PDA

Voir la version complète : Mise au point du wali de Laâyoune au quotidien " El Mundo " au sujet de la publication d'information


Maghreb-United
10/12/2010, 18h42
Mise au point du wali de Laâyoune au quotidien " El Mundo " au sujet de la publication d'informations dénuées de tout fondement


Laâyoune, 10/12/10- Le wali de la région de Lâayoune-Boujdour-Sakia El Hamra, M. Khalil Dkhil a adressé une mise au point à "El Mundo" suite à la publication par ce quotidien espagnol d'un article comportant des informations dénuées de tout fondement sur l'inhumation du citoyen marocain Baby Gargar, (Babi Hamadi Buyema), qui a trouvé la mort lors des incidents de Laâyoune.


Dans cette mise au point adressée au directeur de publication d'El Mundo, M. Dkhil souligne que dans l'édition électronique du journal datée du 10 décembre, il est affirmé que "le citoyen marocain Baby Gargar (Babi Hamadi Buyema possédant la nationalité espagnole comme écrit dans votre texte), qui a trouvé la mort lors des événements de Lâayoune, a été inhumé sans l'autorisation de sa famille et sans communiquer l'endroit de son enterrement''.
Le wali relève que le quotidien s'est basé sur les allégations d'une personne résidant dans la ville espagnole d'Alicante, et d'une ligue de défense des droits de l'Homme elle aussi basée en Espagne.
"A aucun moment, votre journal n'a pris la peine, comme le dictent l'éthique et la déontologie ainsi que les règles et principes de base qui régissent le métier de journalisme, de contacter la famille et les proches du défunt qui résident, eux, à Laâyoune, pour s'assurer, avant de les publier, de la véracité de vos propos ", indique-t-on de même source.
Le wali précise qu'en effet, Mme Zahra Aaryouch, veuve et héritière légitime du défunt Baby Gargar avec leurs deux enfants Saad et Aya , a formulé une demande pour l'inhumation de son défunt mari.
" Suite à cette demande, une autorisation d'enterrement a ainsi été délivrée à la famille du défunt par le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Laâyoune ", a ajouté le wali, notant que sur instruction du procureur du Roi près cette juridiction, il a été procédé à l'autopsie de la dépouille de Baby Gargar par des médecins à l'hôpital Moulay El Hassan Ben El Mehdi de Laâyoune.
Et d'affirmer que l'enterrement a eu lieu en présence de la famille et des proches du défunt, ainsi que de nombreux chioukh et membres de sa tribu qui ont déclaré à la presse que leur fils est décédé après avoir été heurté par un véhicule pendant les violences qu'a connues la ville de Laâyoune le 8 novembre dernier.
Dans cette mise au point, M. Dkhil souligne qu'en publiant des informations dénuées de tout fondement, la publication espagnole " a décidé de persévérer dans le mensonge et la désinformation, sans respect ni pour la profession, ni pour ses lecteurs, ni même pour les morts et leurs familles que vous tentez vainement d'impliquer dans d'obscurs objectifs ".
Par conséquent, le wali de la région de Lâayoune-Boujdour-Sakia El Hamra, demande au quotidien El Mundo de publier cette mise au point dans les mêmes conditions en vue de rétablir la vérité".


MAP

Cookies