PDA

Voir la version complète : Tourisme au Maroc : une importante baisse de réservations


TAGHITI
06/03/2011, 22h43
Le Maroc n'a pas pu profiter de cette période en or pour son secteur du tourisme pendans que les autres géants du tourisme que sont la Tunisie et l'Ègypte sont préoccupés par leur marche vers la démocratie et la liberté! Mon Commentaire

L'Article qui conseille les marocains á ne pas manifester:

"La tendance baissière des réservations pour le Maroc préoccupe les professionnels du tourisme et les autorités qui prévoient un plan d’urgence pour éviter que la crise ne s’installe dans le secteur.

La situation est devenue préoccupante avec la vague de contestations en Tunisie, en Egypte et en Libye suivie des du 20 février au Maroc qui ont installé «un sentiment de défiance envers la destination». «En février et mars les réservations sont en baisse de 10 à 60%, selon les destinations surtout dans le tourisme d’affaires et l’inventive (séminaires et congrès)», écrit un journal marocain qui ajoute que certaines villes qui ont connu des troubles ont été durement secouées.

L’hebdomadaire estime que «les actes de vandalisme, de pillage et de casse risquent de se traduire par des annulations de voyages émanant des principaux marchés émetteurs».

A Agadir, une des destinations-phare, des annulations de réservations pour les mois de juillet, août et septembre ont été signalées. «La situation à Tanger semble être pire suite aux troubles qu’a connus la ville avec la baisse des réservations entre 40 et 60% et l’annulation des escales de certains paquebots de croisière au port», «Fès n’est pas mieux lotie avec des annulations de 30 à 35%»

oudjda
06/03/2011, 23h04
avec cette vague des emutes par securité c'est normale que des touristes ou les agneces de voyages annules des distination a risque.
pour le cas du maroc les les reformes , la justice et la dignité ca va nous raporté plus de recette que le nombre de nuits "rose" passés par des touristes

mediteraneo
06/03/2011, 23h30
Le Maroc démarre l’année sur les chapeaux de roues


Alors que la région est soumise à de vives tensions, le Maroc tire particulièrement bien son épingle du jeu. Selon l'Economiste, l'activité touristique a démarré l’année "sur les chapeaux de roues" avec une hausse de 19% des nuitées et de 15% des arrivées touristiques.
Pour le mois de janvier, le ministère du Tourisme s'est félicité "des performances positives qui ont été enregistrées au niveau des arrivées aux postes frontières". L’évolution des arrivées de touristes a été de 15% comparée à la même période en 2010. Quant aux établissements d’hébergement classés, ils ont enregistré une hausse de 19%. Agadir est la destination en vogue avec près de 100.000 nuitées supplémentaires, soit une progression de 35%. Marrakech, Casablanca, Rabat et Ouarzazate sont également en hausse avec respectivement 12, 13, 15 et 11%. Des hausses moins importantes ont été signalées à Fès et Tanger avec respectivement 4 et 7%. A noter qu'en janvier, les Italiens ont été plus nombreux que l'an passé dans les hôtels marocains (+39%), comme les Allemands (+25%) et les Français (+5%). Côté recettes, elles ont progressé de 9,3% à 3,8 milliards de dirham contre 3,5 milliards à la même période en 2010. Pour le quotidien économique "la révolution du Jasmin en Tunisie, suivie de celle de Place Tahrir au Caire et des manifestations dans le monde arabe n’ont pas eu d’incidence sur les arrivées des touristes dans la destination Maroc". Une observation que confirme Jean-Jacques Bouchet, directeur de Fram Orange Tours au Maroc, qui considère que la hausse du mois de janvier ne peut pas avoir de lien avec les reports. D'abord parce que les commandes sur cette époque étaient déjà prises lors des événements tunisiens et égyptiens. Ensuite, parce que le forfait moyen pour le balnéaire au Maroc est 30% plus cher qu'en Tunisie. Enfin, parce qu'il considère qu'une croisière sur le Nil ne peut pas être remplacée par la visite de la médina de Fès, et que le client préfèrera attendre que la destination reparte.
mercredi 02 mars 2011 (17h15)
Le Quotidien du Tourisme

aniasse
07/03/2011, 00h17
Si ça ne se calme pas à coté..les touristes vont fuire la région..

sapien
07/03/2011, 01h46
Si ça ne se calme pas à coté..les touristes vont fuire la région.

ca ne se calmera pas

rodmaroc
07/03/2011, 02h20
C'est pas évident de se trouver dans une région qui devient de plus en plus instable...j'espère que ca va se calmer en Libye.

oceon
07/03/2011, 02h22
Un million de touriste ont visité le maroc ce mois de janvier passé , mais on va avoir des soucis si les choses commencent a chauffer a coté.


Sunday, March 06, 2011
قالت صحيفة "الحياة" اللندنية أن حركة السياحة الدولية في المغرب تشهد ارتفاعاً متواصلاً، بعدما ساهمت الاضطرابات السياسية في المنطقة في زيادة أعداد الوافدين إلى المدن المغربية، خصوصاً أكادير ومراكش والدار البيضاء.
وأوضحت مصادر في وزارة السياحة المغربية أن عدد السياح بلغ أكثر من مليون زائر في يناير الماضي ، بزيادة 18 في المئة مقارنة بالفترة ذاتها من العام الماضي. ووصل نصف السياح عبر مطار محمد الخامس الدولي في الدار البيضاء.
ونقلت صحيفة "الحياة" عن ذات المصادر أن عائدات السياحة ارتفعت في شهر إلى 470 مليون دولار، بزيادة 10 في المئة، في أفضل إيرادات منذ بدء الأزمة الاقتصادية العالمية.
وارتفعت الليالي السياحية في الفنادق الراقية بمعدل 19 في المئة، وبلغت 24 في المئة في مراكش، وهي أكبر مدينة سياحية في منطقة شمال أفريقيا.
وتحفّظت مصادر عن إجراء ربط بين الأحداث في المنطقة وحركة السياحة الدولية نحو المغرب في انتظار نتائج الربع الأول من السنة، ولم تستبعد أن تكون بعض وكالات السفر حوّلت بعض رحلاتها إلى دول أخرى في البحر المتوسط، منها إسبانيا وتركيا والمغرب.
وتعتمد الحكومة على عائدات السياحة التي تشكل تسعة في المائة من الناتج المحلي الإجمالي، وتؤمّن أكثر من نصف مليون وظيفة في الخدمات الفندقية والنقل.
وكان المغرب قد استقبل العام الماضي تسعة ملايين سائح، ويتطلع إلى استقبال 20 مليون سائح قبل نهاية في أفق سنة 2020.

tenebre
07/03/2011, 07h57
Tourisme au Maroc : une importante baisse de réservations
fallait s'y attendre , avec tout ce qui se passe dans la région !! :confused:

et l'économie marocaine doit se concentrer sur d'autres secteurs et les développer aulieu de se concentrer sur le tourisme où la moindre petite instabilité peut faire voler en eclat l'image du pays , du coup il n'y aura plus de touriste , et plus de revenu !! :confused:


Le Maroc n'a pas pu profiter de cette période en or pour son secteur du tourisme pendans que les autres géants du tourisme que sont la Tunisie et l'Ègypte sont préoccupés par leur marche vers la démocratie et la liberté! Mon Commentaire
on se passera de ton commentaire !!
7achayn Lhadra on n'en a rien a fouttre !!

Cookies