PDA

Voir la version complète : E-commerce : certification pour les commerçants et cartes de paiement dédiées aux services publics


othmane26
09/03/2011, 16h55
Une commission mixte public-privé a commencé les audits de labellisation des commerçants. Une carte de paiement des services de l'administration en ligne sera émise.



Le e-paiement et le e-commerce sont encore balbutiants au Maroc. Les chiffres le montrent. En 2010 un peu plus de 10 millions de transactions ont été effectuées sur TPE pour un montant de 6,3 milliards de DH pour les cartes marocaines. Les cartes étrangères, elles, ont réalisé durant la même période 3,3 millions de transactions pour un mottant global de 5,6 milliards de DH. Selon Boubker Badr, directeur de l’économie numérique au ministère du commerce, de l’industrie et des nouvelles technologies (MCINT), tout est mis en œuvre pour lancer la dynamique. Les dernières actions en marche portent sur le début de la labellisation des commerces. Concrètement, on peut citer la mise en place d’une commission d’experts comprenant deux représentants du MCINT et deux de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) en plus d’un cinquième membre qui sera le représentant des consommateurs et qui sera désigné par le ministère auprès de l’association la plus représentative. Cette commission a pour mission d’auditer les commerçants en vue d’être reconnus comme des opérateurs fiables de leur secteur. Cette démarche s’apparente à une forme relative de certification car un consommateur doit être rassuré au moment de réaliser son opération d’achat sur l’existence même du commerçant et l’activité qu’il exerce et avoir l’assurance que la marchandise lui sera livrée après paiement.

Barid Al Maghrib chargé des normes de cryptage
Cela ne veut pas dire que cette labellisation va se substituer aux tribunaux de commerce en cas de litige sur la qualité ou les délais de livraisons. Quant à la sécurité de la transaction financière, elle est prise en charge par le Centre interbancaire marocain (CMI). La deuxième action du ministère est la prochaine émission, en partenariat avec les banques, d’une carte de paiement électronique pour tous les services gouvernementaux en ligne comme les redevances et les timbres pour les différentes pièces administratives qui pourraient être obtenues en ligne. Au ministère, on assure que tous les aspects réglementaires sont bouclés et que les questions du cryptage sont réglées aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises. Et pour les transactions entre entreprises, Barid Al Maghrib, qui a créé une entité appelée barid e.sign, est désormais habilitée à assurer la sécurité pour les différentes normes de cryptage qui répondent aux standards internationaux.



Mohamed El Maâroufi. La Vie éco

Cookies