PDA

Voir la version complète : Le PRV appelle à la libération d'Ali Belhaj détenu pour avoir fait état de l'implication de l'Algéri


Maghreb-United
02/12/2010, 20h31
Le PRV appelle à la libération d'Ali Belhaj détenu pour avoir fait état de l'implication de l'Algérie dans les événements de Laâyoune


Rabat, 02/12/10- Le Parti de la Renaissance et de la Vertu (PRV) a exprimé, jeudi, sa solidarité absolue avec Cheik Ali Belhaj que les autorités algériennes ont détenu et interrogé pour avoir fait état de l'implication de l'Algérie dans les événements de Laâyoune et son ingérence dans les affaires souveraines du Maroc.


Dans un communiqué, le PRV relève que Cheikh Ali Belhaj a subi l'ire des autorités d'Alger pour avoir "exprimé avec courage et responsabilité son opinion au sujet du comportement absurde de l'Algérie que dévoilent son implication dans les événements de Laâyoune, son ingérence flagrante dans les affaires souveraines du Maroc et la dilapidation de milliards de deniers en soutien à une thèse séparatiste en fiasco à tous les égards".

Le Parti a appelé les autorités algériennes "à lever la main sur Cheikh Ali Belhaj" et à garantir sa "liberté totale de mouvement, d'expression et d'encadrement politique aux côtés de tous les Algériens épris de liberté et des militants qui appellent à la stabilité de la région et aspirent à son unité et à son intégration".

Le PRV souligne que l'opinion exprimée par Cheikh Ali Belhaj est assurément "partagée par une grande frange des fils du peuple algérien excédés par l'emprise exercée sur eux par le pouvoir d'une junte militaire", notant que cette dernière s'acharne à "restreindre les libertés et à piller les richesses, alors qu'elle continue à financer les bandes du polisario et sa cinquième colonne faite d'agents et de scribouillards à l'intérieur de l'Algérie comme à l'étranger".

Le communiqué note que les mesures qui touchent à la sécurité de Cheikh Ali Belhaj mettent à nu les travers d'une dictature qui se livre à la désinformation et verse dans les dérives liberticides et attentatoire à la démocratie, avec ses lots de déportation de milliers de personnes, au point de transformer le pays en un grand goulag, dont le camps de Tindouf constituent un des lieux sinistres où les séquestrés subissent au quotidien tortures et exactions.


MAP

TAGHITI
02/12/2010, 20h34
c est une ingérance flagrante dans les affaires internes d un pays souverain! les Islamistes sanguinaires comme Ali Bel Hadj soit ils sont en prison, sois en liberté provisoire sois sureviellés carrément uen balle dans la tête!

Maghreb-United
02/12/2010, 20h35
c est une ingérance flagrante dans les affaires internes d un pays souverain!

Pété de rire

upup
02/12/2010, 20h36
Belhaj prisidant ( moi qui aime pas les barbus )

votrefrere
02/12/2010, 20h47
il ne rate jamais l'occasion pour faire parler de lui.
titre mensongère, j'ai vu ses vidéo et ses deniers discours, il n'a jamais parler de l'implication de l'Algérie dans les évenements de laayoun.

rachid75
02/12/2010, 20h48
carrément uen balle dans la tête!

Non ALi ben el kelb est utilisé comme épouvantail, il sera agité le moment voulu.

megamax
02/12/2010, 20h51
le prv est un parti ultra minoritaire au maroc

et il ne représente pas le maroc

alors du calme

votrefrere
02/12/2010, 21h04
Il est emprisonné juste parce qu'il a dis que l'algerie avait une responsabilité derriere les evenements de Laayoune

Ses vidéos sont sur youtube, tu peux vérifier, il n'a jamais parler de l'implication de l'Algérie dans les évenement de laayoun. Il a accusé le gouvernement algérien des disparition d'algériens et des victimes de la décenie noir. Mais belhaj oubli que même lui ne peut donner des leçons au gouvernement algérien puisque lui même fait parti des responsables directe, lui et ses terro assassins, du crime commis sur les populations .

kaiser
02/12/2010, 21h07
j ai trouvé ca:
En effet, le journal marocain Al-Massae rapporte dans son édition du 25/11/2010 reprise sur son site internet du 26/11/2010 que n°2 du FIS dissous a lancé dans un communiqué de graves accusations contre le régime algérien.
Dans ce communiqué qui n'a pas été rapporté par les journaux algériens, il accuse l'armée algérienne « d'avoir tué 200 000 innocents, exilés au Sahara 17 000 algériens et emprisonné 500.000 dont 20 000 kidnappés par les forces de sécurité et dont on ignore le sort ».
Il s'est demandé « comment un régime qui a commis tant des crimes à l'égard de son propre peuple peut donner aux autres des leçons en matière de respect des droit des peuples ».
Il a invité « le représentant d'Alger auprès des Nations Unis , de demander à l'organisation mondiale d'enquêter d'abord en Algérie avant de demander des enquêtes au Sahara ».
Concernant ce qui s'est passé à Laayoune, « il a demandé à Farouk Kassantini le chef de l'instance consultative des droits de l'homme qui demande aux organisations internationales des droits de l'homme d'enquêter sur les dépassements du Maroc en matière des droits de l'homme de demander à ces mêmes organisations d'enquêter sur les événements d'Algérie ».
Voir la totalité de l'article en langue arabe sur le lienhttp://www.almassae.press.ma/

kaiser
02/12/2010, 21h08
donc ce n esr pas vraiment ce que dit la map

votrefrere
02/12/2010, 21h17
En effet, le journal marocain Al-Massae rapporte dans son édition du 25/11/2010 reprise sur son site internet du 26/11/2010 que n°2 du FIS dissous a lancé dans un communiqué de graves accusations contre le régime algérien.
Dans ce communiqué qui n'a pas été rapporté par les journaux algériens, il accuse l'armée algérienne « d'avoir tué 200 000 innocents, exilés au Sahara 17 000 algériens et emprisonné 500.000 dont 20 000 kidnappés par les forces de sécurité et dont on ignore le sort ».
Il s'est demandé « comment un régime qui a commis tant des crimes à l'égard de son propre peuple peut donner aux autres des leçons en matière de respect des droit des peuples ».
Il a invité « le représentant d'Alger auprès des Nations Unis , de demander à l'organisation mondiale d'enquêter d'abord en Algérie avant de demander des enquêtes au Sahara ».
Concernant ce qui s'est passé à Laayoune, « il a demandé à Farouk Kassantini le chef de l'instance consultative des droits de l'homme qui demande aux organisations internationales des droits de l'homme d'enquêter sur les dépassements du Maroc en matière des droits de l'homme de demander à ces mêmes organisations d'enquêter sur les événements d'Algérie ».


Voilà, c'est ce qu'il a dit en gros .
mais belhaj est aussi responsabl. les simples militaires, simple policiers, simple fonctionnaire, enseignants, journalistes, citoyens,...la majorité tuée a été égorgé par ses terros wahabites kaharijites qui ne savent comme vocabulaire islamique que le mot : Taghout et houkm allah . On a vécu en Algérie et on savait qui tuer. Cela dit, l'armée a aussi fait des bavures et a été responsable dans l'arrêt du processus démocratique, mais ceci n'exclu en rien la responsabilité du Fis .

absent
02/12/2010, 21h24
Les histoires à dormir debout est une grande spécialité du makhzen ! :mrgreen:

megamax
02/12/2010, 21h59
sidmark

le makhzen n'a rien à voir la dedans

ce monsieur est un assassin, et à votre place je le jugerai pour nettoyage "ethnique" (je ne trouve pas le mot qui convient)

ces déclarations on s'en branle et ne regarde que l'algérie

ceci dit c regrettable qu'on ne sache pas qui a tué qui exactement

en gros on le sait, mais en détails non

et ça serait salutaire pour l'algérie, pour qu'enfin elle soit en paix avec elle meme

Cookies