PDA

Voir la version complète : Une diversion nommée Mokhtar Ben Mokhtar


Yakouren
13/01/2011, 23h59
MORT DES DEUX OTAGES FRANÇAIS AU SAHEL

Une diversion nommée Mokhtar Ben Mokhtar

L’enquête sur l’assaut n’a pas encore déterminé les circonstances exactes de la mort des deux ressortissants, il pourrait tout simplement s’agir d’une bavure.

Un médiateur malien basé dans le nord du Mali, vient d’accuser ouvertement Mokhtar Ben Mokhtar d’être le commanditaire du rapt des deux ressortissants français à Niamey, retrouvés morts après un raid de soldats français en collaboration avec l’armée nigérienne. Alors que l’enquête sur l’assaut n’a pas encore déterminé les circonstances exactes ayant provoqué la mort des deux ressortissants, car il pourrait tout simplement s’agir d’une bavure, le Mali monte au créneau pour désigner un coupable.

Et il semble bien qu’une source nigérienne, impliquée par le passé dans une affaire de libération d’otages européens, aurait confirmé à l’AFP cette accusation. Des sources très bien informées et très au fait du contexte sécuritaire au Sahel confient, cependant, être en possession d’autres renseignements, faisant état que ce sont des intermédiaires travaillant pour le compte d’Al Qaîda au Maghreb islamique qui sont à l’origine du dernier kidnapping ayant couté la vie aux deux jeunes français. Il s’agit, selon ses mêmes sources, de Mohamed Iblègh et Ammar Ag Amnukel, deux contrebandiers notoires, originaires du Niger et du Mali.

Ce sont ceux-là mêmes qui avaient enlevé Pierre Calmatte et Michel Germaneau et les mêmes qui ont enlevé les sept otages à Arlit au nord du Niger dont cinq ressortissants français. Nos sources ont la quasi-certitude que Mokhtar Ben Mokhtar ne prendra jamais le risque d’opérer sur le territoire nigérien du fait qu’il a été chassé par les Touareg de ce pays entre 1993 et 1995, et il se trouve, actuellement, dans une région entre le Mali et la Mauritanie.

Pour nos sources, le Mali veut, à tout prix, impliquer Mokhtar Ben Mokhtar pour compromettre son éventuelle reddition, et surtout satisfaire la Mauritanie qui fait de la sous-traitance pour le Maroc, fournisseur par excellence de véhicules tout-terrain aux réseaux criminels qui activent au Sahel, selon nos sources. Dans ce même contexte, le ministre nigérien de l’Intérieur avait affirmé, mercredi dernier, ne détenir aucun terroriste membre présumé d’Al Qaîda impliqué dans l’enlèvement perpétré à Niamey.

Ces propos vont contredire les affirmations du Premier ministre français selon lesquelles les ravisseurs ont été arrêtés et actuellement interrogés à Niamey. Trop de confusions autour de ce rapt et de la mort des deux otages et trop de zones d’ombre entourent cette affaire.

On parle aussi d’une exécution par balle, de corps calcinés, de mains attachées, mais aussi de la prise pour cible d’un véhicule tout-terrain dans lequel étaient les ravisseurs et certainement les otages, par un hélicoptère de combat français. Les deux otages ne seraient-ils pas morts lors des tirs depuis cet hélicoptère? Ce qui est sûr, pour nos sources, c’est que Abou Zeid est derrière cette opération de kidnapping, cela ne fait aucun doute et vouloir impliquer Mokhtar Ben Mokhtar est une diversion.

Ikram GHIOUA

Cookies