PDA

Voir la version complète : Attijari bank Tunisie : Pari gagné après 5 ans de privatisation


othmane26
08/12/2010, 20h21
Entretien avec Hassan Bertal, DG

A l’automne 2005, Attijariwafa bank s’est offert avec son actionnaire espagnol Banco Santander, 33,54% du capital de la banque tunisienne Banque du Sud (BS). Aujourd’hui, Attijari bank Tunisie franchit un nouveau palier de croissance: des indicateurs au vert, un business plan revu à la hausse, des filiales qui montent, une stratégie de développement ambitieuse, les premières distributions de dividendes… Dans cet entretien, Hassan Bertal, son directeur général, explique les performances, la stratégie de développement, le positionnement mais aussi les synergies à développer avec le groupe Attijariwafa bank…

- L’Economiste: Attijari bank Tunisie conforte sa position. Quelle lecture faites-vous des indicateurs à fin septembre 2010?

- Hassan Bertal: Attijari bank Tunisie se positionne parmi les premières banques privées en Tunisie. Depuis 2005, que du chemin a été parcouru. La banque consolide ses acquis. Tous les objectifs inscrits dans le business plan ont été atteints, voire même dépassés dans certains cas.
Les résultats à fin septembre confirment cette tendance. Les principaux indicateurs d’activité ont connu un bond significatif. A titre illustratif, la mobilisation des dépôts a progressé de 16% à 3,19 milliards de dinars tunisiens. Le PNB, baromètre d’activité commerciale, a augmenté de 19% à 123,3 millions de dinars. Ce dernier a plus que doublé en 4 ans. Il devrait atteindre 240 millions de dinars à l’horizon 2014. A cela s’ajoute une poursuite de l’amélioration de la qualité des actifs.
Le taux d’actifs classés est passé sous la barre de 9% contre 25% en 2005. Côté rentabilité, la banque a affiché un résultat net de 43,6 millions de dinars à fin septembre avec un objectif d’atteindre 57 millions de dinars d’ici la fin de l’année. Ces résultats sont le fruit d’une stratégie menée de concert avec le groupe Attijariwafa bank. Celle-ci s’appuie sur l’amélioration continue de la plateforme technologique, le développement de la gamme de produits et services et la valorisation des ressources humaines.

- Quels sont les points de force à valoriser les prochaines années dans un secteur bancaire où la concurrence est rude?

- La stratégie s’inscrit dans une logique de développement et de quête continue de niches de croissance. La banque misera sur l’accompagnement à l’international, la qualité de services et l’innovation.
S’agissant du volet international, Attijari bank Tunisie ambitionne d’être parmi les meilleures dans ce domaine. Elle est d’ailleurs outillée pour cela: réorganisation, changement, nouveaux produits et services s’appuyant sur une plateforme technologique performante, développement du réseau, nouveau système d’information…

- Comment se présente aujourd’hui la santé des filiales?

- Toutes les filiales sont saines. Elles gagnent toutes de l’argent. Parmi elles, une se distingue particulièrement, Attijari leasing.

- Attijari leasing revient de loin…

-Absolument. En 2010, elle devrait enregistrer un bénéfice de 10 millions de dinars. C’est un fait marquant de l’exercice.

- Pour Attijari bank Tunisie, quels horizons ouvrirait la convertibilité du dinar annoncée en Tunisie pour 2014 en termes de produits à développer, de montages spécifiques…?

- La convertibilité du dinar ouvrira a fortiori de nouveaux horizons que ce soit en termes d’ingénierie financière, d’accompagnement de grands projets, d’investissements… Ce sera certainement un tournant dans le développement de la place financière tunisienne. Etre adossé à un groupe de la taille d’Attijariwafa bank est un atout qui permettra d’apporter les meilleures solutions dans ce domaine.

- Pour le groupe Attijariwafa bank, le business des filiales en Afrique marche bien. Quid de la filiale de Tunisie?

- La filiale de Tunisie se positionne comme un maillon de la chaîne. M. Mohamed El Kettani, président d’Attijariwafa bank, a rappelé à plusieurs reprises que chaque filiale est considérée comme le centre de l’ensemble du groupe. Chacun opère dans son rayon tout en apportant sa synergie et sa valeur ajoutée.

- Attijari bank Tunisie distribuera enfin ses premiers dividendes à partir de janvier 2012…

- Après la fin de la date de report à nouveau fin 2010, Attijari bank Tunisie distribuera les premiers dividendes relatifs à l’exercice 2011. En effet, tous les reports à nouveau négatifs seront apurés au titre de l’exercice 2011. Par conséquent, les premiers dividendes seront distribués en 2012.

- L’action en Bourse reflète l’évolution des fondamentaux…

- Absolument. Le cours en Bourse qui s’établissait autour de 7 dinars tunisiens en 2006 caracole aujourd’hui à 22,3 dinars tunisiens l’action. Il a été multiplié par trois.


Yousra MAHFOUD

Cookies