PDA

Voir la version complète : Pas de panique :Le seuil de fausse monnaie ne dépasse pas les 2%


WOMAN
14/12/2010, 14h01
On parle de millions, voire même de milliards de faux billets de banque en circulation, mais rien d'officiel n'est venu quantifier cette masse monétaire qu'on situe à quelque 2% de la masse monétaire globale. Le vent de panique qui s'est emparé des citoyens a failli susciter une véritable psychose. La circulation de fausse monnaie est-elle une véritable menace pour l'économie algérienne ou un simple effet de baudruche ? Principe selon lequel une hypothèse se transforme en théorie en se gonflant, puis commence à se dégonfler avec l'apparition d'une nouvelle théorie plus consistante. Aux yeux des financiers et banquiers algériens, " le taux de fausse monnaie en circulation est insignifiant, voire même toléré dans d'autres pays ! ".
Cependant, cela incite la Banque d'Algérie à se mettre en cote d'alerte et d'appliquer le plan de vigilance. D'ailleurs, cette institution s'est doté de scanners et autres mesures de protection en aval. Le travail à faire semble beaucoup plus en amont, en adoptant des moyens pour endiguer ce phénomène et préserver le citoyen. Selon certains rapports émanant des services de sécurité, " l'année 2009 a été plus prolifique qu'en 2010 à ce genre de trafic ". D'ailleurs, un député soutient que " le seuil de fausse monnaie ne dépasse guère les 2 % ". Le manque de billets de banque coïncidant avec la période de l'Aïd a été exploité pour expliquer ce manque par la présence de faux billets, ce qui est faux-vrais. Ce qui rassure et récuse l'idée saugrenue de procéder au changement de la monnaie algérienne.
Certes, beaucoup de faux billets continuent à circuler. La masse monétaire en circulation dans l'informel est beaucoup plus supérieure que celle circulant dans le formel. Certaines affirmations font croire que " il y a forcement 2 faux billets sur les cinq paquets de 20.000 dinars en coupures de 1000 dinars ". Cela est aussi favorisé par l'existence à travers certaines wilayas de pas moins de quatre marchés hebdomadaires. En plus du marché de voitures, il y a celui des bestiaux, des vêtements et enfin celui de l'électroménagers.
Une masse d'argent liquide circule librement à ouverture de ces marchés, c'est-à-dire la nuit.
Les trafics de fausse monnaie se font, selon des déclarations d'expertes, selon des méthodes artisanales et ne représentent aucune menace sur l'économie. La seule affaire dont les relents auraient pu avoir de graves répercussions sur l'économie algérienne, semble être l 'affaire du réseau de trafic de fausse monnaie, démantelé , en octobre 2009, à Lyon après la découverte d'une imprimerie dans la capitale du Rhône contenant des centaines de millions de dinars algériens contrefaits suite au vol à main armée de papier fiduciaire algérien en 2006 ainsi que des planches à billets imprimés.

le maghreb

Berberousse
14/12/2010, 14h12
Dans un pays ou des transactions de milliards se font par cash, la panique de fausse monnaie peut etre vue comme bonne nouvelle.

WOMAN
14/12/2010, 14h25
Dans un pays ou des transactions de milliards se font par cash, la panique de fausse monnaie peut etre vue comme bonne nouvelle.

oui berberousse mais d'après BOUKHALFA dès mars prochain, les montants échangés au-delà 500.000 DA devront être effectués obligatoirement par chèques. Cela devrait réduire la tension sur le liquide.

Cookies