PDA

Voir la version complète : OPV des filiales Sni : Lesieur en juin, Cosumar en octobre, Centrale laitière dans un an...


othmane26
09/03/2011, 16h50
Il n'y aura pas de désengagement total. SNI cédera des blocs à des partenaires industriels et une partie sur le marché boursier. Managem, Marjane et Inwi sont sur la liste des cessions.
http://www.algerie-dz.com/images_principale/OPV-SNI-Attijariwafa-(2011-03-08).jpg

Dans les milieux financiers on ne parle que de cela. Depuis la mi-janvier, Sni a mandaté une banque d’affaires pour la vente d’une partie du capital de Lesieur Cristal dont elle détient une large majorité avec 75,84% du capital. Qui sera l’acquéreur ? Si le nom du saoudien Savola qui avait déjà fait une proposition de rachat, en 2000, au groupe Ona, revient de manière récurrente, d’autres noms sont cités comme celui du groupe Belhassan, sérieux challenger avec 27,5% de parts de marché (55% pour Lesieur). L’autre question non moins importante est de savoir quelle part du capital sera cédée ? Sni va-t-elle vendre l’intégralité des actions détenues dans ses filiales comme il se dit çà et là ? Jointe par nos soins, la direction générale de Sni ne tient pas à communiquer sur le sujet et se contente de nous renvoyer à ce qui a été annoncé il y a un an. Dans un entretien accordé à La Vie éco, début avril 2010, Hassan Bouhemou, président de la Sni, affirmait que l’ensemble à naître de la fusion Ona et Sni ne détiendrait plus le contrôle des filiales à céder mais garderait une influence sur les décisions stratégiques en tant qu’actionnaire professionnel. «Notre intervention ne se fera qu’à travers les conseils d’administration, et non plus à travers les structures de management d’un groupe intégré», affirmait M. Bouhemou, il y a près d’un an. Exit donc l’option d’un désengagement total.

20% d’Attijariwafa bank à céder

Selon des sources bien informées, les cessions de parts des filiales de Sni se dérouleront selon le schéma suivant : cession d’un bloc stratégique à un partenaire industriel et mise en vente d’actions sur le marché boursier. On reviendrait en somme à la situation où le groupe détiendrait, seul ou avec des partenaires institutionnels marocains, un bloc équivalent en taille à celui qui sera en possession du partenaire industriel, comme ce fut le cas pour Attijariwafa bank auparavant. Les mêmes sources affirment que pour l’exercice 2011, les filiales de SNI visées par la cession de parts sont au nombre de deux : Lesieur et Cosumar. Pour la première, l’opération se déroulera d’ici fin juin et pour la deuxième d’ici fin octobre. En mars 2012, ce sera au tour du groupe Centrale laitière (Centrale laitière, Fromageries des Doukkalas, Bimo, Leader food) d’être l’objet d’une OPV, suivie d’Attijariwafa bank, dont le président a annoncé qu’une part de 20% du capital allait être cédée. Viennent ensuite Managem, Marjane et Inwi.



S.E.H. La Vie éco

Pihman
09/03/2011, 23h19
il vont faire quoi avec tout ce cash?

othmane26
10/03/2011, 02h18
les investir dans d'autre creneau.

l'idéée au fond c est d'aller cherche des ide,le gouvernement va vendre une parti de ses parts (pas de perte d'emploi ,ou peu ,ou augmentation d'employes) et va les investir dans des domaines ou il y a un manque d'investissements prive pour inciter le prive a investir dans ces domaines.

auscasa
10/03/2011, 04h00
philman, ils ont dit qu'ils veulent investir plus sur des groupes a haute valeur ajouter, comme les energies renouvelable, des societes comme nomoteck qui fait dans la haute technologie, la nanotechnologie.....

mais generalement ils veulent etre des investisseurs et aider les nouvelles societe qui ont du potentiel et qui ont besoin de fond.

bon le risque est plus grand dans ces societes mais aussi si sa reussis c'est le jackpot.

Pihman
10/03/2011, 07h01
mais c'est bcp d'argent

sauf pour les energies renouvellables

Cookies