PDA

Voir la version complète : Conséquences Wikileaks: Erdogan(Turquie) poursuit en justice des diplomates américains


fumeurdethé2
03/12/2010, 17h44
Les premières conséquences de la publication de correspondances confidentielles diplomatiques entre l’ambassade américaine à Ankara et le Département d’État par le site controversé Wikileaks, engendrent la colère de la Turquie.
Le parti au pouvoir Justice et Développement (AKP), dirigé par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, a décidé de poursuivre en justice les diplomates américains pour diffamations et injures envers les dirigeants politiques turcs, faisant ainsi référence à des correspondances diplomatiques publiées en ligne par Wikileaks.
Le chef du gouvernement turc a réagi vivement à l’affirmation de diplomates américains selon lesquels il aurait ouvert huit comptes dans des banques suisses. Il affirme qu’il n’en est rien et qu’il n’a pas déposé un sou dans ces banques.
S’exprimant à Ankara, Erdogan a interpellé les autorités américaines en signalant son intention de déposer plainte au tribunal pour diffamation.
Lors de la réunion du comité exécutif du parti au pouvoir turc, qui s’est tenu mercredi soir, au nom du premier ministre, il a été décidé d’engager une procédure avec exigences de compensation financière de grande envergure contre des diplomates américains eu égard à leurs assertions contre les représentants de l’État turc.
Selon Hurryiet, les remarques s’appliquent en particulier à l’ancien ambassadeur américain à Ankara, Eric Edelman, dont l’une des dépêches affirme la présence de disponibilités bancaires en Suisse du deuxième personnage turc.
Par ailleurs, selon le journal, Haber Turk, il serait prévu d’engager des poursuites au nom de tous les membres du parti de Recep Tayyip Erdogan qui apparaissent dans la correspondance diplomatique. Ce sera fait dès la publication de tous les documents contenus dans Wikileaks.
Pour le journal Sabah, Ankara envisagerait plusieurs options concernant les litiges avec des diplomates américains : les plaintes contre les membres du Département d’État devraient être déposées devant les tribunaux locaux aux États-Unis, ainsi qu’au tribunal international de La Haye.
J.E

Source: armnews

fumeurdethé2
03/12/2010, 17h52
Erdogan: Charismatique mais corrompu (wikileaks)


Le premier ministre turc, Erdogan est décrit comme un homme charismatique, selon une dépêche publiée par l’ambassade US d’Ankara. Il aurait bâti sa réputation sur le fait qu’il ne paraisse pas corrompu.
Cependant, la représentation diplomatique américaine de Turquie accuse le dirigeant turc d’avoir reçu des fonds notamment lors de la privatisation d’une raffinerie de pétrole et l’accuse, bien entendu, d’être sensible à l’Islamisme régional.

libnanews

fumeurdethé2
03/12/2010, 17h57
Erdogan menace de démissionner après les révélations de Wikileaks

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a répondu violemment aux notes confidentielles révélées par WikiLeaks, qui lui attribuent des comptes secrets en Suisse. Il a appelé à sanctionner les diplomates américains qui ont propagé des rumeurs et des mensonges via leurs télégrammes adressés au département d’Etat.

Erdogan répondait à un câble diplomatique de l’ambassadeur américain, datant du 30 décembre 2004, où il évaluait la deuxième année de pouvoir du Premier ministre turc. Le diplomate US mentionnait qu’il a entendu dire, de deux sources différentes, qu’Erdogan dispose de huit comptes secrets dans des banques suisses. L’ambassadeur expliquait que la fortune d’Erdogan a été amassée suite à des cadeaux qui lui ont été offerts pendant le mariage de son fils, ajoutant que des hommes d’affaires turcs prennent en charge les frais d’études de ses quatre enfants aux Etats-Unis.

Dans une déclaration télévisuelle, Erdogan a affirmé qu’il n’a pas un sou en Suisse, ajoutant qu’il est prêt à démissionner si l’opposition arrive à prouver qu’il a consigné de l’argent dans des banques suisses.

Recep Tayyip Erdogan a exigé que ces diplomates soient punis pour propagation de mensonges, après que l’opposition l’ait appelé à clarifier cette affaire de comptes secrets.

Par ailleurs, Un autre télégramme avance que des proches d’Erdogan profitent de marchés commerciaux avec l’Iran.

Le premier ministre turc a laissé entendre qu’il pourrait poursuivre en justice les diplomates qui ont rédigé ces télégrammes, signalant que "les Etats-Unis se sont excusés, mais cela est insuffisant".

Selon l’agence de presse allemande, les télégrammes envoyés par l’ambassadeur US à Ankara, révélés par WikiLeaks, parlent du pouvoir grandissant des conseillers et experts économiques islamistes en Turquie. Selon ces télégrammes, Erdogan se tient informé à partir de la presse d’obédience islamiste.

A en croire ces télégrammes, Erdogan compte sur son charisme, son intuition ainsi que sur les informations fournies par ses collaborateurs, qui puisent sur Internet les théories de complot, et qui nourrissent des illusions sur une nouvelle résurrection ottomane et islamique.

Selon les médias turcs, Ahmet Davituglo qui constituerait "un danger", selon un diplomate américain, du fait de "son influence islamiste sur Erdogan", a reçu des excuses de Washington, de la part de Hillary Clinton, chef du département d’Etat américain.

gnte.tn (tunisie)

Cookies