PDA

Voir la version complète : Rachid Alami: «Pourquoi ne pas faire de cette rencontre un symbole de fair-play ?»


Pecos
19/12/2010, 08h29
>«Qui a dit que les supporters des 2 pays ne vont pas se déplacer ?» > «Il faut laisser ce match dans son contexte footballistique, il n’y a pas de place à la politique» > «On a toujours été bien reçus en Algérie. Pourquoi pas cette fois ?»

- Comment appréhendez-vous, en tant que responsable de la première instance du football marocain, la rencontre Algérie-Maroc de mars prochain ? - A mon avis, c’est un peu tôt de parler de cette rencontre actuellement, je dirais même que les deux sélectionneurs n’ont pas encore entamé, d’une manière directe, leur préparation pour cette rencontre. Il est trop tôt d’en parler, il reste trois mois, voire plus, pour ce rendez-vous.
- On ne parle pas de la préparation technique de la rencontre, mais plutôt de l’organisation de cette rencontre…
- (Rires.) Si on parle du côté organisationnel, je dirais que cela concerne plutôt les Algériens, car c’est nous qui allons nous déplacer en Algérie pour jouer cette rencontre, ce n’est pas à nous d’organiser une rencontre qui va se jouer dans un autre pays autre que le nôtre !
- On vous pose la question, parce des rumeurs circulent disant que cette rencontre pourrait sortir de son cadre sportif ?
- Absolument pas. Je ne crois pas du tout que cette rencontre sortira de son cadre sportif, ce ne sont pas les traditions des deux pays, il n’y a jamais eu de dépassement entre Algériens et Marocains en football. A mon avis, c’est une rencontre de football sans plus, certes une rencontre presque derby, mais entre deux pays voisins et frères qui partagent les mêmes traditions et les mêmes coutumes. Pourquoi ne pas en faire d’une telle rencontre un symbole de fair-play ?
- On parle même d’interdire aux supporters des deux pays de se déplacer, pour éviter tout éventuel dépassement, qu’en est-il au juste à ce sujet ?
- Non, je vous confirme en tant que responsable à la FRMF qu’il n’y a aucune décision de ce genre. On n’a jamais parlé d’une telle éventualité. Du moins à notre niveau. Maintenant, s’il y a des personnes qui prétendent cela, je dirais que je n’en sais absolument rien, et nous n’avons rien reçu concernant le déplacement des supporters.
- Est-ce que vous n’allez pas, justement, organiser des rencontres avec vos homologues de la fédération algérienne pour l’organisation de cette rencontre ?
- Personnellement, je ne vois pas trop l’utilité de cela, car il n’y a jamais eu de problèmes lors des matchs Algérie-Maroc, que ce soit chez vous en Algérie, ou ici au Maroc. Comme cela était le cas souvent, j’espère qu’on assistera à un spectacle footballistique et non pas à autre chose. Personnellement, je me suis déplacé plusieurs fois avec l’équipe marocaine pour jouer en Algérie et il ne s’est jamais rien passé de méchant. Vous nous avez parfaitement reçus, et ça s’est très bien passé. Nous avons même gagné notre match chez vous, sans qu’il y ait le moindre dépassement. Donc, je ne vois pas pourquoi cela changerait au mois de mars, il n’y a aucune raison pour cela.
- Pour être direct, si on vous disait qu’il y aura des gens qui vont confondre entre politique et football, que répondriez-vous ?
- A mon avis, vous-même vous me parlez en tant que responsable du football pas d’autre chose, donc laissons la politique de côté. Pour nous, il n’a jamais été question de politiser un match de football. Il faut laisser les choses dans leur contexte. Je suis sûr que ça ne serait pas le dernier match entre l’Algérie et le Maroc, comme il y en a eu je ne sais combien par le passé. Vous nous avez battus ici au Maroc, nous vous avons battus en Algérie, tout se passera très bien que ce soit avant, pendant ou après le match.
- Cette fois, il s’agit d’une rencontre importante pour les deux sélections…
- Certes, une rencontre importante, mais elle n’est pas décisive. Ce n’est pas le dernier match de ce tour, il en restera d’autres pour la suite. En plus, il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas que le premier qui passe, il y aura également le meilleur deuxième. Qui vous dit que ce meilleur deuxième ne sera pas parmi les équipes de notre groupe ? Tout cela pour vous dire que les choses ne sont pas aussi restreintes sur cette rencontre.
- Il ne faut pas oublier que les supporters pourraient ce jour-là…
- (Il nous coupe). Non, je ne crois pas à cela, c’est normal, les supporters de chaque équipe souhaitent que ce soit leur équipe qui gagne, mais comme je vous l’explique, il n’y aura pas de dépassement.

- Quel est votre vision personnelle sur cette rencontre ?
- Je dirais que c’est une rencontre ordinaire, il y aura une rivalité sur le terrain, pas plus, l’équipe d’Algérie nous a montré, plusieurs fois, que c’est une équipe d’un niveau important. Ces derniers temps, elle passe peut-être par une phase difficile, comme c’est le cas aussi pour notre équipe, mais cela ne remet pas en cause le niveau de l’équipe d’Algérie, elle renferme de très bons joueurs de renommée mondiale.
Competition

tenebre
19/12/2010, 11h44
- Est-ce que vous n’allez pas, justement, organiser des rencontres avec vos homologues de la fédération algérienne pour l’organisation de cette rencontre ?
- Personnellement, je ne vois pas trop l’utilité de cela, car il n’y a jamais eu de problèmes lors des matchs Algérie-Maroc, que ce soit chez vous en Algérie, ou ici au Maroc. Comme cela était le cas souvent, j’espère qu’on assistera à un spectacle footballistique et non pas à autre chose. Personnellement, je me suis déplacé plusieurs fois avec l’équipe marocaine pour jouer en Algérie et il ne s’est jamais rien passé de méchant. Vous nous avez parfaitement reçus, et ça s’est très bien passé. Nous avons même gagné notre match chez vous, sans qu’il y ait le moindre dépassement. Donc, je ne vois pas pourquoi cela changerait au mois de mars, il n’y a aucune raison pour cela.
- Pour être direct, si on vous disait qu’il y aura des gens qui vont confondre entre politique et football, que répondriez-vous ?
- A mon avis, vous-même vous me parlez en tant que responsable du football pas d’autre chose, donc laissons la politique de côté. Pour nous, il n’a jamais été question de politiser un match de football. Il faut laisser les choses dans leur contexte. Je suis sûr que ça ne serait pas le dernier match entre l’Algérie et le Maroc, comme il y en a eu je ne sais combien par le passé. Vous nous avez battus ici au Maroc, nous vous avons battus en Algérie, tout se passera très bien que ce soit avant, pendant ou après le match.

purée !! certains journalistes veulent vraiment que sa soit un remake comme avec l'Egypte !!
ils veulent à tout prit que ce match soit une espèce de confrontation brutale où on mêlerait politique et chauvinisme à la con !!

en tout cas ! le membre de la FRMF lui a bien répondu et lui a calmé ses ardeurs !!

Lblaya
19/12/2010, 13h54
J'ai l'impression que la presse algerienne veux creer des hostilités autour de ce match.
Ils ne parlent que d'incidents, aucun message de fraternité.
Ils veulent chauffer les esprit pour essayer de s'assurer un succés a domicile. :rolleyes:

ahmed67
19/12/2010, 13h59
Bahs c'est juste de la pression ? Le maroc n'est pas l'egypte moi je retiens surtout les images de marocains fêtant la victoire algérienne comme si c'etait la leurs et le peuple algérien n'oubliera pas cela ? Place au jeu ? La politique on s'en fout dans le sport

overclocker
19/12/2010, 14h52
les deux premiers passent....donc visons les deux premières places....c'est simple non?

Lblaya
19/12/2010, 16h51
Non dans notre groupe ca sera 1 seul malheuresement.

Cookies