PDA

Voir la version complète : Le piratage coûte à l'Algérie 290.000 euros par an


Stanislas
16/08/2004, 17h04
Le piratage et la contrefaçon dans l'audiovisuel font perdre à l'Algérie près de 25 millions de dinars (290.000 euros) par an en droits d'auteur, selon l'Office algérien du droit d'auteur qui tente de les combattre en multipliant les opérations de contrôle.

Qu'on voit que des grandes enseignes tel que Cadic, Gamma, ... vendent des cds pirates. 90% de instututions fonctionnent avec des Cds pirates. que dire de plus.

misipsa
16/08/2004, 18h55
Ah bon,
Je ne savais pas que l'Algérie était victime du piratage...
Il faut d'abord produire quelque chose pour etre piraté .... :hollerin:

rhesus
17/08/2004, 04h46
Si 25 millions dinars c'est le prix de la gratuité moi je dis oui.

Oui à la gratuité de la culture! Le piratage répond à un besoin certain pour les belles choses. Voilà une occasion de rappeller que les livres, les CDs, les cassettes ne sont pas des marchandises comme les autres, ce sont des supports seulement de la culture. Supprimons les droits d'auteurs sur les produits culturelles en algérie.

Vous me direz mais les droits rémunèrent la création. Et bien rémunérons les autrement. Les artistes à la base gagnaient leur vie grâce aux concerts. Les écrivains profiteraient d'une plus large diffusion de leurs oeuvres er toucheraient de l'argent sur leurs interviews télévisées et participation. La télévision financerait la littérature, en échange d'un audimat plus fort pour les émissions littéraires.
Enfin tout cela ne peut être mis en place qu'à long terme, par étape.

rhesus
17/08/2004, 04h48
Oui à la gratuité de la culture! Le piratage répond à un besoin certain pour les belles choses. Voilà une occasion de rappeller que les livres, les CDs, les cassettes ne sont pas des marchandises comme les autres, ce sont des supports seulement de la culture. Supprimons les droits d'auteurs sur les produits culturelles en algérie.

Vous me direz mais les droits rémunèrent la création. Et bien rémunérons les autrement. Les artistes à la base gagnaient leur vie grâce aux concerts. Les écrivains profiteraient d'une plus large diffusion de leurs oeuvres er toucheraient de l'argent sur leurs interviews télévisées et participation. La télévision financerait la littérature, en échange d'un audimat plus fort pour les émissions littéraires.
Enfin tout cela ne peut être mis en place qu'à long terme, par étape.

Stanislas
17/08/2004, 11h51
Pour payer l'ONDA rien de plus simple: le Cd vierge en Algérie coute entre 30 et 45 Da suivant la qualité. Il faut une taxe de 60 Da sur chaque Cd vierge importée ce qui en somme revient à vendre un CD vierge à 100 Da. Vu le nombre de CDs vierges importés chaque année. On peut dire qu'il y aura de quoi retrébuer les auteurs et compositeurs au moins partiellement.

misipsa
17/08/2004, 14h41
En fait, j'ai une question :

Qui fait partie de l'ONDA ??? je ne parle pas des personnes, mais des entreprises, associations, labels !!!!

Parcequ'à mon Avis, les grosses maisons de disque algériennes (si l'on peut les appeler ainsi), tel CADIC, SOLI-MUSIC se fichent royalement des droits d'auteurs, parceque se sont les premières qui pratiquent le piratage en Algérie.

Alors à part les chab je ne sais qui, je ne vois pas qui va porter pleinte pour piratage ?????

Stanislas
17/08/2004, 21h22
Bonsoir Misipsa

Plein d'artistes ou familles d'artistes n'arrivent pas à joindre les deux bouts

- On pourrait donner une rente au membres de la famille de Dahmane el Harrachi qui sont vraiment démunis

- La mére de Hasni la pauvre a souvent demandé aux autorités de l'aider mais en vain

- La famille de Matoub a aussi le droit de percevoir des droits sur les oeuvres de leur "Lounés".

- Y'a pas longtemps j'ai entendu un intervew de cheb hassen ou il disaient qu'il etait obliger de travailler dans des cabarets à Alger, car les droits d'auteurs ne rapportent rien .

- Le trio " Bila houdoud " a tourné 2 telefilms un mois aprés leur production se trouvent dans tous les marchés en vcd à 80 Da.

- Une maison d'édition à lancer il y'a deux ans un CD qui etait en fait une compilation des annales de bac. Idem le cd se trouve étalé par terre à 80 Da. depuis aucune maison d'édition n'ose editer des cd-roms.

Je peut te citer d'autres exemples.

rocco biaggi
18/08/2004, 16h21
VIVE LA PIRATERIE!!!

Ce sont les maisons de disques qui font plus de tort aux artistes que le piratage.

Le piratage n'est qu'une conséquence de l'abus des grands éditeurs (littéraires, musicaux,...)

Il faut révolutionner le système, parce que c'est un problème mondial, et que cela ne durera plus très longtemps.

De toute façon les grand producteurs sont voués à disparaître, à force de ne pas respecter les artistes et les consommateurs...
Regardez George Michael, il va mettre toutes ses nouvelles chansons sur internet en téléchargement gratuit.

Avoir le beurre et l'argent du beurre ça ne marche que dans les fables.

Stanislas
12/09/2004, 11h51
Bonjour à tous.


Voici le dernier rapport de la "Business Software Alliance" qui gére le droit de propriété des logiciels dans le monde. Le top 10 des pays où on pirate le plus

Countries with Highest Piracy Rate:


Vietnam 92%
China 92%
Ukraine 91%
Indonesia 88%
Zimbabwe 87%
Russia 87%
Algeria 84%
Nigeria 84%
Pakistan 83%
Paraguay 83%


84% des logiciels vendus en algérie sont piratés !

Lien :
http://www.w3reports.com/index.php?itemid=458

zek
12/09/2004, 13h12
Stanislas a dit:
Bonjour à tous.

Voici le dernier rapport de la "Business Software Alliance" qui gére le droit de propriété des logiciels dans le monde. Le top 10 des pays où on pirate le plus

Countries with Highest Piracy Rate:

Vietnam 92%
China 92%
Ukraine 91%
Indonesia 88%
Zimbabwe 87%
Russia 87%
Algeria 84%
Nigeria 84%
Pakistan 83%
Paraguay 83%

84% des logiciels vendus en algérie sont piratés !

Ca va pas inciter à la cèation de logiciels, de partition musicale, de films, jeux vidéo, et de brevets industriels, encore des emplois qui seront créer ailleurs qu’en Algérie !!!

marin
21/10/2004, 00h11
si on doit accepter de payer un logiciel a 10000 da
combien d algeriens auront droit a l informatique
la question est posee
je lis dans un journal les logiciels pirates coutent au budget 58 millions de dollars sur quelles etudes se sont ils bases
car si le prix microsoft etait applique honnetement il y aurait ZERO entree dans les caisses de l etat
le pirtatage in formatique est une bonne chose pour le pays en plus avec l adsdl qui commence a ce developpe ce debat est pueril

Cookies