PDA

Voir la version complète : Changer de banque pour changer le monde


Ambrine
07/12/2010, 23h26
Retirer son argent des banques pour faire la "révolution". L'initiative d'Eric Cantona a fait sourire les uns et frémir les autres. Quelques personnes ont répondu à l'appel, mais comment feront-elles sans banque pour percevoir leur salaire, payer leurs factures ou mettre leurs argent à l'abri ? Comme il serait compliqué de réaliser toutes ces opérations en gardant des liasses plus ou moins épaisses sous son matelas, le collectif "Sauvons les riches" profite de l'écho suscité par l'initiative du footballeur pour inciter les citoyens à changer de banque car "toutes ne se valent pas".

Le collectif, qui s'est illustré par des actions humoristiques raillant des personnes bien nées – Jean Sarkozy fut une de leurs premières cibles – enjoint aux clients des grands établissements bancaires de leur préférer une banque responsable. "Les citoyens peuvent choisir un établissement qui a des pratiques plus vertueuses" que les banques traditionnelles, martèle Karima Delli, députée européenne Europe Ecologie et cofondatrice du collectif.

En ligne de mire de Mme Delli, "ces banques qui ont des filiales dans les paradis fiscaux et qui ne réinjectent pas leur profit dans l'économie réelle". Le collectif précise : "Ce n’est pas l’utilité du service bancaire qui est en question, mais le fait que la quasi-totalité des banques fassent du profit non redistribué, de l’évasion fiscale généralisée, pour finalement déposséder les citoyens de leur force économique." Cette initiative, espère Mme Dalli, "doit réveiller les politiques"pour qu'ils encadrent mieux les grands établissements qui sont à la fois des banques de détail et des banques d'affaires. Sur son site Internet, "Sauvons les riches" appelle les personnes intéressées à signer "un engagement à changer de banque" et prodigue des conseils pratiques pour réaliser l'opération. Enfin, figurent les textes légaux adoptés en 2005 pour faciliter le changement de banque d'un particulier.

"UN CHOIX DE SOCIÉTÉ"

L'initiative d'Eric Cantona et de "Sauvons les riches" pourrait-elle nuire aux banques ? "Le système bancaire fonctionne comme celui des assurances, expliquait au Monde.fr Nicolas Bozou, économiste du bureau d'analyse Asterès. Il fonctionne sauf si tous les clients connaissent un sinistre au même moment, ou décident de retirer leur argent en même temps." Or pour Mme Delli, ce mouvement "ne se fera pas en un jour", car "il s'agit d'un choix de vie, d'un choix de société".

Au Crédit coopératif, présenté avec la Banque postale comme l'une de ces banques vertueuses, on reste extrêmement prudent, "pour ne pas faire de récupération de ce mouvement". LeCrédit coopératif, qui se présente comme "leader en matière de produits solidaires", explique qu'il est "trop tôt" pour dire s'il existe une tendance nette d'ouverture de nouveaux comptes dans leurs agences.

Pour "Sauvons les riches" et Mme Delli, l'initiative reçoit un bon écho auprès de citoyens "plutôt satisfaits de la démarche". Quelques militants, déguisés en bagnards, se sont rendus mardi dans leur agence de la Société générale pour solder leur compte et le transférer ailleurs. Eric Cantona a aussi fait quelques centaines d'émules. Comme ils l'ont inscrit sur la page Facebook dédiée, une partie d'entre eux ont ouvert un compte dans un nouvel établissement. Le footballeur, lui, n'avait pas retiré ses économies à la fermeture de l'agence de la BNP à Albert, dans la Somme.


Jonathan Parienté

Cookies