PDA

Voir la version complète : Maroc-Tunisie: les amalgames dangereux


Page : [1] 2

desert_rose
31/01/2011, 21h31
Edito
Maroc-Tunisie: les amalgames dangereux

Certains trouvent un plaisir jubilatoire à faire le parallèle entre ce qui s’est passé en tunisie et la situation au Maroc.
Maroc-Tunisie: les amalgames dangereux

Risque de contagion, effet domino, réactions en chaîne…, depuis la chute du régime de Zine El-Abidine Ben Ali, le 15 janvier, on n’arrête pas de spéculer sur d’éventuels effets que produirait la révolution tunisienne sur les pays arabes et particulièrement au Maghreb. Un exercice motivé notamment par l’occurrence, dans certains de ces pays, de troubles sociaux surfant opportunément sur la conjoncture mais dont les soubassements restent liés à des revendications sociales quoique l’on en dise. De là à parier sur la chute des autres régimes ou de vouloir chercher à tout prix des points de similitude qui constitueraient le déclencheur d’un mouvement de protestation généralisé il y a un pas que seules la légèreté d’analyse ou la mauvaise foi permettent de franchir.

Dans le cas du Maroc, plus particulièrement, certains organes de presse, aussi bien nationaux qu’internationaux trouvent un plaisir jubilatoire à cet exercice de comparaison. Or, de quoi parlons-nous ? Entrons justement dans ce jeu et analysons avec des faits.

Qu’est-ce qui a déclenché la révolution tunisienne ? Partie d’une protestation sociale, la revendication s’est transformée en combat pour la liberté. Liberté d’expression, liberté d’entreprendre sans se voir obligé de faire allégeance, liberté de dire que l’on pense différemment, liberté de s’associer, de se syndiquer, de faire grève, d’être inscrit sur les tablettes d’un parti autre que présidentiel…. Liberté d’être ce que l’on veut.

Le Maroc est-il dans cette configuration ? Au Maroc, le chef de l’Etat ne se réclame d’aucun parti et n’est pas un acteur du jeu politique parlementaire, exécutif ou judiciaire. Le gouvernement gère les affaires de l’Etat, réforme, libéralise ou protège, fait passer ses lois ou bute sur l’opposition et les syndicats. Faut-il rappeler les péripéties qu’a connues le Code de la route, entré au Parlement en février 2007 pour n’en sortir qu’en septembre 2010, après deux mouvements de protestation majeurs ? Le Souverain est-il intervenu dans ce processus ? Non, les institutions ont joué leur rôle. L’empreinte du gouvernement est plus fonction de la capacité du Premier ministre à mener sa barque, à fédérer, arbitrer, trancher, que des pouvoirs qui sont octroyés à ce dernier. Le Roi règne et certes gouverne mais ses interventions dans le domaine de l’opérationnel sont celles d’un chef d’Etat qui initie des chantiers de développement… tout comme en France, par exemple, où le président Nicolas Sarkozy a imposé une nécessaire réforme des retraites ou une refonte de l’organisation judiciaire… tout comme aux Etats-Unis où le président Obama a mis sur la table une réforme du système de santé.

La liberté d’expression, d’information, d’association, de syndicalisme ou d’exercice de l’activité politique ? Parlons-en. En Tunisie, faire partie de l’opposition ou d’un syndicat vous exposait à être fiché comme potentiellement subversif et à être surveillé par la police. Au Maroc, le multipartisme existe depuis l’indépendance et il y a aujourd’hui 31 partis légalement reconnus, les plus importants bénéficiant même d’une subvention de l’Etat, fussent-ils de la majorité comme de l’opposition. On oublie l’alternance de 1998, la méthodologie démocratique et cette transhumance galopante qui fait que les rivaux d’hier se muent en alliés d’aujourd’hui. Quelqu’un a-t-il été inquiété pour avoir fait partie du PJD ou du PSU ?

Dans le même ordre d’idées, on ne compte plus les syndicats ou les journaux qui se créent. Les unes de ces derniers sont riches en scandales, en critiques contre le gouvernement, en commentaires d’actes ou décisions qui relèvent du rôle public du chef de l’Etat et même en indiscrétions sur sa vie privée. Des dérapages existent, certains sont sanctionnés par des lois, d’autres restent impunis. Mais on ne peut pas dire que la liberté d’expression est étouffée, ni celle de l’accès à l’information ou à Internet. Enfin, en Tunisie la société civile n’avait pas voix au chapitre. Au Maroc, non seulement elle s’exprime sans retenue mais elle est également devenue un partenaire de l’Etat. On compte aujourd’hui 40 000 associations au Maroc qui sont impliquées dans l’amélioration des conditions de vie des citoyens, l’emploi, le microcrédit, les droits de l’homme, la politique… Y a-t-il des prisonniers politiques au Maroc ? Des détenus d’opinion ? On semble oublier que le Maroc a plié la page des violations graves des droits de l’homme, qu’il y a eu une Instance équité et réconciliation, créée par le Souverain, chargée de régler les dossiers du passé, qui a levé le voile sur les exactions commises par les agents de l’Etat, qui a traité 16 861 dossiers, indemnisé 9 280 victimes et surtout permis à cette catharsis salutaire de s’exprimer publiquement.

Les affaires aussi ? En Tunisie on ne pouvait prétendre être un opérateur économique de taille sans être associé au régime et certains vont même à faire un parallèle avec le Maroc. Ils doivent bien mal connaître le Maroc, eux qui prétendent défendre «leur» pays. Parlons-en justement et sans tabou. Le holding familial royal possède des entreprises qui sont connues, répertoriées et même pour les plus grandes, cotées en Bourse, soumises au jeu de la transparence. Mieux, ces entreprises ont de sérieux concurrents. Inwi doit se faire sa place dans un marché où l’on trouve Maroc Telecom et Meditelecom ; Lesieur Cristal coexiste avec les Huileries de Belhassan, Siof et Savola ; Attijariwafa bank fait des affaires dans un secteur bancaire où l’on compte sept banques commerciales, dont le géant BCP ; Sopriam ne détient même pas 10% du marché automobile ; Marjane-Acima doit faire face aux appétits de Label’Vie-Carrefour, Aswak Assalam et BIM ; Wafa Assurance se bat avec des mastodontes tels RMA Watanya, Axa, Cnia-Saâda et Atlanta-Sanad. Ces concurrents paient-ils un droit de survie au régime pour entreprendre ? Soyons sérieux. Le Maroc est loin de cela, très loin. La famille royale est peut-être dans les affaires et c’est son droit le plus absolu, il n’en reste pas moins que le chef de l’Etat, garant des mêmes droits pour tous, encourage le mérite. Quoi de plus symbolique que la visite qu’il a rendue, il y a trois semaines, aux installations de Copag, concurrent le plus sérieux de Centrale laitière, filiale de SNI ? Quoi de plus visible que ces grands industriels privés qui signent des conventions d’investissement avec l’Etat pour bénéficier d’incitations et dont certains ont été décorés par le Souverain, en reconnaissance de leur mérite.

Ceux donc qui cherchent des points de similitude seraient fort bien inspirés de se pencher sur la réalité du pays au lieu de se poser en donneurs de leçons. Car les Marocains ont d’autres problèmes. Nos problèmes sont ceux du quotidien, de l’administration qui fait souffrir le citoyen, du chômeur qui n’arrive pas à trouver un travail parce que son diplôme ne vaut rien sur le marché, de l’élu local qui ne pense qu’à rentabiliser les sommes déboursées pour obtenir son siège, du gouvernant de la ville qui est incompétent, de la justice qui n’arrive pas à être efficace, de la spéculation sur le marché des produits alimentaires, de la difficulté d’obtenir une autorisation sans graisser la patte d’un responsable... Sont-ce là des raisons valables pour crier au loup ? Parfois les vrais loups sont ceux qui prennent les apparences de pauvres chèvres...

Fadel Agoumi. La Vie éco

2011-01-31

GOW3
31/01/2011, 21h57
putain , la sortie en masse de ce genre d analyses stupides est souvent un signe de peur .. ca me rappelle les articles de la presse egyptienne qlq jours avant de commencer la revolution ..
ce que les gouvernements ne comprennent pas ( exemple maroc ici ) c est que prendre son peuple pour des cons rajoute de l huile sur le feu et aide ( ironiquement ) a pousser les peuples vers l explosion !

othmane26
31/01/2011, 21h57
et voila un bon resume sur le Maroc

desert_rose
31/01/2011, 21h59
Tous les medias son occupes par ce theme car en l'ecart de quelques semaine deux pays arabes ont brules et fait/font sauter leur gouvernement. A moins que tu vives sur une autre planette.

L'article ici est le meilleur que j'ai pu lire sur le theme jusque la. Le reste ne sont que des opinions vagues, des appreciations de mauvaise foi ou des approximations hative et superficielles.

Bref, quelque chose ne te plait pas dans l'article? Dis-nous.

putain , la sortie en masse de ce genre d analyses stupides est souvent un signe de peur .. ca me rappelle les articles de la presse egyptienne qlq jours avant de commencer la revolution ..
ce que les gouvernements ne comprennent pas ( exemple maroc ici ) c est que prendre son peuple pour des cons rajoute de l huile sur le feu et aide ( ironiquement ) a pousser les peuples vers l explosion !

othmane26
31/01/2011, 21h59
tt ce qui est dit dans cet article est vrai ,et tt les marocains le savent .

soufiane_doujda
31/01/2011, 22h43
Budget annuel de la monarchie britanique: 49 millions euros. (PIB du pays:2300 milliards $)
Budget annuel de la monarchie marocaine: 200 millions euros au moins. (PIB du pays: 91 milliards $)


et après cet article ose comparer le régime marocain aux systèmes européens ...
Le Roi règne et certes gouverne mais ses interventions dans le domaine de l’opérationnel sont celles d’un chef d’Etat qui initie des chantiers de développement… tout comme en France, par exemple, où le président Nicolas Sarkozy a imposé une nécessaire réforme des retraites ou une refonte de l’organisation judiciaire… tout comme aux Etats-Unis où le président Obama a mis sur la table une réforme du système de santé.

Tems
31/01/2011, 22h44
soufiane_doujda

la différence c'est que le roi du Maroc règne est gouverne alors que la reine d’Angleterre ne sert a rien !

comparons ce qui est comparable !!

desert_rose
31/01/2011, 22h47
Bien dit. La famille roylae britannique prend des millions, alors qu'ils ne foutent rien, a part occuper la presse par leurs scandales. C'est pas comparable.

soufiane_doujda

la différence c'est que le roi du Maroc règne est gouverne alors que la reine d’Angleterre ne sert a rien !

comparons ce qui est comparable !!

TAGHITI
31/01/2011, 22h54
Fadel Agoumi. La Vie éco

ya3tik saha a si agoumi, une belle léche patte par écrit!:):):)

PS: desert rose, t'es pitoyable mon ami! :mad:

soufiane_doujda
31/01/2011, 22h54
la différence c'est que le roi du Maroc règne est gouverne alors que la reine d’Angleterre ne sert a rien !

comparons ce qui est comparable !!

Donc si le maroc réforme le régime pour que le roi joue le meme role que de la reine d'angleterre, la cours royale marocaine devrai avoir un budget de (0,049/2300)*91 = 1.9 million euros selon la norme anglaise voila ce que devrait étre le budget de la monarchie marocaine si on attribue les pouvoirs au premier ministre. Le pays pauvre qui est le notre épargnera 198 millions euros l'année au moins.

Alors arrétez de débiter des conneries, on est dans l'air internet/2011 *****.

Tems
31/01/2011, 23h01
soufiane_doujda

peut être que tu as raisons peut être pas , sachant que le peuple marocains en générale est plutôt pour le maintiens des prérogative royale .

le budget de la présidence française était de 112 533 700 € en 2010 .


peut être qu'il faut supprimé le pouvoir du président français ???

soufiane_doujda
31/01/2011, 23h06
zakarim, selon la norme francaise le budget de notre cours royale ne dépassera pas les 3 millions euros, alors que la notre en a plus de 200 c'est méga démesuré pour un pays pauvre.

Et ne me dit pas que le peuple adore ca, le peuple marocain et on le sait tous ne dira pas non a c que les hautes sphéres du pouvoir diminuent de leurs salaires pour invéstire cet argent dans léducation et la santé du marocain du peuple.

Tems
31/01/2011, 23h11
soufiane_doujda

je suis d'accords avec toi sur le font des choses .

Dommage :

j'aurais préféré que la Fortune de la Famille Royale Marocaine soit retiré des S.A pour les placés dans le trésors public et le roi gagnerai 5% par an en moyenne pour 50 Milliards Dirhams le roi gagnerai 2 500 000 000 Dirhams ce qui fait qu'il pourra s'auto-financer et enfin ne plus pesé sur le budget générale de l'Etat de plus il pourra en faire ce qu'il veux sans rendre des comptes a personnes puisque sa sera sont argents .

peut être que M6 devrais y pensé .....;)

GOW3
01/02/2011, 03h37
desert_rose (http://www.algerie-dz.com/forums/member.php?u=33880) :
bein en toute stupidité on nomme 10 ou 20 entreprises hors du controle de l elite politique pour prouver qu il y a pas de corruption ?!!! on prend les gens pour des stupides ?? si tu regarde les 20 plus grandes entreprises en tunisie c est la meme chose mon vieux ! y a la nouvelle banque islamique avec participation de matri sinon , le reste ( 12 ) n ont rien a voir avec ce clan ! ni tunisie telecom , ni groupe Bayahi , ni Groupe Poulina ni Telnet .... en fait on pourra siter des centaines de geants locaux , sans oublier aussi les investissements etrangers de taille !!!!!
alors dans ce cas les tunisiens n avaient aucune raison de se revolter !!!!

j aimerais plutot voir l article qui parle des fortunes de Makhzen et la famille Fessi et compagnie !! pas nous parler de ceux qui les echapent !!!!!!!!!!!!!
vraiment ils prennent les marocains pour des cons !

overclocker
01/02/2011, 09h43
vraiment ils prennent les marocains pour des cons !


non non, ils ont prit les tunisiens pour des cons pendant assez longtemps et personne n'a osé bougé....une prison a ciel ouvert et tu viens zaama nous vanter les bienfaits de votre politique économique à la noix...un chômage très haut....comme partout au maghreb....


tout était sous contrôle de leila....

arrête de défendre une économie tiers mondistes comme celle des voisins...

tout a été dévoilé....;)

ps: il y a une série de numéro de telquel qui parle des fortunes et du roi et de sa famille et des autres voleurs fassi ou pas....chose impensable dans la tunisie de benali...

mehdoche
01/02/2011, 09h51
Certains savent que j'essaie du mieux que je peux d'etre objectif. Et quand je peux
Et franchement je crois que c'est l'article le plus marrant que j'ai eu à lire depuis que je suis inscrit ici. Non mais sans blague, certains essaient de se rassurer ? De s'autopersuader que tout va bien ?

overclocker
01/02/2011, 09h59
ca ne va pas bien nul part, les marocains qui se le cachent ou qui veulent le cacher ici, ne sont pas pas honnête avec eux même déjà et avec les autres en suite....


mais ma parole, si les gens vont nous refaire une révolte du pain a quoi ca servira ?`


si la révolte n'est pas contre le pouvoir absolu de la monarchie ou les fassis qui sont partout....à quoi ca servira?

TAGHITI
01/02/2011, 10h18
si la révolte n'est pas contre le pouvoir absolu de la monarchie ou les fassis qui sont partout....à quoi ca servira?

tu es toi marocain ? ou chizophréne:sad:

overclocker
01/02/2011, 10h28
reformule a k7al rass reformule ...

auscasa
01/02/2011, 10h41
:mrgreen: mais pourkoi toute cette cinema, ceux qui veulent sortir faire la revolution sont libre.

le blabla c'est juste du blabla, les marocains quand ils veulent quelqueshose ils sortent et obtien ce qu'ils veulent depuis les annes 60, et n'attende pas les autres.

si person n'aime le Roi alors sa prendra que 3 jour puiceque c'est legal d'avoir des millions de gens dans la rue contrairement a la tunisie et a l'egypt et biensur en algerie.

:) vous avez mon soutien pour la liberte de minfester. on attend que le Roi saute.

centripete
01/02/2011, 13h06
Merci pour l'article desert rose...

c'est exactement avec la meme maniere que j'ai expliqué à overclocker recemment...

riati
01/02/2011, 13h48
oui .. les amalgames sont dangereux!

Nous au Maroc, pour notre marche du 20/02. On ne demande pas le départ du roi. On demande juste le départ de son régime pourri et autoritaire.

auscasa
01/02/2011, 13h59
riati, sada3tina, fait ta marche est ce quelqu'un t'interdit de la faire ????

pourquoi tu essayes de parler en notre nom ?? tu me rapeles le polisario dans mon cas.

tous le monde est libre de faire ce qu'il veut, les vrais marocains ont souffert pour que toi tu es ce droit de manifester sans craindre la mort .

alors vas y manifest et arrete de nous demande de le faire pour vous.

riati
01/02/2011, 14h20
Mais qui parle en ton nom?!

Tu sais très bien qu'on a pas les même valeurs!

Et sache que parler en ton nom me déshonneur ;)

ozi
01/02/2011, 16h20
Il ne se passera rien au maroc, aucune révolte ni rien pour la simple raison est que le niveau intellectuel des classes moyennes pauvres est en dessous très même par rapport aux tunisiens, egyptiens ou aux algériens.
En dehors des qlqs villes comme casa, il y a une pauvreté de moyen age. Comment voulez-vous mobiliser ces classes de population très pauvres pour changer le système.

overclocker
01/02/2011, 16h21
ozi,

tu va pas nous copier le même message partout tout de même,

à part les révoltés de zit et soukar on a encore rien vu en Algérie non plus....

ozi
01/02/2011, 16h31
Non overclocker, je l'ai supprimé de l'autre topic. Je me suis trompé la 1ière fois. Je voulais répondre ici.

La révolte en Algérie s'est passé en 1988. Malheureusement, les choses ont pris une mauvaise tournure par la suite. A l'époque, il n y avait pas d'exemple du genre du moins dans le monde arabe.

Auj, que ça soit en Tunisie ou en Egypte, on se préocupe des eslamistes pour ne pas vivre ce quà vécu l'Algérie.

overclocker
01/02/2011, 16h34
La révolte en Algérie s'est passé en 1988.

2011 - 1988 = 23 ans...

est ce que tu sais que le jeune diplômé algérien de 23 ans ne sait rien de ce que tu es entrain de me citer....

ma parole vous vous accrochez à des trucs pas possible....


une révolte qui ne fait pas bouger les choses n'est pas une révolte.....

othmane26
01/02/2011, 16h55
t es drole OZI ,tu dis qu Il ne se passera rien au maroc, aucune révolte ni rien pour la simple raison est que le niveau intellectuel des classes moyennes pauvres est en dessous très même par rapport aux tunisiens, egyptiens ou aux algériens.

et apres tu nous sors La révolte en Algérie qui s'est passé en 1988 .

tu trouves pas que ca a pas de sens ce que tu dis ,en 1988 ,c etait koi le niveau intellectuel des classes moyennes pauvres Algerienne dans ce temps la ?

et serieusement si votre peuple est si cultive que ca ,comment tu peux nous expliquer qu il accepte de vivre dans ses conditions de pauvrete tt en sachant que l Algerie est un pays riche ?

GOW3
01/02/2011, 18h43
overclocker (http://www.algerie-dz.com/forums/member.php?u=63327)

finalement , peut etre que parmi les marocains y a beaucoup de cons .....

Cookies