PDA

Voir la version complète : Google Space Exploration: Google se lance dans la conquête spatiale


Thirga.ounevdhou
01/04/2006, 10h26
Apres la terre, la lune, puis mars, c’est l’espace ! Google n'en finit plus de s'accroître.

===
Après toutes ses récentes acquisitions et lancements de nouveaux services (voir notre news (http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=2218)), Google se lance maintenant dans la conquête spatiale avec un programme baptisé Google Space Exploration (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2596).

http://img91.imageshack.us/img91/3333/googlespaceexplorationlogo3wo.jpg (http://imageshack.us/)

L'entreprise californienne préparait déjà le terrain depuis plusieurs mois (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=1514), en témoigne l'association signée avec la NASA (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=1499) fin 2005 (voir notre news (http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=1871)). Mme Hake Herring, chargée de communication (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=4201) à Google, l'annonce maintenant clairement: le projet (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=781) spatial sera ambitieux, et le retour sur investissement sera assuré grâce au vaste réseau (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=3799) de communication de l'entreprise et à la publicité (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=4226). Le leader de la recherche (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2892) sur Internet (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=4008) entend bien jouer un rôle primordial dans l'exploration de la planète (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=5832) rouge (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=7264). Pour ce faire, dès 2008 un total (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=7163) de huit sondes spatiales "Google Space Probe" seront envoyées vers Mars.

Quatre d'entre elles seront destinées à cartographier la planète dans une résolution de l'ordre du centimètre (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2488). Les images recueillies permettront de reconstituer de manière très précise la surface (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=5449) de Mars, mais aussi son atmosphère (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=6524) et son sous-sol jusqu'à une centaine de mètres de profondeur grâce à des radars adaptés. S'il existe de l'eau (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=5754) liquide (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=5176) dans le sous-sol de la planète rouge, Google la trouvera.

Les quatre autres sondes transporteront chacune un robot d'exploration de la planète. Ces robots seront tous identiques, autonomes, capables de se mouvoir à grande vitesse (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=1746) (plusieurs dizaines de kilomètres (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2505) par heure), de se réparer eux-mêmes ainsi que leurs congénères. Leur durée de vie sera de plusieurs dizaines d'années, ils seront alimentés à l'aide d'une source radioactive. Ils possèderont des instruments capables de forer le sol jusqu'à une dizaine de mètres et d'analyser des échantillons du sol et de l'atmosphère. Bien entendu, ces robots prendront également des images très détaillées de leur environnement (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=3469). S'il existe de la vie passée ou présente sur Mars, ces robots la découvriront.

http://img93.imageshack.us/img93/8772/googlespaceexplorationsite2yo.jpg (http://imageshack.us/)
Un des premiers sites d'exploration choisis par Google: la plaine (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=5483) Halibut
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)


La cartographie (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2569) régulière de Mars permettra de suivre le déplacement (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=5456) des robots, et bien sur de déterminer leur itinéraire futur. Les images prises par les satellites (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=3955) et les robots permettront surtout de compléter la bibliothèque de connaissance de Google, avec en ligne de mire le développement de Google Mars (voir notre news (http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=2473)). L'accès à ces informations sera gratuit, Google se financera avec la publicité.

Google n'a pas précisé le montant du budget (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=688) du programme. M Cod Plaice, responsable du programme "Google Space Exploration" s'est juste contenté de déclarer: "Le coût du programme Mars Pathfinder (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2768) de la Nasa, qui a permis à un premier robot de se mouvoir librement sur Mars en 1996, à coûté 200 millions de dollars. Ce montant est bien moindre que le budget annuel du club de football Real de Madrid (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2233) en 2006 (432 millions de dollars), et l'inflation ne permet pas de gommer cette différence. Que le public soit conquis par le programme, et nous rentrerons dans nos frais: c'est la même chose que pour un club de football".

Si ce modèle économique est viable, d'autres grandes entreprises pourraient faire de même, sans nécessairement entrer en concurrence directe avec Google: la recherche scientifique (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2892) est sans limite...

- TechnoScience.

Cookies