PDA

Voir la version complète : Suivre les épidémies par satellite


Thirga.ounevdhou
11/04/2006, 11h34
Un nouveau moyen de lutte contre les maladies infectieuses...

http://img101.imageshack.us/img101/9837/epedimie9ho.jpg (http://imageshack.us)

====
S uivre les épidémies par satellite

A l'heure où le monde se mobilise contre la grippe aviaire et la France, plus localement, contre le chikungunya, les satellites pourraient constituer un nouveau moyen de lutte contre les maladies infectieuses. En effet, depuis 1998, le CNES (Centre National d'Etudes Spatiales)développe des programmes de télé-épidémiologie, ayant pour objectif le déploiement de systèmes de surveillance épidémiologique opérationnels permettant des alertes précoces.

Si les satellites ne peuvent pas suivre directement le déplacement d’agents porteurs de maladies (moustiques, oiseaux migrateurs) ils fournissent néanmoins de précieuses données géographiques, climatiques et sanitaires sur des sites sentinelles. Ils peuvent détecter les conditions favorables à l’apparition d’une maladie ce qui permettrait de déclencher une phase d’alerte précoce. Par exemple, dans le cas du paludisme, la prospérité du moustique vecteur dépend de la quantité de pluie cumulée. Des satellites permettent d’observer la cinétique de vidange des mares en fonction des saisons.
Ces techniques peuvent évidemment s’appliquer à différentes maladies et mettent à contribution un grand nombre de satellites spécialisés : Argos pour recueillir des données de terrain, Spot 5 pour déterminer l’état de la végétation, Envisat pour connaître la température de l’eau et bien sûr l’ensemble des satellites météo.

Depuis 2001, au Sénégal, un réseau permet le suivi sanitaire des troupeaux grâce à l’installation de systèmes électroniques portables de collecte. Ils sont chargés de surveiller les risques de fièvre de la vallée du Rift. Une maladie mortelle pour le bétail, sans traitement à ce jour, est transmissible à l’homme (et alors mortelle dans 5 % des cas). Tandis qu’au Niger dix bornes émettrices Argos ont été installées dans des dispensaires pilotes pour le suivi des méningites. Ce réseau, participe également à une campagne d’évaluation des moustiquaires imprégnées de répulsif anti-moustique.

D’autres projets sont actuellement en cours et contribuent à valoriser ce savoir-faire dans le cadre de coopération internationale entre agences spatiales.
Ainsi, le projet MATE est dédié au suivi de la Dengue en Argentine, le projet BIBO au suivi des fièvres aviaires en Chine et en Europe. En France, à l’échelle régionale, une étude sur le choléra se déroule sur le pourtour du bassin méditerranéen Tous ces travaux devraient contribuer à la mise en place en Europe d’un système d’alerte précoce, sous l’égide du centre européen de surveillance épidémiologique. A l’image de celui qui existe aux Etats-Unis, ce centre a vu le jour en 2005 sur une décision du Parlement européen.
- NVLOBS

Cookies