PDA

Voir la version complète : Trois détenus d'opinion sahraouis en grève de la faim à partir de mardi


Vollens
12/01/2011, 00h24
Trois détenus d'opinion sahraouis en grève de la faim à partir de mardi



Casablanca, 10/01/2011Les détenus d'opinion sahraouis dans la prison Oukacha de Casablanca, Ali Salem Tamek, Ibrahim Dahane et Hamadi Naceri, ont décidé d'entamer une grève de la faim d'avertissement de 48h à partir de mardi en signe de protestation contre les mauvaises conditions dans lesquelles s'est déroulé leur procès, a-t-on appris de source judiciaire sahraouie.

Les trois détenus ont affirmé que cette grève a été décidée en raison des conditions extraordinaires dans lesquelles s'est déroulé leur procès. Ils ont précisé que les services de renseignement marocains ont empêché leurs familles d'assister aux procès et mobilisé un groupe de citoyens marocains et les avocats pour manifester devant et dans la salle d'audience scandant des slogans qu'ils ont qualifié de "racistes".

Les détenus se sont soulevés contre ces comportements "encouragés par le parquet général et la présidence de l'audience" et contre les positions hostiles de certains avocats marocains qui sont en contradiction avec la loi et le droit à la liberté d'expression et d'opinion, insistant sur le soutien des associations des droits de l'homme, des observateurs, des journalistes et des avocats internationaux.

Les détenus ont demandé le respect des conditions d'un procès juste, l'amélioration de leur situation carcérale et le recouvrement des droits dont ils ont été dessaisis.

Cette grève est la première du genre déclenchée par les trois détenus d'opinion sahraouis après leur transfèrement le 4 novembre dernier de la prison de Salé à Rabat à celle de Oukacha à Casablanca, le tribunal militaire ayant été déclaré incompétent et les dossiers des détenus transmis au tribunal de première instance à Ain Sbaâ (Maroc).

SPS

auscasa
12/01/2011, 00h26
quand on a 1000 detenu politique qu'on a arreter on une semaine, comment on peut critiquer le maroc sur la detention de 3 harki qui travaillent pour l'enemis.

vraiment les journalistes algerien me font rire. :mrgreen::72:

houari16
12/01/2011, 00h33
@auscasa
Un peu de bon sens !
Ne compare pas l incomparable , des casseurs algériens avec des combattants de la liberté ( SO occupé par le Maroc )

Cookies