PDA

Voir la version complète : Maroc: Les textiliens s’engagent à recruter 20.000 jeunes en 2011


Tems
11/03/2011, 22h28
Les textiliens s’engagent à recruter 20.000 jeunes en 2011


L’insertion de 20.000 jeunes est une action que qualifient l’OFPPT et l’AMITH comme bénéfique pour l’économie nationale.


Au titre de l’année 2011, l’office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) s’engagent à la formation et l’insertion de 20.000 jeunes. Dans ce sens, les deux organismes ont conclu un partenariat, mercredi 9 mars 2011, à Casablanca, consistant à répondre à un besoin immédiat en compétences et talents de 10.000 techniciens et opérateurs en la matière dans les régions de Casablanca, Rabat, Tanger, Fès et Marrakech. De même, l’étude de besoin menée par l’AMITH a également révélé un besoin latent pour combler d’ici fin 2011, estimé à 10.000 postes additionnels. «L’insertion de 20.000 jeunes en une année à peine est une action qu’on qualifie de citoyenne bénéfique pour l’économie nationale», a souligné Larbi Bencheikh, directeur général de l’OFPPT. Pour sa part, El Mostafa Sajid, président de l’AMITH a exprimé dans ce sens, « sa satisfaction quant à la réponse apportée par l’OFPPT et la réactivité de son dispositif». Et d’ajouter que «le secteur du textile habillement présente des perspectives économiques prometteuses et offre aux jeunes un avenir et de très nombreux parcours professionnels». Afin de définir le cadre de leur partenariat, l’OFPPT et l’AMITH ont procédé à la signature d’une convention visant à accompagner leur plan d’action et arrêter les modalités de sa mise en œuvre. Côté OFPPT, la convention stipule d’aider dans une première phase les entreprises adhérentes à l’AMITH, à recruter les lauréats non encore insérés. De même, l’Office s’engage à réviser en collaboration avec l’AMITH, les cursus de formation pour répondre au plan d’urgence, et ce en s’appuyant sur la modularité de l’ingénierie de formation. En contre partie, l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement est dans l’obligation de décliner les besoins par ville, par profil et par type de poste recherché. En outre, elle participera à la validation de l’ingénierie établie par l’OFPPT et de contribuer aux côtés des partenaires institutionnels à améliorer les moyens d’accès aux zones industrielles et aux entreprises du secteur. L’AMITH consignera conjointement avec l’OFPPT les attestations aux stagiaires ayant suivi le cursus de formation qualifiante.

Par : Kawtar Tali

Le 11-03-2011 à 12:21

ALM

overclocker
12/03/2011, 08h38
faut surtout leurs donner des salaires dignes de ce nom......

centripete
12/03/2011, 14h02
la demago...
c'est fini les soviets...
le travail n'est ni obligatoire ni une charité.

Tems
12/03/2011, 14h35
je crois que les salaire c'est 2 500 DH par mois ...

overclocker
12/03/2011, 15h17
la demago...
c'est fini les soviets...
le travail n'est ni obligatoire ni une charité.

bordel mais c'est quoi mentalité?


je parle d'un salaire digne et tu oses parler de démagogie, non mais ohhhhh....

centripete
12/03/2011, 19h02
bordel mais c'est quoi mentalité?qui est la tienne ? c'est une mentalité pétrifiée, sclérosée, d'un autre age.. qui se nourrit de démagogie et n'y connait rien en pragmatisme.

je parle d'un salaire digne et tu oses parler de démagogie, non mais ohhhhh....Les salaires évoluent avec l'évolution économique, qui a son tour compte pour beaucoup dans le domaine de l'industrie sur la productivité..

Va dire à la chine de faire 10% de croissance économique avec des salaires marocains pour la main d'œuvre..
si elle s'en sort juste avec la moitié (5%) ce serait très bon!
Les gens demandent du boulot! c'est ça la dignité! Et dire que le Maroc a le SMIG le plus élève en Afrique.

jawzia
15/03/2011, 21h26
Engagement difficile à tenir
Habillement : le Maroc et la Tunisie perdent des parts de marché en Europe

L'Europe un marché de 83 milliards d'euros en 2010. Le Maroc 7ème fournisseur, la Tunisie 57ème.

Une étude du Cercle euro-méditerranéen des dirigeants du textile, de l’habillement et des industries de la mode (CEDITH) révèle que près d’un vêtement sur deux vendu en Europe en 2010 est d’origine chinoise. La part de la Chine s’élève à 46% en moyenne en 2010 et dans plusieurs catégories de vêtements, la Chine est à plus 50%. La part de la Chine sur le marché de l’Union européenne (UE) était de 37,7% en 2007.

Dans un article de son président Jean-François Limantour publié sur le site Jmed, le patron du CEDITH indique que la Turquie est le second fournisseur de l’Europe avec une part de marché de 12,6%. La Tunisie est à 4%, le Maroc à 3%. Entre la Turquie et les deux pays maghrébins, on trouve le Bangladesh avec une part de 9,4% et l’Inde avec 7%.

Le Bangladesh est le pays qui a enregistré la plus forte croissance de ses exportations vers l’Europe entre 2007 et 2010, +23,7%, notamment en raison de l’octroi par Bruxelles de conditions préférentielles à Dacca qui fait partie du groupe des PMA, les pays les moins avancés. Combinés à des coûts salariaux très bas, les conditions préférentielles octroyés au Bangladesh incluent notamment le fait de pouvoir exporter vers le marché européen des vêtements fabriqués avec des tissus importés de Chine, d’Inde ou du Pakistan. Le Banglasdesh était à 7,6% en 2007.

S’agissant de la Tunisie, sa part est passée de 4,4% en 2007 à 3,8% . Le Maroc est lui passé de 4,4% en 2007 à 3,4% en 2010.

Le marché de l’habillement européen représente un total de 83 milliards d’euros, soit plus de 1 000 milliards de dirhams.

Jamal Amiar. La Vie éco
2011-03-15

auscasa
15/03/2011, 21h31
le manque de main d'oeuvre est une realite jawzia, surtous a fes et rabat, et dernierement a tanger.

sa fait deja un mois que les proffessionels ont commencer a chercher de solution, au debut les fassis ont decider d'essayer les villes d'a cote come sefrou pour trouver de la main d'oeuvre et la meme chose pour rabat, mais sa a pas marcher.
alors le gouvernement decider de mettre la main a la poche pour financer deux groupe de 10 000 person pour des formations de 3 mois.

il y a pas que l'europe dans le monde jawzia :) .

Tems
15/03/2011, 22h04
over

la question des salaire , est simple sa a un rapport l'offre est la demande ....

comprend qui peux !!

jawzia
15/03/2011, 22h13
le manque de main d'oeuvre est une realite jawzia,ça c'est toi qui le dit Auscasa. Le secteur du textile a débauché durant 2010 et on nous apprend qu'il perd des parts de marché avec des exportations qui ont du mal à décoller. Tu comprends que j'ai des doutes donc.

Tiens, un autre élément d'inquiétude :
Textile: Inquiétante flambée du coton Les cours en hausse à partir de la mi-janvier à septembre 2011

A l’origine, la limitation à 720.000 tonnes des exportations indiennes

LES Turcs ou les Tunisiens ne sont pas les seuls soucis des textiliens marocains. Ces derniers devront faire face à partir de la mi-janvier à la flambée du prix du coton. En effet, le prix du coton a pratiquement doublé au cours du second semestre 2010 pour atteindre 1,43 dollar la livre au 31 décembre 2010. Durant les deux dernières semaines, les prix ont fortement augmenté à la Bourse de New-York. Le cours du coton pour livraison en mars est passé de 1,1 dollar au 24 novembre 2010 à 1,5 au 14 décembre de la même année, soit une hausse de 36,3%. Pour Barclays Capital, «ce nouveau mouvement spéculatif à la hausse a principalement été provoqué par la décision prise le 1er décembre dernier par le gouvernement indien de limiter à 720.000 tonnes ses exportations de coton». Cette mesure, qui sera effective à partir de la mi-janvier, ne sera pas sans conséquence sur l’offre mondiale de coton. Déjà structurellement déséquilibrée, cette offre connaîtra une sérieuse réduction. De son côté, l’agence de notation Fitch Ratings estime que «le prix du coton restera à un niveau élevé au cours des prochains mois, jusqu’en septembre 2011».

Pour sa part, Plexus Cotton (maison de courtage) souligne que les Etats-Unis, premier producteur mondial de coton, ont écoulé sur le marché international d’importants volumes en fin d’année. «Une démarche qui a provoqué une correction au cours des dix derniers jours de décembre. Maintenant les agriculteurs américains n’ont pratiquement plus rien à vendre», ajoute Plexus Cotton. Cette nouvelle situation mettra les industriels marocains devant de sérieux problèmes à résoudre et impactera certainement les exportations marocaines.

Black
16/03/2011, 14h02
ça c'est toi qui le dit Auscasa. Le secteur du textile a débauché durant 2010 et on nous apprend qu'il perd des parts de marché avec des exportations qui ont du mal à décoller. Tu comprends que j'ai des doutes donc.

En 2010 le secteur été orienté vers la baisse car les donneurs d'ordre déplacés une partie de leurs productions vers les pays a très bas coûts.

Aujourd'hui au Maroc le secteur repart vers la hausse suite aux indisponibilités tunisiennes et égyptiennes. Les personnes licenciés en 2010 on du retrouver autres choses donc il est normal que les industriels rencontrent des difficultés à recruter des employés qualifiés.

Tiens, un autre élément d'inquiétude :

L'augmentation des prix du coton ne touche pas que les marocains elle touche tout les fabricants de tissus et par répercutions tout les fabricants de vêtements qu'ils soient marocains, tunisiens ou biélorusses, etc...

jawzia
17/03/2011, 12h25
Aujourd'hui au Maroc le secteur repart vers la hausse


les vêtements confectionnés : 2.698,9MDH à fin février 2011 contre 2.715,5MDH à fin février 2010;
les articles de bonneterie : 1.048,4MDH contre 987,1MDH, soit +6,2% ou +61,3MDH.

* Extrait du dernier rapport de l'office des changes

Black
17/03/2011, 14h01
les vêtements confectionnés : 2.698,9MDH à fin février 2011 contre 2.715,5MDH à fin février 2010;
les articles de bonneterie : 1.048,4MDH contre 987,1MDH, soit +6,2% ou +61,3MDH.


Franchement j'aime bien quand tu fais style de ne pas comprendre... :mrgreen: Alors que tu es le roi du détail de la petite bête microscopique...

A ton avis si les industriels veulent recruter c'est qu'il le font par anticipation car les carnet de commande sont pleins pour les mois à venir.

Comparer fevrier 2010 à février 2011 ça n'a pas de sens ce n'est absolument pas significatif.

Black
17/03/2011, 14h04
les vêtements confectionnés : 2.698,9MDH à fin février 2011 contre 2.715,5MDH à fin février 2010;
les articles de bonneterie : 1.048,4MDH contre 987,1MDH, soit +6,2% ou +61,3MDH.


Franchement j'aime bien quand tu fais style de ne pas comprendre... :mrgreen: Alors que tu es le roi du détail de la petite bête microscopique...

A ton avis si les industriels veulent recruter c'est qu'il le font par anticipation car les carnet de commande sont pleins pour les mois à venir.

Comparer février 2010 à février 2011 ça n'a pas de sens ce n'est absolument pas significatif.

jawzia
17/03/2011, 20h54
A ton avis si les industriels veulent recruter c'est qu'il le font par anticipation car les carnet de commande sont pleins pour les mois à venir.
De la pure supputation. A moins que tu n'actives dans le secteur du textile ... marocain.

Ce qui est vérifié est que l'exportation des vetements confectionnés (premier poste à l'export -hors phosphates) est en baisse sur deux premiers mois de 2011 (comparé à ceux de 2010).

Cookies