PDA

Voir la version complète : L’Algérie veut exporter la pomme de terre


Yakouren
21/12/2010, 14h07
L’Algérie veut exporter la pomme de terre

Il semble que l’opération d’exportation de la pomme de terre algérienne vers le marché communautaire est imminente. C’est en tous cas l’écho qu’on nous avons du côté du ministère de l’Agriculture qui fait savoir que «le dossier de l’exportation de la pomme de terre produite localement vers le marché européen est en phase finale.


Jusqu’à l’heure, tous les problèmes liés à la logistique sont résolus ; il reste seulement quelques procédures administratives et douanières à régler pour envoyer les premières quantités à destination d’acquéreurs anglais et hollandais», confirme notre source. Sur ce sujet, nous apprenons que le département de l’Agriculture est intervenu auprès des services concernés pour débloquer la situation au niveau des opérateurs privés. En effet, l’Algérie qui a assuré une bonne production en 2009 et parvenue à une «surproduction en 2010», selon les propos même de Rachid Benaïssa.

D’une production de 20 millions de quintaux en 2008, puis de 25 millions en 2009, la production de la pomme de terre en 2010 est évaluée à 30 millions de quintaux et à 200 000 tonnes pour les semences. Sur cette lancée, l’Algérie envisage d’atteindre un objectif de 40 millions de quintaux à l’horizon 2014. Mais devant ces transactions internationales, les pouvoirs publics n’arrivent toujours pas à stabiliser les prix malgré le dispositif du système de régulation des produits agricoles de large consommation (Syrpalac) mis en place par le ministère de l’Agriculture.

Ainsi, les consommateurs n’arrivent pas à comprendre comment on se tourne vers l’export alors que les besoins du marché local ne sont pas satisfaits. En réalité, ce n’est pas le produit qui fait défaut, puisque la production ne cesse d’être revue à la hausse, mais c’est plutôt la spéculation qui fait rage. Ainsi, le consommateur assiste impuissant à des flambées du tubercule qui passe parfois en l’espace de moins d’une semaine de 25 à 70 DA. «Les capacités de stockage de l’Algérie sont en mesure de satisfaire la demande locale et d’approvisionner le marché international par ce produit», avait soutenu le ministre.

Par contre, on explique que l’opération d’exportation d’un produit agricole de quelque nature qu’il soit est une affaire typiquement commerciale et qu’elle est du ressort du secteur privé même si l’Etat intervient pour faciliter l’opération. A peine annoncée, cette opération d’exportation de la pomme de terre est déjà qualifiée par «les mauvaises langues» de démarche qui vise plus à faire un effet de poudre aux yeux plutôt qu’à constituer une transaction commerciale au vrai sens du terme.

Pour ce, un parallèle est vite fait avec l’action d’exportation d’infimes quantités d’orge vers la Tunisie ; au moment où dans la même période le pays a continué d’importer du blé tendre pour en faire de la farine panifiable. Acte à connotation politique ou purement économique, le fait qu’un produit agricole élaboré en Algérie trouve des preneurs européens malgré les exigences de l’UE, est déjà un acquis en soit, selon la version du ministère.

Hafid Mesbah

Le Soir d'Algerie.

samarkand777
21/12/2010, 14h41
on a eu de tres bons resultatsconcernant la production de pommes de terres.3 millions de tonnes ca commence vraiment a compter.on est dans les plus gros producteurs du monde.et si on arrive a 4 millions de tonnes on pourra exporter en quantités appréciables.

mais comme toujours notre probleme vient de l'administration rigide.qui complique tout.une administration d'un autre âge.
une denrée périssable ca a besoin de rapidité,et ce mot est inconnu chez nous.
le probleme des deglet nour est encore dans toutes les têtes.
et c'est rare de trouver des bonnes dattes algeriennes en france par ex.elles sont dures, pas bonnes.
le couloir vert on l'abandonne sans raison, comme d'hab la boulitik de l'a peu prés.un pas en avant 2 en arriere.

zmigri
21/12/2010, 16h48
on a eu de tres bons resultatsconcernant la production de pommes de terres.3 millions de tonnes ca commence vraiment a compter.on est dans les plus gros producteurs du monde.et si on arrive a 4 millions de tonnes on pourra exporter en quantités appréciables.

j'ai lu il ya qq temps que l'algerie est classée 2ème en afrique pour la production aprs l'égypte et avant l'afrique du sud. Par contre pour les rendements c'est l'afrique du sud qui est en tete parce que elle obtient sa production sur de faibles surfaces.
On peut comprendre que la production égyptienne suffit à peine pour une pop de 80 millions d'habitants, alors que l'algérie s'explique par la mode du french friese qui est explique une surconsommation mais loin derrière les européens et surtout les belges chmpions du monde.

samarkand777
21/12/2010, 16h57
oui on est 2 eme en afrique et dans le monde arabe apres l'agypte.

mais malgré la surproduction les prix n'ont pas suivi.

ca devrait couter 20/30 dinars le kg mais jamais 70 ! c'est plus cher qu'en france malgré un salaire 10 fois moindre.
la mafia y est pour qq chose.des pris trop bas ils n'en veulent pas.ils sont meme prets a bruler une partie de leur production pour faire monter les prix ces voyoux !
l'etat tout puissant concernant les libertés n'est pas capable de lutter contre ces mafieux qui nous font tant de mal.

Yakouren
22/12/2010, 01h20
ca devrait couter 20/30 dinars le kg mais jamais 70 ! c'est plus cher qu'en france malgré un salaire 10 fois moindre.
la mafia y est pour qq chose.des pris trop bas ils n'en veulent pas.ils sont meme prets a bruler une partie de leur production pour faire monter les prix ces voyoux !
l'etat tout puissant concernant les libertés n'est pas capable de lutter contre ces mafieux qui nous font tant de mal.

En Algerie, le paysan producteur de pomme de terre gagne 10 fois le salaire d'un medecin, en France le medecin gagne 10 fois plus que le producteur de Pomme de terre!!

Les agriculteurs sont très très riches en Algerie....même si cela ne se voit et qu'ils s'habillent comme des clochards!!!

ce qui est un paradoxe car partout dans le monde, les paysans sont modestes voir pauvres, chez nous, le nombre d'agriculteurs a considérablement baissé, et ceux qui ont continué à travailler la terre se sont enrichis et dorment sur des milliards.

Il n'y a pas de paysan pauvre en Algerie.

Karim28
22/12/2010, 02h24
Exporter des produits agricoles n'a pas trop de sens pour l'Algerie.
On ne sait pas quoi faire de nos devises.
A moins qu'il y est une importante surproduction. Dans le cas contraire il vaut mieux laisser pour le marché locale.
Certains pays taxent meme les exportations agricoles pour assurer un prix acceptable pour le marché local.

forgetgo
22/12/2010, 11h55
On ne sait pas quoi faire de nos devises.


Bonjour, On à affaire à des denrée pérrissables, tu préférerai qu'on nourrisse le bétail avec ?

on aurrais une industrie agroalimentaire déveloopé on pourrait la transformer en purée ou frites congelés pour donner de la plus value au produit, mais à l'etat brute faible valeur ajouté.

Bou3mama
22/12/2010, 20h38
Bonjour, On à affaire à des denrée pérrissables, tu préférerai qu'on nourrisse le bétail avec ?
et pq pas changer d'agriculture et viser celle à plus haute valeur ajoutée... quand à la pomme de terre, tous le monde sait en faire... c'est la gachie d'une surface agricole déjà limitée en Algérie!!!

aborigene
22/12/2010, 20h50
et pq pas changer d'agriculture et viser celle à plus haute valeur ajoutée... quand à la pomme de terre, tous le monde sait en faire... c'est la gachie d'une surface agricole déjà limitée en Algérie!!!

Commençons déja par bien produire la pomme de terre ensuite visons la plus value.
Ne pas oublier que quelques années auparavant les navires arrivaient plein de batata dans nos ports et c'était la pénurie...
Grandissons bechouia

Abo,

rodmaroc
22/12/2010, 21h58
Il me semble que l'UE est le premier producteur mondial de pommes de terre....Je ne comprend pas trop pourquoi il en importerait !!!!!!

Cookies