PDA

Voir la version complète : Découverte d'une protéine amaigrissante


Thirga.ounevdhou
14/04/2006, 09h41
L'excès de poids, qui touche une proportion croissante de la population mondiale, augmente les risques d'accidents cardiovasculaires, de diabète de type 2, d'hypertension, et de certains cancers.....

Une étude dirigée par un chercheur canadien suscite de nouveaux espoirs dans la lutte contre l'obésité en mettant en lumière le rôle d'une protéine qui facilite la transformation des graisses.

Le professeur Greg Steinberg, dont l'étude a été publiée cette semaine dans la revue Nature Medicine, a découvert un processus par lequel une petite protéine agit directement à l'intérieur des muscles pour accélérer la métabolisation des graisses par l'organisme.

Cette protéine baptisée "facteur neurotrophique ciliaire" (CNTF) supprimerait également l'appétit et pourrait donc jouer un rôle clé dans la lutte contre le surpoids, indique l'institut de recherche en santé du Canada (http://fr.news.yahoo.com/monde/amerique-du-nord/canada.html), dans un communiqué.

Jusqu'à récemment, la recherche sur l'obésité portait sur la régulation de l'appétit par des hormones comme la leptine.
"On s'est aperçu qu'elles (les hormones, ndlr) étaient inefficaces contre l'obésité en raison de la présence de protéines qui inhibent leur capacité de stimuler la transformation des graisses¨, a indiqué M. Steinberg.

Contrairement à la leptine, le CNTF n'est pas inhibé et agit sur les graisses et les sucres en activant une enzyme appelée AMP kinase.

L'excès de poids, qui touche une proportion croissante de la population mondiale, augmente les risques d'accidents cardiovasculaires, de diabète de type 2, d'hypertension, et de certains cancers.

- AP

Cookies