PDA

Voir la version complète : Cap sur le haut débit mobile mais l’industrie des contenus reste à la traine


DZone
13/03/2011, 23h25
Le cap est pris en Algérie vers le haut débit mobile avec adoption de la 4G sans passage par la 3G. L’abonné pourrait ainsi profiter d’un débit de 20 mégaoctets par seconde. Ce sera effectif au début 2012, selon Cherif Ben Mehrez, responsable du programme e-Algérie au ministère de la Poste et des TIC. Alerte de Mbarek Boukaba, DG de Vorax technologies : ce sera un investissement en pure perte si les pouvoirs publics ne boostent pas avec force l’industrie de contenus internet.


L’Algérie adopte une nouvelle approche en matière de développement de l’Internet. Les autorités en charge du secteur des TIC misent désormais sur le haut débit mobile. Une formule de connexion sans fil qui garantirait aux abonnés un débit de 20 mégaoctets par seconde, assure M. Cherif Ben Mehrez, responsable du programme e-Algérie au niveau du ministère de la Poste et des TIC. La logistique nécessaire est en train de se mettre en place. «Tout doit être prêt avant la fin de l’année 2011 », assure-t-il. Le déploiement du haut débit mobile garantirait une meilleur qualité de connexion avec, à la clé, un coût inférieur par rapport à celui de la connexion via téléphone fixe, a affirmé Benmehrez. L’opération, précise-t-il, sera lancée sans recours à des partenaires étrangers. « Nous avons les capacités et les ressource humaines qu’il faut ». Selon lui, l’Algérie compte actuellement deux millions d’accès internet dont 820 000 abonnés ADSL. La généralisation du haut débit mobile, indique Benmehrez, permettra d’atteindre l’objectif de 6 millions d’abonnés internet, dans les trois ou les quatre années prochaines.» Ce cap vers le haut débit mobile n’impressionne pas outre mesure Mbarek Boukaba, directeur général de Vorax technologies. Pour lui, avant de passer au haut débit mobile, il faut d’abord « inciter la demande ». L’augmentation du nombre d’abonnés est tributaire du développement de l’industrie des contenus internet, explique notre interlocuteur spécialisé dans la fourniture des solutions et services en télécommunication.


Sans les contenus, ce n’est que du gaspillage

«Sans développement des contenus, l’investissement dans le haut débit mobile n’est que du gaspillage ». Il a soutenu, en outre, que le haut débit mobile nécessite d’importants moyens matériels. Algérie Telecom doit fournir des terminaux et mettre à jour ses logiciels avant d’aller vers le lancement effectif du haut du mobile. L’investissement dans cet « excellent » choix technologique sera, dans ce cas, plus coûteux que dans l’internet fixe, a-t-il avancé. Les multiples annonces portant lancement de la 3G en Algérie ne font plus sensation. Dans le monde entier on parle présentement de la 4e Génération (4G). Cette dernière offre un débit plus important que son aînée la 3G qui fait déjà son bonhomme de chemin dans les pays voisins de l’Algérie. Au Maroc, on dénombre près d’1 million d’abonnés 3G. En Tunisie, cette technologie est lancée depuis plus d’une année. L’Algérie doit donc, en raison du retard qu’elle a mis pour lancer la 3G passer directement à la 4G. Cette option a été évoquée par l’ex- ministre de la poste et des TIC, Hamid Bessalah, en ...2010.

Tout reste à faire

La question n’est pas encore tranchée bien que le déploiement de la 4G dans le monde est attendu à partir de l’année prochaine. La 4G permet via la démocratisation des téléphones dits intelligents, de visionner et de transférer des vidéos HD et autres contenus multimédia. Mais qu’il s’agisse de la 3eme ou de la 4eme génération, la problématique du contenu reste de mise. Pour le patron de Vorax technologie, les pouvoirs publics algériens ont beaucoup à faire pour développer cette activité. Il est question, notamment d’exonération fiscale au bénéfice des opérateurs activant dans ce domaine. Les allégements fiscaux décidés dans le cadre de loi de Finance complémentaire 2010 sont insuffisants, estime-t-il. Le gouvernement algérien a exonéré les services d’accès à internet de la TVA. Mais elle ne concerne que la connexion via téléphone fixe.

maghrebemergent.info

Cookies