PDA

Voir la version complète : L'Egypte ferme la frontière avec Gaza


nassim
31/01/2011, 00h44
Les autorités égyptiennes ont fermé dimanche le point de passage avec la bande de Gaza alors que les manifestations en Egypte se propageaient à la zone frontière et après la fuite dans le territoire palestinien de cinq activistes palestiniens évadés d'une prison du Caire, ont rapporté des responsables.

Une cinquantaine de voyageurs gazaouis espérant quitter le territoire par l'unique point de passage habituellement ouvert ont été refoulés par des policiers du Hamas qui ont dit que le terminal pourrait rester fermé pendant plusieurs jours.

La mesure est intervenue au lendemain d'affrontements armés signalés dans la ville de Rafah, située du côté égyptien de la frontière, gagnée ce week-end par les manifestations contre le régime du président Hosni Moubarak.

Aucune victime n'a été signalée à Rafah.

Huit activistes gazaouis figurent parmi les détenus qui se sont évadés samedi de la prison Abou Zaabal du Caire à la faveur du chaos régnant dans la capitale égyptienne.

Hassan Wshah, de l'Armée de l'Islam, un groupe partisan du djihad, à l'instar d'Al Qaïda, a réussi à emprunter un tunnel de contrebande pour regagner son domicile au camp de réfugiés de Boureij, dans la bande de Gaza.

Agé de 27 ans, il purgeait une peine de dix ans de prison après avoir été reconnu coupable d'avoir tenté en 2007 de pénétrer en Israël via le territoire égyptien pour y perpétrer un attentat.

Wshah a dit avoir vu quatre détenus au moins être abattus samedi par les forces de sécurité égyptiennes tandis que des centaines de prisonniers s'évadaient à la faveur d'une mutinerie dans la prison.

Parmi les quatre autres activistes revenus à Gaza figurent trois membres du Hamas dont l'un, Mouatassem al Qouqa, a été emprisonné il y a sept ans par les Egyptiens pour avoir voulu pénétrer en Israël afin d'y commettre un attentat.

Le sort des autres Palestiniens évadés de la prison cairote n'est pas connu. Parmi eux figure un responsable militaire du Hamas arrêté il y a quatre ans en Egypte.

Les 1,5 million d'habitants de Gaza suivent de près les événements en Egypte, redoutant que leurs difficultés économiques s'aggravent encore si la frontière reste fermée un certain temps.

Source: Reuters

Cookies