PDA

Voir la version complète : Le numéro 2 de la construction métallique lourde au maroc bientot à la Bourse de Casablanca


othmane26
08/12/2010, 20h15
· Le management discute les détails de l’introduction

· L’opération pas avant janvier 2011

Stroc Industrie, le concurrent direct de Delattre Levivier Maroc (DLM), affûte ses armes. Le numéro 2 de la construction métallique lourde réajuste son dossier d’introduction à la Bourse de Casablanca. Après l’augmentation de capital, qui a vu le tour de table passer de 30 à 50 millions de DH via incorporation de réserves, l’entreprise de la famille Ziatt nourrit de fortes ambitions sur la place de Casablanca.
De sources concordantes, la note d’information de l’introduction est en cours de validation auprès du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM). A l’heure où nous mettions sous presse, le management, les banques conseil ainsi que l’équipe du CDVM tenaient une réunion pour finaliser les derniers préparatifs avant l’introduction. Contrairement aux rumeurs, l’OPV ne prendrait effet qu’à partir de janvier 2011. D’ici là, les négociations sont en cours sur les différents aspects de l’opération. Cette introduction intervient dans un contexte favorable pour l’industriel. «Pour 2011, le chiffre d’affaires prévisionnel est déjà couvert par un carnet de commandes fermes», confie une source proche de l’entreprise. Celle-ci revendique un chiffre d’affaires 2010 de l’ordre de plus de 450 millions de DH contre 402 millions en 2009 (soit une hausse de près de 49% par rapport à 2007).
De nombreux chantiers sont lancés notamment dans les nouvelles zones de logistique, des entrepôts, des plateformes de dernière génération. L’entreprise ambitionne d’accompagner les différents projets de hubs logistiques initiés notamment par la SNTL et l’ONCF. Autres projets phares à l’actif de Stroc, des usines clés en main pour des équipementiers automobiles (à l’instar de Faurecia dans la région de Kénitra ou encore Snop dans la zone franche de Tanger). Stroc assure également d’importants chantiers pour le compte de l’OCP. Il s’agit notamment d’un projet de laverie pour le compte du phosphatier national à Khouribga. C’est une pièce maîtresse en amont du dispositif du gigantesque pipeline qui va relier le site de Khouribga à celui de Jorf Lasfar. Un marché de 300 millions de DH.
Stroc Industrie emploi près d’un millier de personnes, principalement sur le site de Had Soualem. Un nouveau siège social (en construction) sera bientôt opérationnel dans le quartier d’affaires de Sidi Maârouf à Casablanca. «Ce changement a été motivé par la décision de regrouper les activités ingénierie/études et gestion de projets dans un seul et même site». Le business model de Stroc Industrie est, pour rappel, orienté vers trois principaux métiers: la construction d’unités de stockage et traitement de liquides et gaz, la construction d’installations de manutention de produits en vrac. Enfin, les bâtiments industriels.
Pour les besoins de cette introduction, la campagne institutionnelle de communication a été lancée il y a plusieurs jours. De plus, un site corporate sera opérationnel incessamment.

A. R. & M. A. B.

Cookies