PDA

Voir la version complète : Maroc : Les dépenses de compensation en hausse de 144%


Tems
23/12/2010, 01h50
Les dépenses de compensation en hausse de 144%

Les dépenses de compensation ont atteint 20 milliards de DH à fin septembre 2010, contre 8,2 milliards à la même période de 2009 ; soit une augmentation de…144 %.
En cause, la hausse des cours mondiaux des matières premières, particulièrement les produits pétroliers. A ce rythme, le déficit budgétaire, prévu à 4 % à la fin de l’exercice, risque d’aller au-delà…

la vie eco

nacer-eddine06
23/12/2010, 01h56
tzagat aalikoum

en 2011
le petrole va finir a 105 usd

Tems
23/12/2010, 01h59
ont pourra toujours compté sur vous pour nous faire un prix d'amis ??

mkhantre
23/12/2010, 02h07
ont pourra toujours compté sur vous pour nous faire un prix d'amis ??


Un prix d'ennemi tu veux dire ?

Heureusement y'a des pays civilisés comme l'Arabie Saoudite :D et d'autres pays du Golf .

amicalement
23/12/2010, 08h44
Heureusement y'a des pays civilisés comme l'Arabie Saoudite :D et d'autres pays du Golf .

ah bon. :mrgreen:

yekhi 3akilia nta3a tlalba yekhi.

Pecos
23/12/2010, 09h06
Heureusement y'a des pays civilisés comme l'Arabie Saoudite :D et d'autres pays du Golf .

les dons toujours les dons !!

overclocker
23/12/2010, 09h21
tzagat aalikoum

dir rabbi f khatrek....des fois je me demande, est ce que tu veux le malheur pour le makhzen ou pour tout les marocains....?

jawzia
23/12/2010, 13h22
Maroc : Les dépenses de compensation en hausse de 144%
Au fait, qu'est ce qu'elle compense exactement (à part les hydrocarbures) ?

overclocker
23/12/2010, 13h26
farine, huile, sucre..pain....

jawzia
23/12/2010, 13h28
farine, huile, sucre..pain....
Merci Over ! Si quelqu'un a un lien qui traite du détail des produits compensés ... Thanks !

Black
23/12/2010, 13h45
Merci Over ! Si quelqu'un a un lien qui traite du détail des produits compensés ... Thanks !

Jawzia pour un googleur comme toi ca doit pas être difficile de trouver une telle info sur le Maroc.

jawzia
23/12/2010, 13h55
Jawzia pour un googleur comme toi ca doit pas être difficile de trouver une telle info sur le Maroc.
Tu n'as rien donc ! Merci quand même !

SLOUGI
23/12/2010, 14h09
Très sincèrement je ne suis pas vraiment pour ce genre de caisse de compensation. Je préfère que le budget qui lui est alloué soit utilisé pour aider directement les familles qui en ont réellement besoin par le biais d'allocations conditionnées aux ressources.

Avec le système actuel, tout le monde en profite quels que soient ses revenus. En outre, les plus riches en profitent proportionnellement plus car ce sont qui consomment le plus.

jawzia
24/12/2010, 18h44
Un déficit budgétaire de 25 milliards de DH
»Maroc-Biz » Publié le 20-12-2010 »


Le budget de l'Etat est mis à rude épreuve par les dépenses de compensation qui ont progressé de 135,6% à fin octobre, se chiffrant à 23 MMDH.

En attendant la réforme de la Caisse de compensation, qui n'est toujours pas au rendez-vous malgré toutes les bonnes intentions qui ont été annoncées à ce sujet, les finances publiques continuent à être mises à rude épreuve, chaque exercice, par l'épineux problème des dépenses liées à ce poste budgétaire. Surtout que ces dépenses dépendent des fluctuations des prix de certains produits comme le pétrole sur le marché international. Ce qui se traduit, en cas de leur renchérissement, par un déficit budgétaire débridé, comme c'est le cas cette année, puisqu'à deux mois avant la clôture de l'exercice budgétaire 2010, les finances publiques ont enregistré un déficit budgétaire de 25,2 milliards de DH, après un léger excédent de 760 millions de DH à fin octobre 2009.

Les dépenses liées à la compensation restent ainsi le plus important poste budgétaire à échapper au contrôle, alors que les autres postes sont plutôt maîtrisés. En fait, d'après le ministère des Finances, à fin octobre 2010, les finances publiques ont été globalement en ligne avec les prévisions initiales de la loi de Finances, hormis les dépenses de compensation qui ont déjà dépassé les prévisions initiales, en lien avec un contexte international marqué par un prix moyen du baril de pétrole sur le marché international supérieur à l'hypothèse retenue lors de la préparation de la loi de Finances.

En fait, les dépenses de compensation ont progressé de 135,6% par rapport à la même période de l'année dernière, atteignant près de 23 milliards de DH à fin octobre 2010, à cause de la hausse des prix du pétrole par rapport à l'année dernière. Le taux d'exécution des dépenses prévues initialement au titre de la compensation à fin octobre est de 164,1%.

Autre indicateur important: les dépenses d'investissement du budget de l'Etat ont été réalisées à hauteur de 75,4%, selon la Direction des études et des prévisions financières. Elles ont totalisé 34,8 milliards de DH à fin octobre 2010, après un montant de 35,1 milliards de DH au titre de la même période de l'année 2009, soit une légère baisse de 0,8%. Globalement, au terme des dix premiers mois de 2010, le taux de réalisation des recettes fiscales s'est établi à 85,9% et les recettes non fiscales hors privatisation ont été exécutées à hauteur de 92,5%, alors que le taux d'exécution des dépenses ordinaires a atteint 85,8%.

Cette évolution des recettes et des dépenses ordinaires, à fin octobre 2010, s'est traduite par un solde ordinaire de 8,1 milliards de DH après 25,4 milliards à fin octobre 2009, couvrant ainsi 23,2% des dépenses d'investissement, selon la même source. Le solde des Comptes spéciaux du Trésor (hors fonds de soutien des prix et fonds ''spécial routier'') est positif de 1,5 milliard de DH.
Compte tenu de l'augmentation du stock des arriérés de paiement de 4,1 milliards de DH par rapport à fin décembre 2009, le Trésor a dégagé un besoin de financement de 21,1 milliards de DH à fin octobre 2010 contre un excédent de 4,1 milliards de DH à fin octobre 2009, selon la DEPF. Dans le détail, l'on note une réalisation de 93% des impôts indirects prévus dans la loi de Finances, 78% des recettes des impôts directs suite à la concrétisation de 76,4% des prévisions des recettes de l'IS et de 81,4% des recettes de l'IR. De même, on a réalisé 96,9% des prévisions initiales des droits de douane et 83,4% des prévisions au titre des droits d'enregistrement et de timbre.

S'agissant des recettes non fiscales hors privatisation, la DEPF relève une concrétisation de 78,4% des recettes de monopoles et de 125,7% des autres recettes non fiscales.

Le prolétaire
24/12/2010, 22h25
Je comprends pas qu'il y a toujours cette caisse de compensation pour le Diesel ! c'est une abération quand on sait qu'au MAroc n'a pas une voiture qui veux

Cookies