PDA

Voir la version complète : Les projets de villes nouvelles en Arabie Saoudite


zek
14/03/2011, 13h46
Une économie saine qui attire les investisseurs privés

L’Arabie connaît à nouveau une période de boom économique dû à l’augmentation des prix du baril de pétrole. En à peine quelques mois, des dizaines de projets ont été lancés dans tous les secteurs économiques – construction d’hôpitaux, d’universités, d’écoles, de villes, de routes, de voies

En juillet 2006, on pouvait compter près de 420 projets majeurs prévus à l’horizon 2012 pour une enveloppe de 1 trillion SAR (200 Mds USD). Celle-ci continue d’augmenter avec l’annonce du projet de la nouvelle ville industrielle de Jizan, l’extension du projet de la ville économique de Rabigh (KAEC), le projet de construction du nouvel aéroport de Djeddah.

D’autres projets sont également attendus comme la raffinerie de Jizan (7 Mds USD), une 5ème ville économique envisagée dans le nord du pays à Tabuk.

Le pays profite des excédents dégagés par la manne pétrolière pour investir dans de nombreux projets et par conséquent diversifier une économie axée principalement sur les hydrocarbures.

A l’initiative de la Saudi Arabian General Investment Authority (SAGIA), 6 projets de villes nouvelles ont été annoncés en 2006. Quatre d’entres eux ont déjà été lancés officiellement (Rabigh, Médine, Hail, Jizan), les deux autres restent définir.

Un méga projet de la taille de la ville de Dubai

King Abdullah Economic City (KAEC) est la 1ère des six villes nouvelles prévues par le Roi Abdullah. KAEC se trouve sur le site de Rabigh, situé à 150 kms au nord de Djeddah. Elle bénéficie d’une localisation stratégique sur la Mer Rouge avec une ouverture internationale grâce à ses routes maritimes, et son accès aux villes clés du Royaume (Médine, la Mecque, Djeddah et Yanbu).

KAEC devrait créer 1 million d’emplois et pourra à terme accueillir près de 2 millions de personnes, relançant ainsi l’économie de la région Ouest.

Les travaux de la ville ont commencé depuis peu (lancement du projet le 21 décembre 2005). KAEC devrait atteindre une taille opérationnelle dans un délai de 3 à 5 ans.

KAEC va occuper un territoire grand comme la ville de Dubai (27 kms x 15 kms) et requiert un investissement de départ de près de 200 Mds SAR (53 Mds USD). Le projet est considéré comme un des plus grands projets du Royaume et du Moyen-Orient. Il égale à lui seul l’ensemble des projets immobiliers d’Emaar dans le monde (EAU, Maroc, Egypte, Jordanie, etc..).

La ville s’articule autour de 6 pôles :

Le port – 13.8 millions de m2, doté d’une capacité d’accueil élevé (+10 millions de conteneurs/an) et d’équipements modernes. Un terminal Hajj devra accueillir 500 000 pèlerins/an et devrait rivaliser avec le port de Jebel Ali (Dubai),

La zone industrielle – 40 millions de m2, regroupera tous types d’industries et un centre de RD.

Le pôle tourisme – parc hôtelier, immeubles résidentiels, club équestre, golf 18 trous.

Le centre financier – construit sur une île artificielle avec 2 tours de 60 et 100 étages.

L’incubateur de nouveaux talents – écoles et universités (campus pour 18 000 étudiants).

La zone résidentielle et commerciale : centre-ville, corniche avec port de plaisance et centres commerciaux (Malls). L’espace commercial s’étalera sur 8.7 millions de m2 (50 000 points de vente) et 4.5 millions de m2 seront réservés aux espaces verts d’inspiration européenne.

KAEC est développé par le consortium EEC (EMAAR Economic City) dirigé conjointement par EMAAR Properties PJSC et trois actionnaires de référence, SBG, ASEER (filiale du groupe Dallah) et le groupe Savola.

Hub dédié au transport et à la logistique

Prince Abdul Aziz bin Mousaed Economic City (PABMEC) est la 2ème ville lancée par le monarque. Ville économique centrée sur le secteur du transport et de la logistique, l’objectif est de générer à terme 55 000 emplois et doubler le PNB de Hail pour la décennie à venir.

La région Nord est riche en matières premières et constitue un terrain propice pour l’agriculture. Les produits, marchandises du nord de l’Arabie et des régions frontalières (Jordanie, Sud Irak) transiteront par la future plateforme de Hail dont la construction devrait être attribuée au groupe Saudi Oger.

PABMEC va s’étendre sur 156 millions de m2 dans la région de Hail. L’investissement total est de 30 Mds SAR (8 Mds USD) échelonnés sur 10 ans.

PABMEC comprend 7 zones :

Centre de logistique et de services – qui s’appuiera sur l’aéroport de Hail

Agriculture et Agro-alimentaire

Centre de loisirs

Mines et pétrochimie

Centres d’affaires

Zone résidentielle

PABMEC est développé par un consortium supervisé par la SAGIA et dirigé par Rakisa Holding Co. L’actionnariat du consortium comprend également des entreprises en provenance de différents pays du Golfe (Arabie Saoudite, Koweït, Bahreïn, Emirats Arabes Unis).

Ville du « Savoir » pour mieux servir les pèlerins

Knowledge Economic City (KED) est la 3ème ville nouvelle lancée par le Roi. Elle sera basée sur le thème du « Savoir » d’où son nom arabe « Maarifat City » et souhaite devenir une destination touristique. L’investissement direct total pour la réalisation du projet s’élève à 25 Mds SAR (7 Mds USD). KEC devrait offrir 20 000 opportunités de travail et accueillir 200 000 habitants. La surface totale du projet s’étend sur 9 millions de m2 ; le terrain utilisé sera de 4.8 millions de m2.

Le projet de la nouvelle ville de Médine est particulier et se distingue des autres villes nouvelles. KEC devrait attirer des musulmans aisés en provenance du monde entier et souhaitant vivre à temps partiel ou définitivement dans la 2ème plus grande ville sacrée de l’Islam. Construite à 5 kms au nord-ouest de la Mosquée Sainte (Al-Haram Al Nabawi), elle
bénéficie d’un héritage religieux et spirituel fort. Elle souhaite devenir un incubateur de nouveaux talents dans le domaine des SMIT (science, mathématique, ingénierie et technologie). De même, un réseau de transport de type monorail est prévu pour relier la nouvelle ville à la Mosquée Sainte de Médine. Un autre réseau de type TGV appelé «MMRL» est à l’étude pour relier Médine à la Mecque et Djeddah.

KEC comprend 5 zones principales :

Parc hi-tech – qui comprend l’université Taiba

Centre de recherche

Complexe médical

Parc à thème/loisirs dédiés aux familles

Musée axé sur la vie du Prophète

D’autres lots seront attribués tels que des complexes hôteliers, appartements meublés, une zone résidentielle dont l’architecture sera locale ainsi qu’une aire commerciale (1 km de long) dont Al Marafiq/Savola en sera le promoteur et le gestionnaire.

Le consortium constitué est formé de 4 grands groupes saoudiens : SAVOLA Group (promoteur principal), SBG avec sa filiale Project Management Development Co. (PMDC), Taiba Investments & Real Estate Development Company (TIRECO), Quad International Real Estate Development Company ainsi que la Fondation King Abdullah qui distribue les terrains.

Un projet stratégique pour le Royaume

Le Roi Abdallah a lancé le 4 Novembre 2006, Jizan Economic City (JEC), la 4ème ville économique d’Arabie Saoudite au Nord de la ville de Jizan (nord du Yémen). En lançant ce projet, le monarque envisage ainsi de distribuer les fruits de la croissance et de la manne pétrolière à cette zone peu développée autant sur le plan social (infrastructures insuffisantes et obsolètes) qu’industriel (absence de tissu industriel en dépit de ressources naturelles abondantes).

JEC représente 20% du total des investissements estimés (80 Mds USD) pour les 4 villes nouvelles lancées en 2006 par le monarque. Le projet devrait occuper une surface totale de 117 km2 et le calendrier va s’échelonner sur une période de 30 ans. La première phase comprenant le port, la centrale électrique et l’usine de dessalement d’eau.

La ville sera composée de 2 zones :

D’une part, la zone industrielle qui sera desservie par un port de 3.3 millions m2 et un aéroport. Elle occupera les 2/3 de la superficie du projet et bénéficiera de 17 Mds USD du budget total. La ZI va utiliser les ressources naturelles abondantes (marbre, calcaire, silice, gypse, basalte) et bon marché de la région. La ZI comprendra également un complexe énergétique (usine de dessalement d’eau et centrale électrique), un centre dédié à l’agro-industrie et à la pisciculture.

D’autre part, la zone non-industrielle aura une capacité d’accueil de 250 000 personnes. Le complexe Résidentiel sera divisé en plusieurs quartiers et comprendra un centre d’affaires avec un pôle financier, une zone éducationnelle, une zone médicale, un centre culturel, des hôtels de 4/5 étoiles, une corniche et une marina.

L’investissement de JEC est majoritairement industriel initié par deux groupes de premier plan : le groupe Saudi Binladen (SBG) – leader saoudien dans le développement urbain depuis 1990 – et MMC – groupe malaisien très diversifié dans les secteurs du transport, énergie, services, ingénierie et construction.

A noter la présence d’autres promoteurs de second rang tels que Western Way for Industrial Development Co. (WWIDC), Pan Kingdom Investment Co. (PKI), Project Management Development (PMDC) et Dar International.

Auteur : Sonia BECHI
Mission Économique
Adresse : PO Box 4452
Djeddah 21491
Arabie Saoudite
Rédigée par : Sonia BECHI
Revue par : Alain BOUTEBEL

Version originelle du 05/04//2007

Cookies