroliers équivalente à deux fois celle de l'Arabie Saoudite et que les principales zones de recherche se situent aujourd'hui en Arctique et dans l'Océan Arctique où l'étendue des réserves ne peut pour l'instant être quantifiée.
Alors, qui faut-il croire ? Nombreux sont ceux qui affirment que, dans le doute, il serait sûrement plus judicieux de se préparer dès aujourd'hui à la raréfaction de la ressource pétrolière ; certains vont même jusqu'à considérer le pic pétrolier comme une chance, une sorte de passeport pour l'air pur dans un monde où la majorité des gaz à effet de serre auraient disparu. En attendant, l'extraction des sables bitumeux se poursuit et les écologistes dénoncent un «*pétrole sale*», «*une catastrophe écologique mondiale*» et des techniques d'extraction «*extrêmement polluantes*». Soigner le mal par le mal, c'est encore et toujours une affaire de gros sous.

par Aurélie Barthly

nacer-eddine06
25/11/2010, 10h47
Charles Dereeper*: Le pic pétrolier a été touché en 2006 selon le rapport AIE 2010

1
2
3
4
5
(16) votes | note : 4.25
Votez pour cet article
1 carré orange : note minimale
5 carrés orange : note maximale
(article du 24 novembre 2010)

L'agence internationale de l'énergie publie chaque année un rapport, qui s'appelle le World Energy Outlook. Dans la dernière version 2010, parue le 9 novembre à cette adresse (http://www.worldenergyoutlook.org), une petite phrase dit en gros que la production de pétrole se stabilise vers 2020 autour de 68/69 Millions de barils par jour. En outre, autre précision à décortiquer, le record de 2006 de 70 millions de barils par jour reste inatteignable... gloups*!

Je ne suis pas un super fan de toutes ces organisations internationales dans la mesure où c'est ultra politisée. J'ai néanmoins appris avec les années que les employés se débrouillaient régulièrement pour faire passer des messages cachés au milieu des grandes déclarations officielles baveuses (tout va bien madame la marquise, le pétrole coule à flot...).

Dire qu'entre 2006 et 2020, la production pétrolière ne parviendra pas à égaler le top de 2006, cela signifie implicitement qu'en interne, l'AIE valide l'idée du pic pétrolier en 2006 mais qu'elle n'a probablement pas le droit de le dire.

Si le pic oil est une réalité, la question de l'énergie va aussi violemment revenir sur le tapis que l'hyper endettement de la Grèce ou de l'Irlande... Jusqu'au dernier moment, les responsables politiques ont nié le souci. On peut sans trop de difficultés anticiper et projeter le même type de comportements sur la question du pétrole.

L'autruche est un animal très à la mode, très inspirant...

Charles Dereeper

Pecos
25/11/2010, 10h49
Est ce que tu peut nous expliquer tout ça en language "pour les nuls";)

nacer-eddine06
25/11/2010, 22h52
En termes clairs
rareté du pétrole implique prix sans cesse en augmentation
en 2015 un baril a 300 serait bon marche pour ceux qui pourront se le payer
aussi il faut s attendre a des guerres sans merci pour son contrôle
pour l Algérie il faut redoubler de vigilance et rassurer les red Necks que le pétrole algérien est pour les américains comme il l est actuellemt

Scootie
25/11/2010, 23h09
en 2015 un baril a 300 serait bon marche pour ceux qui pourront se le payer


Dis donc solas, dans ce cas là le dow sera à 20.000 .......... buy the rumor, sell the news :)

FRIMIJA
26/11/2010, 00h26
en 2015 un baril a 300 serait bon marche pour ceux qui pourront se le payer

Solas

Les autres ( l'immense majorité de la plante)chercheront autre chose de moins cher et toi tu peux toujours "joujouter" avec ton baril à 300 dollars.:mrgreen:.

mohand-ameziane
26/11/2010, 00h40
Les autres ( l'immense majorité de la plante)chercheront autre chose de moins cher et toi tu peux toujours "joujouter" avec ton baril à 300 dollars

c'est avec le petrole qand poroduit presque tout,le plastique,les pneus,ect...tu crois qu'il y aura assez de place dans la planete pour produire avec les plantes juste pour l'hydrocarbure,comme dit Solas,le petrole sera à 300 dollars et meme à ce prix tout le monde ne pourra pas en avoir

nacer-eddine06
26/11/2010, 00h44
T as raison chichounet
les Zautres chercheront autres choses
comme une locomotive a baudets
la technologie qui pourra remplacer l énergie fournie par le pétrole au jour d' aujourd'hui ne serait prête que dans 50ans pour les optimistes et dans plus d' un siècles pour les réalistes
et pour assurer cette transition je te le donne dans le mille
lazam el bitroul
moralité
je continuerais a faire joujou comme tu dis avec mon baril a 300€

samarkand777
26/11/2010, 10h34
le petrole ce n'est pas juste l'essence, on produit du bitume,kerozene pour les avions (impossible de s'en passer pour l'aviation) parfums,medicaments,nourriture ect ect c'est peut etre le produit le plus diversifié au monde.

son prix va surtout exploser quand l'europe et usa vont sortir de la crise economique.pour l'algerie il s'agit surtout de profiter a fond du boom des prix pour sortir du tout pétrole.on a 15/20 ans pas plus.ca urge !

Pecos
26/11/2010, 10h39
pour l'algerie il s'agit surtout de profiter a fond du boom des prix pour sortir du tout pétrole.on a 15/20 ans pas plus.ca urge !


D'ici là l'Algérie aura avancer, au moins en ce qui concerne les infrastructures ( routes, transport, santé etc.......)

oukil salah
26/11/2010, 12h04
en 2015 un baril a 300 serait bon marche pour ceux qui pourront se le payer

Solas

d ici la le maroc aura fait d enormes decouvertes ;dans son sahara et a 300 DOLLARS ca va empecher certains de dormir.

FRIMIJA
28/11/2010, 00h56
les Zautres chercheront autres choses
comme une locomotive a baudets

Solas

La locomotive a marché avec le charbon ( et non le baudet)

Aujourd'hui que le charbon est obsolète ,les trains marchent avec l'électricité et demain avec le solaire et surement autres choses...


Réveille toi l'ami et va travailler au lieu de suivre le graphique des courbes du baril ..qui sera comme le charbon ...obsolète...:mrgreen:

nacer-eddine06
28/11/2010, 01h16
Oui t as raison je retourne sur le pont et préparer mon crude oil washing la nuit sera longue pour moi
sur le fond pour tes trucs machins choses t es d' accord ou pas qu il faut du pétrole pour assurer la transition
aller le boulot m attend

FRIMIJA
28/11/2010, 01h53
aller le boulot m attend

Solas

Pour scruter d'autres indices haussières du baril !! :mrgreen:

Hyde
28/11/2010, 15h46
Le pic pétrolier est atteint selon un rapport de l A i E

HA HA HA HA HA! C'est des rigolos à l'AIE. On n'a plus découvert de gisements géants depuis 1967. On consomme comme des malades. On n'a pas atteint le pic, il est largement dépassé. Pas besoin d'être un expert pour le savoir. L'agressivité dont font preuve les Etats Unis pour s'emparer des ressources pétrolières déjà existantes (comme l'Irak) est la meilleure preuve qu'il n'y a plus grand chose à gratter. Les prochaines ressources disponibles sur la liste, c'est l'Iran...

Mais on calme le jeu, pour que le mouton consommateur occidental continue à consommer sans s'inquiéter.

Cookies