PDA

Voir la version complète : Droit en matiere de relations maritales en islam


Page : [1] 2

QUIRIQUIPLEURE
19/01/2011, 23h44
Salam alaykum et qu'Allah vous récompense pour votre aide, merci


J'ai un grand besoin des lumières des internautes. C'est un peu long pardonnez-moi mais vous me conseillerez mieux si vous savez la situation :

Voilà ma situation : Mon mari, lors de notre visite (2 mois) chez ses parents, a fait toutes les manières du (erreur :talak) ZARABA sans que je le sache à l'époque (4 ans de mariage en tout) et je comprenais pas ce qui se passait. Alors que c'est moi qui avait plutot a redire de son comportement. Je viens à peine de le comprendre 2 ans après.
J'ai consenti à me marier avec lui car il est musulman et que je voulais pratiquer. J'ai découvert que au fil du temps qu'il a le defaut du regard envers les femmes dans la rue. Enceinte, il m'a délaissée, rentrait tard, me donnant le minimum vital d'amour pour me garder.
Après l'accouchement, notre enfant avait à peine 3 mois, il me dit qu'il voudrait une seconde femme. Je fais des recherches, je pensais que la polygamie était comme une fable, une histoire qui relève de la mythologie. Je vous fais sourire, c'est un peu exprès, mais c'est vrai : j'apprenais au fur et a mesure. J'appris donc que c'était un droit de l'homme mais qu'il fallait que la femme s'y oppose dès le contrat de mariage hallal. Puis devant mon refus, il m'as dit que ce ne serait pas étonnant qu'il me trompe du fait que je n'accède pas à sa demande (2 ans seulement après notre mariage).
A chaque fois que je lui demande qu'on pratique, il ne veut pas et je fais la prière seule..3 mois puis je l'interromps puis je reprends ect...1 an plus tard, il me trompe pendant presque 1 an. Je l'ai découvert, en tout cas cette fois -ci. L'enfant a donc 2ans 1/2. Au début qu'il me trompait, il m'a dit 1x je crois : tu es divorcée. Ce n'est pas que je pardonne mais je suis toujours avec lui et les rapports sont devenus conflictuels car au bout de six mois quand je l'ai découvert, il m'a dit ce n'était qu'une fois, mais en fait il a continué et meme quand j'étais sure, il l'a vue encore pendant quelques mois. Mais après 10 ans sans salat, je pense que peut être mon devoirs est de comprendre qu'il est cerné par les passions embellies par shaytan et que l'adultere zina est la conséquence d'un manque de rapprochement envers Allah et je suis traditionelle et pour le bien de la famille, je demande qu'Allah lui pardonne (moi je sais pas encore si j'arriverai) mais...le maintient du mariage c'est mieux à mon avis...
J'ai lu que lorsque Allah laisse une maladie du coeur telle que celle-ci, c'est qu'il est en colère contre lui pour qu'il revienne à lui et pratique la salat ect...Il voulait partir, je l'en ai empeche mais sans etre a l'aise avec le fait de faire comme si de rien n'etait. Aujourd'jui nous avons trouve un semblant de solution : on vit ensemble, plus de partage du meme lit, et il revient en me disant on va faire talak et on se touche plus et dans 4 mois et 10 jours ou 3 mois, on verra si on reste ensemble.
Tout ca me dérange, et je n'ai emis qu'une seule condition pour qu'il vive ce "talak" sous notre toit, c'est qu'il se mette a la priere immediatement sur le champs, il le fait depuis deux jours, c ma seule condition et c'est à cette seule condition que je reconsidererais les choses car une femme qui partage la vie d'une personne adultère est considérée malsaine en islam, et dans la morale. Il s'est mis illicite pour moi, et il est en train de me mettre illicite pour lui j'ai l'impression. Je ne sais plus, il dit qu'il a demandé conseil, pourtant il connait vraiment la religion. Il dit qu'il veut éviter le divorce car il ne supporterait pas que je doive me marier à un autre. J'espère en Dieu qu'il revienne à Lui ainsi peut être tout peut s'arranger et les mauvais comportements changer du tout au tout. Et le pardon doit être vraiment un cadeau mais que pour la personne qui se repend sincèrement.
Il ne veut pas que j'en avertisse ses parents, ni un imam, ni mon temoin de halal.
Que faire?

Question : Comment, même si c'est l'homme qui a l'avantage ou la responsabilité du choix du talak, il n'y a rien de prévu pour la femme qui veut que la faute soit entendue, avec une periode d'observance chaste ou les liens familiaux sont conservés, et ou l'homme a la possibilité de se repentir?
Voyez-vous d'autres choses que je n'ai pas evoques et qui me seraient utiles? Et ce que vous en pensez

Si vous conaissez ce sujet, aidez-moi, car si celà ne marchait pas malgrè mon espoir, en ce cas, le cas de talak s'applique-t-il bien à notre situation puisque le talak a priori est demandé par l'homme quand sa femme ne lui semble pas remplir les conditions à une union sereine, hors la c'est le contraire, et le choix de cette option me discrédite aux yeux des proches alors que ...je garde le secret sur ses agissements.
il m'apparait étrange qu'il n'y ait pas une réponse, soit dans le Coran soit des les hadiths ou chez les savants qui suivent la sunnah, qui prévoit ce cas???

absent
20/01/2011, 09h00
Bonjour,

Tout d'abord c'est un sujet difficile, car tu demandes des réponses, mais je pense que personne ne voudrait s'aventurer à te conseiller de rester ou de divorcer, aussi bon ou mauvais soit cet homme.

Question : Comment, même si c'est l'homme qui a l'avantage ou la responsabilité du choix du talak, il n'y a rien de prévu pour la femme qui veut que la faute soit entendue, avec une periode d'observance chaste ou les liens familiaux sont conservés, et ou l'homme a la possibilité de se repentir?

La période à attendre de 4 mois et 10 jours, est dû au fait que la femme peut être enceinte, et qu'il faut 3 cycles au moins pour qu'elle soit considérée comme "purifiée" et donc qu'elle peut épouser un autre homme, car tout est là, le divorce autorise le remariage.
Cette période n'existe pas, car l'homme n'a pas de cycle.
Tu as l'air de ne pas savoir, que la femme aussi peut divorcer en Islam mais dans les cas où le juge musulman peut lui donner raison, c'est à dire si le mari l'a trompé (ce qui est le cas apparemment) ou si il ne prie pas ou si il l'a frappé au visage, ou si il ne rentre pas dormir chez lui pendant une certaine durée, etc...il y a pleins de possibilités.
Donc tu as la possibilité de divorcer, et si tu veux lui donner une chance, si tu veux préserver la famille et qu'il se repente en même temps, tu dois le convaincre (toi ou d'autres) pendant que vous êtes mariés, donc soit durant la période d'attente si c'est lui qui divorce, soit avant de réclamer le divorce si c'est toi qui le fait.
Normalement le coran a définit des étapes de réconciliation avant le divorce, et ça commence dans le secret du couple (en parler entre eux), et si la réconciliation dans le couple ne marche pas, alors elle doit être faite par une personne que tu désignes en ton nom et une personne qu'il désigne en son nom qui en parle et voit si c'est encore possible, c'est l'ultime chance avant ce divorce. Dieu dit que si les deux partenaires ont vraiment envie, alors Il facilitera leur retour. Tu m'as l'air d'avoir envie, mais la façon avec laquelle tu racontes l'histoire me laisse penser qu'il n'a pas envie, alors c'est ça mes questions:
Voyez-vous d'autres choses que je n'ai pas evoques et qui me seraient utiles?
-demande lui si il veut encore essayer de sauver la famille, ou si il veut juste changer d'épouse?
-Il t'a parlé de divorce dès que tu lui as refusé une deuxième épouse? ou après que tu as su qu'il te trompait?
-que pense t-il de l'enfant? t'a t-il parlé de ce qu'il veut pour lui ou elle?
-comment cela se fait il qu'il ne prie pas pendant 10 ans, y compris pendant les 4 ans de mariage si j'ai bien compris, mais que pour divorcer il se mets à prier, ne veut-il pas que les gens le sache?
-tu dis qu'il connait la religion, comment? il l'a étudié ou il se renseigne chez des gens?
-Tu avais envie d'apprendre la religion avant de le connaitre ou c'est lui qui t'a donné l'exemple ?

Allah Yssebrak

momo.05
20/01/2011, 10h01
piouuuuuuuuuuu.............a mes yeux tu sais ,allah n'a rien a voir la dedans............:confused:ton mec aime aller voir ailleurs et te prend pour une andouille.:confused:..........serait temps que tu penses a toi.........

Space
20/01/2011, 11h03
je me demande comment tu fais pour le supporter encore !

Harrachi78
20/01/2011, 12h32
Si ce que tu raconte là est vrai, je pense que le monsieur accumule assez de griefs sérieux et de manquements à ses obligations de chef de famille musulman pour être expusable du jeu.

Reste à savoir ce que toi tu veux vraiment.

NB : Sans vouloir te vexer, se tromper aussi grand sur les caractéristique d'un homme avant de l'épouser relève plus d'un manque de sicèrnement de ta part que d'un quelconque changement dans son comportement.

QUIRIQUIPLEURE
20/01/2011, 12h48
Salam alaykum,

Un grand merci de m'aider à y voir plus clair dans cette situation.
En effet, moi non plus, je ne dis pas qu'il est bon ou mauvais, il a beaucoup de qualités aussi, ce sont certains actes qui rendent la vie difficile c tout.

Une précision, je me suis trompée hier sur le terme talak, lorsque l'on etait chez ses parents, il a montré que nous étions en période de zaraba "zaraba al-dahru baynanâ", et je me demandais pourquoi il agissait ainsi alors qu'avant de venir, il était proche.

Je lui demande s'il a des griefs à mon égard et je l'encourage à les exprimer, car les je t'aime/je te quitte ou te quitterai met mes nerfs à rude épreuve (avant même la tromperie). J'expose mes tords en toute honnêteté : difficulté à maitriser ma colère, qui ressort par le fait de vouloir analyser ce qu'il fait ou ce qu'il dit et je comprends que ce comportement est enervant pour lui. Il me dit m'avoir trompé car il ne supporte pas que je remette en cause certain de ses comportements (regarder,être sur messagerie à minuit 40 alors que j'étais enceinte de 8mois 1/2 et j'ai du appeler une ambulance car j'avais 19.6 de tension et qu'il m'ont gardé à l'hopital pour provoquer l'accouchement car ça devenait problématique, ...) : lui: tu crois toujours q quand je suis pas joignable ça veut dire q je t'ai surement trompée. moi: je dis seulement que je me sens submergée par l'angoisse d'être seule et sans nouvelles dans un moment pareil et que celà est déjà bien suffisant comme grief pour aller mal. Lui: tu connais pas les hommes, nous sommes tous comme ça et tu nous conduit droit au divorce, si tu continue comme ça je vais partir!

Pour répondre à tes diverses questions :

J'ai lu beaucoup sur l'islam (en quelque sorte , la philosophie ou l'ideologie de l'islam al ghazali -400 avant l hegire-...) avant le mariage et de le connaitre. Et pour une convertie, le declic se fait soit de suite soit après un long temps d'impregnation, ce qui a été mon cas. J'avais 2 personnes qui s'interessaient à moi et je cherchais à me marier, lui et un non musulman. Lui me proposait le mariage, de ce qui est conforme à ce que j'ai appris, l'autre qui voulait une union serieuse mais ne parlait pas de mariage (tabou chez la plupart des français). Je me parlais a moi meme, me demandant à qui donner l'accord car je ne conaissais ni suffisament l'un ni l'autre. J'ai opté dans ce cas de figure pour le musulman, sachant que je voulais pratiquer, que j'avais fait la profession de foi déjà et que si je voulais que la pratique fasse partie de ma vie, un musulman m'en rapprocherait mieux que quiconque.

Pour ce qui est du fait qu'il n'a pas pratiqué depuis 10 ans, il l'a fait durant notre mariage, pendant que j'étais enceinte, une dizaine de jour, pas plus. Il connait la religion car depuis que je l'apprend en profondeur et la pratique, je vois qu'il est capable de me dire si un livre ou son auteur sont fiables ou non, ect...et sa famille est très pratiquante et lui meme etant petit était très pratiquant. A mes diverses propositions de reprendre la pratique au cours de notre vie, il me disait qu'il avait le temps et que la pratique changerait trop de chose dans sa vie.

Son enfant, il en parle en ces termes : c depuis que le vois grandir que je comprend que je suis père, j'aimerai acheter une maison si celà m'est possible, car mes enfants doivent avoir un bien.....quand bien même nous serions séparés

Quand il rajoute celà a la fin, j'ai l'impression qu'il preferait sa vie de celibataire, du fait que je n'accepte pas la liberté qu'il s'octroie (toutes les libertés) et me dit qu'on ne vit plus a l'age de pierre, que c'est de l'ordre du naturel que l'homme soit peu present a la maison, voire qu'il prenne une maitresse car "tout le monde le fait".

Je ne sais même plus ou se situe la verité, si c'est moi qui suis atteinte d'une sorte de folie, ou lui. Il me dit rien n'est si grave et tout peut se faire. Ou moi qui lui dit que tout est si grave et qu'il faut faire attention a tout.
Hier, je lui ai parlé de zaraba et de ce que j'avais l'impression qu'il m'a fait en exposant les actes : sa réaction demande bcp d'effort pour comprendre la situation : Lui :donc on parle de tout dans cette maison, d'accord. Donc si j'ai fait celà c'est un complot de longue date...donc je suis fou car c'est un défaut de valeurs, de personalité et c violent. Moi : je ne sais pas, mais les actes sont ceux-là. Lui : Eh bien je te promet cette fois que je vais voir un psy, si j'ai fait ça c'est que je suis malade. Seule une personne malade fait ce genre de choses, et qui souffre enormement. je suis fou. Moi: tu plaisantes? je veux pas te mettre mal a l'aise mais c ce qui s'est passé et comme cela que je l'ai ressenti, mais je veux ton bien et le notre, excuse moi et de toute façon meme moi je devrai voir quelqu'un je ne sais plus ou j'en suis. Lui : non ne t'excuse pas , je vais le faire. mais il faut que j'arrive à mon age (38) pour comprendre que quelqu'un vient devant moi et me dise t'es bon pour le psy...quelle conversation banale (très sechement). ....non ne pars pas : tu es très intelligente, très bien très ci, mais quand quelqu'un ne parle que d'une seule chose c'est qu'il est bête, très bete.Allez c'est bon...

bref, en ce qui concerne le talak, quand j'ai écris hier, j'étais un peu flou dans mes questions :
1 : je comprend qu'il n'y a comme solution que le talak ou le divorce par la femme qui lui est definitif. Hors je ne le souhaites pas, (je dois être folle mais bon)
2 : Si je lui pardonnes et que nous reprenions avant les 3 mois, je lui suis toujours licite?

Merci de ta patience à me lire.
Et désolée pour cette tranche de vie exposée mais il faut bien demander conseil

QUIRIQUIPLEURE
20/01/2011, 12h53
Salam Harrachi,

je le jure devant Dieu que tout celà est veridique.
Les questions que je me pose surtout et qui m'inquiète c'est :
Suis-je folle moi aussi ?
J
e lui dis qu'il serait plus simple de m'annoncer qu'il ne tient pas vraiment à moi et à poursuivre cette histoire plutot que de faire semblant d'être "fou et méchant" pour provoquer la rupture et que je me console de lui par rapport à cette méchanceté. Il massure que non et a l'air de souffrir aussi de la situation, dit qu'il veut qu'on reste ensemble, qu'il ne refera jamais ça, que ça le degoute d'avoir fait ça.

Des fois, je me dis que si tout le reste (hormis zina) c'est pas intentionnel, il a vraiment besoin d'aide et de qui peut venir cette aide sinon d'un très proche... Je penche plus vers celà car je me demande surtout ce que Dieu attend de moi face à cette situation.

Harrachi78
20/01/2011, 13h03
Il n'est pas nécéssaire de jurer ; la formule était une simple précaution de langage, rien de plus.

Sinon, tu n'as pas a te sentir folle ; l'amour, la passion, c'est des choses qui produisent parfois les choses les moins sensées chez les personnes le splus raisonables.

Néanmoins, si tu as un enfant désormais, c'est à l'intérêt de ton rejeton que tu doit d'abord penser, et faire valoire donc plus ton esprit que ton coeur ou ta passion. L'amour c'est pas comem dans les films ; il faut donc savoir passer outre parfois, et faire ce qu'on doit faire ou ce qu'on juge être le plus raisonable ... quitte à ce que ca soit uen séparation douloureuse.

absent
20/01/2011, 13h57
Wa Aleykum Assalam
bref, en ce qui concerne le talak, quand j'ai écris hier, j'étais un peu flou dans mes questions :
1 : je comprend qu'il n'y a comme solution que le talak ou le divorce par la femme qui lui est definitif. Hors je ne le souhaites pas, (je dois être folle mais bon)
2 : Si je lui pardonnes et que nous reprenions avant les 3 mois, je lui suis toujours licite?


En effet si tu divorces c'est définitif, si tu ne le veux pas, c'est que tu veux encore essayer de patienter malgré la situation, à toi de voir si il change ou non, mais en tout cas la prière est fondamentale en Islam, c'est le strict minimum pour qu'il reste légalement ton mari, sinon le mariage est rompu (d'après certains savants) que tu le veuilles ou non.
Si il connait la religion, parle lui de ce qu'elle dit, car dans cette histoire, tu es sur le bon chemin et il est complètement à côté de la plaque, c'est un devoir pour lui de:
-prier
-rentrer le soir
-être fidèle
-t'apprendre la religion
-ne pas te faire de mal par les mots ou les gestes
c'est tes droits religieux dans le couple, il ne les respecte pas donc l'Islam te donne le droit de divorcer, maintenant comme je l'ai dis je ne conseillerais jamais à quelqu'un de divorcer car je ne suis pas du genre à séparer les couples, donc réfléchis bien, tu l'aimes c'est clair, tu es un peu malheureuse, et c'est sa faute, mais à toi de choisir, patienter encore un peu ou partir.

Si tu lui pardonnes? c'est lui qui a demandé le divorce, donc c'est à lui de dire clairement avant la fin de ton délai qu'il te reprend comme épouse, et ceci est valable au maximum 2 fois car ce n'est pas un jeu, il faut que tu te souviennes du nombre de fois qu'il t'a dit tu es divorcée, car vous n'avez le droit qu'à deux fois, la troisième fois, le divorce a lieu que vous souhaitiez revenir ou non.

J'ai une dernière question, pourquoi il t'a épousé? tu le sais ou pas? parceque il se comporte comme si c'était plus un devoir qu'autre chose.

charaf
20/01/2011, 16h39
En résumé,


Ton mari ne fait pas la prière, commet l'adultère, t'a répudiée mais vit encore sous le même toit que toi? :eek:


Il ne veut pas que j'en avertisse ses parents, ni un imam, ni mon temoin de halal.


Au contraire au vu de la situation, il serait plus que préférable de demander conseil à un imam!

Blofeld
20/01/2011, 19h36
Suis-je folle moi aussi ?Je pense qu'il y a parfois des limites à l'usage d'internet, je n'ai pas lu le post jusqu'au bout, mais je pense pas que ce genre de problème puisse être réglé par une discussion avec monsieur et madame tout le monde sur internet, car sur internet on trouve plus d'opinions personnelles que de vraies solutions, et tout cas doit être réglé séparément devant des personnes réelles.

AFFLISS
20/01/2011, 19h48
+1 blofeld, j'ai eu la flemme de répondre (pour cause d'un jugement de l'impertinence du post-mère) mais comme tu m'as enlevés les mots de la bouche...

QUIRIQUIPLEURE
20/01/2011, 21h46
Salam ,Merci à vous de me montrer que ce que vous en pensez, car avec les arguments qu'il emploie parfois je ne sais plus.

Je vais répondre pour l'ensemble à ce post.

En fait, pour ce qui est du talak, il me semble qu'il l'avait déjà prononcé une fois, en français, au début qu'il a eu des relations avec cette autre femme.

C'est pour celà que j'étais inquiète car je ne sais pas si je suis en mesure (ou plutot s'il est en mesure) car je retiens que c'est à lui de revenir s'il le souhaite d'après ce que vous venez de me dire, si nous sommes dans la situation de la conciliation, ou si nous sommes dans la 3ème fois avec juste la période de 3 cycles à respecter mais sans retour possible.

Il y a 3 jours donc, il m'a dit j'ai pris conseil et on ne peut faire autrement que "faire un break" ce qui veut dire "talak" (il a joint le geste à la parole en mettant sa main sur l'autre en perpendiculaire) et il a continué à parler en disant une seconde fois "talak" dans la conversation en faisant ce même geste.

hors, de suite après j'ai cherché sur internet pour savoir ce que ça signifie. Et hier, je lui ai dis, j'ai fait des recherches, j'ai l'impression que tu as vraiment prononcé ces deux fois, mais comment as -tu pu le faire sans m'expliquer en quoi celà consiste et ce que ça voulait dire, je ne savais même pas de quoi il s'agissait ?

Il me dit "bien oui de toute façon tu voulais plus rien faire avec moi et tu as l'air de vouloir divorcer.

Quand je lui rapelle qu'il l'avait déjà prononcé à l'époque, il me dit , je buvais donc c'est invalide.

Pour ma part, j'ai passé toute la journée à me dire que nous n'avions même plus le choix?


Votre avis sur ce point ?

Je le lui ai dit, il m'a dit, si tu veux on fait comme si rien n'était passé sur ce point et on continue comme ça...:rolleyes:

Pour l'autre point, je comprends que lorsque j'aurai décidé de la meilleure chose à faire, c'est tout de même à lui de se prononcer, donc j'attendrai de voir ce qu'il décide avant de me prononcer.

Et pour répondre à la dernière question : "J'ai une dernière question, pourquoi il t'a épousé? tu le sais ou pas? parceque il se comporte comme si c'était plus un devoir qu'autre chose."

On se connaissait depuis 6 mois au travers d'amis quand il s'est rapproché de moi. Nous avons parlé de manière plus orientée sur le couple et la famille, nous nous sommes fréquentés embrassé, et il m'a proposé que l'on fasse notre vie ensemble, nous avions même parlé de notre conception de la fidélité à chacun, ect...ça semblait conforme et je lui ai dit que s'il désirait tout celà, celà passait par le hallal en priorité...quand j'y repense , ce n'est pas lui qui l'avait proposé mais moi. Bref, il n'a pas semblé s'en plaindre pendant deux ans. Alors je sais pas, 34 ans à l'époque, est-ce qu'il était temps pour lui par soucis des convenances, je ne sais pas. Les scénarios les plus fous se bousculent dans ma tête : un éloignement trop long de la pratique qui induit une faiblesse aux passion et un courroux de Dieu ; une maladie de compulsion sexuelle, et bien sur la conscience plus ou moins d'avoir ce problème (comme il a dit au départ : je demandes toujours pour toi, et je sais que si on se marie, tu n'es pas le genre de femme qui laisse tomber pour un oui pour un non, tu es forte) donc tous les travers que je vous ai exposé ; ou encore, je me dis parfois "gouverné par shaytan" faut le sauver ; ou des fois je me dis, il se moque juste de moi, c'est sa nature avec les femmes, toutes les femmes. C'est la raison pour laquelle je me sens parfois devenir folle car je passe dans ces 4 pensée de l'une à l'autre sans savoir y répondre.

Merci de votre soutien, qu'Allah vous en récompense, et merci de constater qu'il y a des gens de raison et de foi qui tiennent encore à leurs principes

QUIRIQUIPLEURE
20/01/2011, 22h56
Merci a tous de ces precisions Salam ,Merci à vous de me montrer que ce que vous en pensez, car avec les arguments qu'il emploie parfois je ne sais plus.

Je vais répondre pour l'ensemble à ce post.

En fait, pour ce qui est du talak, il me semble qu'il l'avait déjà prononcé une fois, en français, au début qu'il a eu des relations avec cette autre femme.

C'est pour celà que j'étais inquiète car je ne sais pas si je suis en mesure (ou plutot s'il est en mesure) car je retiens que c'est à lui de revenir s'il le souhaite d'après ce que vous venez de me dire, si nous sommes dans la situation de la conciliation, ou si nous sommes dans la 3ème fois avec juste la période de 3 cycles à respecter mais sans retour possible.

Il y a 3 jours donc, il m'a dit j'ai pris conseil et on ne peut faire autrement que "faire un break" ce qui veut dire "talak" (il a joint le geste à la parole en mettant sa main sur l'autre en perpendiculaire) et il a continué à parler en disant une seconde fois "talak" dans la conversation en faisant ce même geste.

hors, de suite après j'ai cherché sur internet pour savoir ce que ça signifie. Et hier, je lui ai dis, j'ai fait des recherches, j'ai l'impression que tu as vraiment prononcé ces deux fois, mais comment as -tu pu le faire sans m'expliquer en quoi celà consiste et ce que ça voulait dire, je ne savais même pas de quoi il s'agissait ?

Il me dit "bien oui de toute façon tu voulais plus rien faire avec moi et tu as l'air de vouloir divorcer.

Quand je lui rapelle qu'il l'avait déjà prononcé à l'époque, il me dit , je buvais donc c'est invalide.

Pour ma part, j'ai passé toute la journée à me dire que nous n'avions même plus le choix?


Votre avis sur ce point ?

Je le lui ai dit, il m'a dit, si tu veux on fait comme si rien n'était passé sur ce point et on continue comme ça...:rolleyes:

Pour l'autre point, je comprends que lorsque j'aurai décidé de la meilleure chose à faire, c'est tout de même à lui de se prononcer, donc j'attendrai de voir ce qu'il décide avant de me prononcer.

Et pour répondre à la dernière question : "J'ai une dernière question, pourquoi il t'a épousé? tu le sais ou pas? parceque il se comporte comme si c'était plus un devoir qu'autre chose."

On se connaissait depuis 6 mois au travers d'amis quand il s'est rapproché de moi. Nous avons parlé de manière plus orientée sur le couple et la famille, nous nous sommes fréquentés embrassé, et il m'a proposé que l'on fasse notre vie ensemble, nous avions même parlé de notre conception de la fidélité à chacun, ect...ça semblait conforme et je lui ai dit que s'il désirait tout celà, celà passait par le hallal en priorité...quand j'y repense , ce n'est pas lui qui l'avait proposé mais moi. Bref, il n'a pas semblé s'en plaindre pendant deux ans. Alors je sais pas, 34 ans à l'époque, est-ce qu'il était temps pour lui par soucis des convenances, je ne sais pas. Les scénarios les plus fous se bousculent dans ma tête : un éloignement trop long de la pratique qui induit une faiblesse aux passion et un courroux de Dieu ; une maladie de compulsion sexuelle, et bien sur la conscience plus ou moins d'avoir ce problème (comme il a dit au départ : je demandes toujours pour toi, et je sais que si on se marie, tu n'es pas le genre de femme qui laisse tomber pour un oui pour un non, tu es forte) donc tous les travers que je vous ai exposé ; ou encore, je me dis parfois "gouverné par shaytan" faut le sauver ; ou des fois je me dis, il se moque juste de moi, c'est sa nature avec les femmes, toutes les femmes. C'est la raison pour laquelle je me sens parfois devenir folle car je passe dans ces 4 pensée de l'une à l'autre sans savoir y répondre.

Merci de votre soutien, qu'Allah vous en récompense, et merci de constater qu'il y a des gens de raison et de foi qui tiennent encore à leurs principes

absent
21/01/2011, 00h14
Excusez moi de te dire, mais au 3ème message, je pense qu'on a tous compris que les dés étaient pipés d'avance!

Tu as épousé un semblant de musulman et non un musulman (car la prière est une limite entre le musulman et le non musulman), de plus si même c'était un musulman il serait dans de sales draps, donc ce n'est certainement pas la personne apte à t'apporter des réponses religieuses même si je vois qu'il tente à chaque fois de t'avoir par la religion.
Car de deux choses l'une, en plus d'accumuler les plus grands pêchers qui existent dans la religion, il l'utilise comme il veut parcequ'il te sait nouvellement convertie et donc peut être encore fragile, excuse moi de changer de ton, je pense avoir été assez patient avec ce genre de gens, mais tu n'es pas folle, il se moque de toi c'est tout! Depuis le début voici les immenses pêchers qu'il a commis seulement d'après 3 messages (alors si tu continues c'est la cata c'est sur):
-Ne prie pas
-Fornication
-Adultère
-Alcool
-Aucun respect des droits de la femme que lui accorde l'Islam dans un couple (comme ne pas rentrer tard sans la prévenir)
-Mensonge
Mais le plus incroyable c'est quand il te dit:
si tu veux on fait comme si rien n'était passé sur ce point et on continue comme ça...:rolleyes:

cette phrase montre qu'il n'a pas un gramme de croyance, car soit il considère que Dieu ne Voit pas et c'est de l'incroyance, soit il n'a pas honte qu'Il le Voit et c'est de l'orgueil qu'un croyant ne peut se permettre devant son Dieu.

Donc je serais toi, la première chose que je commencerais par faire, c'est n'écouter aucun de ses pseudos-conseils religieux, car crois moi il veut te tromper! Maintenant pour le divorce je le répète, tu as toutes les cartes en main si tu attends qu'il prenne conscience apparemment il ne compte pas le faire de si tôt en jouant encore à je me marie/je divorce/je change de femme, il est immature malgré ses 38 ans, tu as beaucoup d'avance sur lui, car tu sembles vouloir une famille, et ça exige la stabilité et la conscience qu'il n'a pas. Je te conseille vivement d'aller voir un imam et de lui exposer tout ce qu'il ne fait pas, car il se pourrait que tu vives avec quelqu'un qui n'est déjà plus ton mari du point de vue religieux, car il faut savoi qu'en Islam le mari peut divorcer, la femme peut divorcer, mais le mariage peut aussi se rompre tout seul, et je pense que c'est votre cas, en plus du fait qu'il t'a dit tu es divorcée plusieurs fois, explique tout à l'imam, il se pourrait qu'il te conseille de prendre tes bagages et de partir, il n'a peut être déjà plus le droit de te toucher en Islam, vérifie bien.

Allah Yahdina

ahmed67
21/01/2011, 00h29
j'aime bien tes explication algerian
d'après mon voisin qui est imam si il t'as dit par trois fois qu'il divorce alors tu l'est mais si c'est dit par colère sa ne compte pas

QUIRIQUIPLEURE
22/01/2011, 19h47
Salam alaykum, que Dieu vous récompense des précisions que vous m'avez apporté et aussi pour vos conseils personnels et votre jugement plein de bon sens.

Je tenais a vous remercier.

Je vais aller voir un imam cette semaine, pour savoir nous sommes encore dans la période de reflexion d'après tous les éléments de cette histoire.

D'autre part en attendant d'avoir les réponses de l'imam, en ce moment, je continue de lui recommander de bien respecter la seule condition que j'ai posé : la salat (que je pratique bien sur)

J'ai lu un jour un sermon d'un imam, qui disait : n'est pas musulman celui qui se rend compte que sa femme a un défaut, et même celle qui est possedée, et qui la répudie au lieu au contraire de tenter de lui enlever ce mal, et qui sait après s'il ne gagne pas une compagne meilleure d'entre toutes.

De plus, a l'époque, je ne pratiquai pas, donc je n'étais pas en mesure de poser toutes les conditions qui s'imposent, il respecte toujours le ramadan, et je me suis fiée au fait qu'il répondait à mes question sur la pratique et la religion, par : mais bien sur qu'on pratiquera, j'étais un très bon pratiquant, et finalement même quand je commençais ou pratiquait longtemps, je n'étais jamais suivie. bref

A la base, je voulais plus que tout me lier à un musulman, je me suis dit, je me prépare ma place au paradis

Je pense que j'ai eu toutes les précisions nécessaires de votre part, donc à moins que certain(e)s voient autre chose, je n'écrirais plus spécialement sur ce post, mais je vois que sur le forum, il y a des sujets traités, très intéressants que j'aurais plaisir à parcourir, un très grand merci de toute l'aide l'aide que vous m'avez apporté dans cette période délicate de ma vie.

Merci à tous et que le bohneur vous accompagne et la grace de Dieu a chacun de vos pas et une récompense

jazâka l-lâhu khayran

Wasalam

QUIRIQUIPLEURE
22/01/2011, 23h58
Salam,

ne croyez pas que je m'illusionne

Mais je sais que quelqu'un qui s'accroche comme il le fait, en dépit des circonstances, (il n'est même pas exclus qu'il continue à voir cette fille), ça me fait peur !

Quoi qu'il arrive, il me faut bien réfléchir et amorcer tous les virages en douceur. Il y a une grosse manipulation la-dessous, au delà de tout entendement.

Lorsqu'arrive le soir (bien que les coups ne fassent pas partie de la panoplie), eh bien j'ai peur de mourrir, de laisser un enfant orphelin.

Bref, je compte sur Allah pour contrer tout ce qui peut être nuisible.

La joie est partie de ma vie, je vis avec l'angoisse et la peur, le soucis et l'inquiétude.

Bien à vous

Wassalam

maB2rOc
23/01/2011, 00h31
quiriquipleur si ton marie tu peut le faire changer dans le bon chemin ça serait le top car tu ( je peut te tutoyer) sais l'enfant que vous avez eu a besoin d'un père et d'une mère
j'espère inchallah que votre histoire va bien se passé , le coeur de la maison ces la femme j'espère inchallah que tu pourra le faire changer , mon père avant de se marier avec ma mère , il buvée de temps à temps de alcool et surtout il fumée , maintenant handoulli Allah ces un bon musulman .

le divorce doit être que si il y a plus espoir

sunbilo
23/01/2011, 08h43
... nous nous sommes fréquentés embrassé, et il m'a proposé que l'on fasse notre vie ensemble,...

:rolleyes: :confused:

absente
23/01/2011, 14h17
Lis ça....
Elle connaissait pas bien la religion, et elle comptait sur lui pour lui apprendre:confused:
De plus, a l'époque, je ne pratiquai pas, donc je n'étais pas en mesure de poser toutes les conditions qui s'imposent, il respecte toujours le ramadan, et je me suis fiée au fait qu'il répondait à mes question sur la pratique et la religion, par : mais bien sur qu'on pratiquera, j'étais un très bon pratiquant, et finalement même quand je commençais ou pratiquait longtemps, je n'étais jamais suivie. brefOué sinon faudra savoir que la relation avant le mariage est interdite en l'islam.

Allah yehdina

Bon courage quiriquipleure...
L'avis d'un imam sera que bénéfique, donc n'hésite pas à t'adresser aux gens de la mosquée de ta ville pour en savoir plus.

Compte sur Dieu, fais des prière et des invocation, Il t'aidera..;)

NewYork
23/01/2011, 14h31
je ne comprend pas les musulans en general et les algeriens en perticulier.

car en matière de mariage et d'union dans la religion il est claire que les deux soit du meme bords les croyants d'un coté et les autres de l'autre coté.
elmoumine le croyant par définition est quelqu'un qui obeit a Dieu pas celui qui fait la prière fait l'aumome fait le careme et prononce echaha celui qui fait ces trois obligations est nommé mouslime sans etre croyant...lorsqu'il obeit au texte de ne pas voler de ne pas faire l'adultaire de ne pas forniquer de ne etc celui ci est nommé moumine ou croyant

le croyant n'est pas comme dans la chrétieneté celui qui '' pratique ou un pratiquant'' qui va a l"eglise le soir et le matin est entrain de trainer des femmes pour leurs forcer a travailler dans la prostitution...un bon chretien proxénéte'''

cette femme est marié avec un Fassique un homme qui pratique la prière et en parrallele fait tout.....
je ne sais si la lois musulmane autorise le mariage avec un Fassike oui ou non???

absent
23/01/2011, 14h40
Il est fassi9 si pas kafir, ça dépend si on prend en considération l'avis des oulémas qui disent que celui qui ne prie pas est fassi9 ou kafir.

Mais ce n'est pas un tribunal ici, elle a demandé de l'aide et des explications parcequ'ele est nouvelle dans ce domaine, aidons là et InchaAllah Que Dieu la Guide.

Ambrine
23/01/2011, 15h29
Bienvenue sur le forum, Quiriquipleure ... cela te changera un peu les idées.

Pour le reste, je m'abstiendrais de tout commentaire vu ton état de fragilité. Quand cela ira mieux moralement, tu te rendras à l'évidence: ton monde et celui du monsieur que tu as épousé sont aux antipodes l'un de l'autre. Élève au mieux ton enfant, c'est tout.

QUIRIQUIPLEURE
23/01/2011, 20h00
Je l'ai mis intentionnellement, car je n'ai rien à cacher. Je m'arrange de la vérité, c'est mieux.

On sait comment les français sont élevés pour la plupart, donc voilà. Je l'ai mis car je ne veux pas me faire passer pour ce que je ne suis pas, cad sortant de la mecque.

Par contre, quand on voit des hommes...mais surtout des femmes, qui ont eu la chance de grandir en connaissant cette religion, et que malgrès tout ils font zina (jusqu'au bout, ce n'est pas embrasser seulement) et il y en a beaucoup.

Bref à l'inverse, ce n'est pas par ce que l'on est musulman de naissance qu'on a pas le droit à certaines erreurs aussi, ce n'est pas un gage de perfection car seul Dieu est parfait.

Lorsque j'ai rencontré mon mari, il avait 34 ans, et de ses dires et confidences par la suite, il m'a dit avoir connu beaucoup de femmes.

Bref.C'est dommage de juger que par rapport à son propre niveau : par exemple, si on ne pouvait rien dire aux imams, sous prétexte que ce n'est pas politiquement correct, alors ce type d'imam ne pourrait faire son travail et aider les gens.

QUIRIQUIPLEURE
23/01/2011, 20h03
Salam alaykum,

Je vous remercie tous, pour votre soutien, toutes ces paroles d'encouragement, vous êtes des gens bien, et je regrette pas de m'être confiée, merci du fond du coeur chers frères et soeurs !

QUIRIQUIPLEURE
23/01/2011, 20h08
Salam,

Je te remercie, tes propos sont toujours pertinents et m'aident beaucoup.

Wassalam

sunbilo
23/01/2011, 20h56
salam :)
excusez moi si je vous ai enfoncer, ce n'était pas mon intention,
c'était juste pour te faire savoir que cet homme que tu croyais si pratiquants :s :rolleyes:
... rien ... rien ..... j'espère me tremper :mad:

QUIRIQUIPLEURE
23/01/2011, 21h15
Salam,

D'accord pour les excuses et je ne suis pas à ça près.

Vous voulez dire quoi par :" s...j'espère me tromper"

On ne sait jamais si vous avez une science que d'autres n'ont pas !

Pour tout dire, je pense que la personne dont je parle a vraiment besoin d'aide car on dirait vraiment que sheatan gouverne tout son coeur.

Mais bon, comme on dirait qu'on est dans un film, je ne vais pas en rajouter encore.

J'essaie de voir au mieux.

Pour moi, il sera tant de voir ensuite.

sunbilo
23/01/2011, 21h27
catégoriquement ce n'est pas un homme qu'on vie avec
mais pratiquement, vous etes mariés et vous avez un enfant, la c'est une autre histoire
donc a vous de choisir, aprés tant d'années
il faut penser a l'enfant pas a l'homme


ps: j'espere me tremper en disant que cet homme ta berner dés le début, mais je ne suis pas apte a lire dans les esprits des gens, donc ne pas juger

Cookies